Être Juif en France, aux USA et en Israël: 3 identités? (AJC)

1
339

AJC dévoile son tour premier sondage comparatif sur les Juifs en France, aux Etats-Unis et en Israël

AJC dévoile son tout premier sondage comparatif sur les Juifs aux Etats-Unis, en France et en Israël.

2 juin 2019 – Washington – AJC (American Jewish Committee) a dévoilé aujourd’hui son tout premier sondage comparatif sur les Juifs en France, en Israël et aux Etats-Unis, les trois plus importantes communautés juives au monde. 

AJC, plus importante organisation juive à l’international, mène des sondages sur les Juifs américains depuis des décennies, et l’année dernière, pour la première fois, a également interrogé des Juifs en Israël. Avoir ajouté des Juifs français à ces sondages offre une vision trilatérale unique.

Identité juive

Parmi les Juifs américains, français et israéliens, il y a un large consensus que le fait d’être juif est principalement une question de culture, avec 59% des Américains interrogés, 43% des Français et 51% des Israéliens en accord avec cette idée.

Un tiers environ des personnes interrogées dans chaque pays – 24% des Américains, 25% des Français et 23% des Israéliens – considèrent l’identité juive comme facteur d’une religion. Et 16% des Américains, 27% des Français et 23% des Israéliens considèrent que les deux facteurs d’identité se valent.

La plupart des Juifs aux Etats-Unis et en France disent que le fait de tenir à Israël est une part très importante de leur identité juive, avec 62% des Américains et 59% des Français en accord, et 35% des Américains et 37% des Français en désaccord.

Presque tous les Juifs Israéliens, 91%, comparés aux 72% d’Américains pensent qu’un Etat d’Israël prospère est vital pour l’avenir du peuple juif. La majorité est moins importantes pour les Français avec 53%.

Antisémitisme

Le tout premier sondage de l’AJC sur les Juifs en France a montré une communauté extrêmement préoccupée par la hausse de l’antisémitisme.

La moitié estiment que la situation des Juifs en France en termes de sécurité est pire que l’année passée, avec 20% déclarant qu’elle est meilleure et 25% estimant qu’elle n’est ni meilleure ni pire. Une majorité de 58% ont personnellement déjà subi l’antisémitisme en France, et 56% ne pensent pas que la France agit de manière effective contre ce fléau.

De plus, 55%  des Juifs français ont considéré émigrer au cours des dernières années – 21% pour des raisons économiques, 17% par peur de l’avenir pour leur communauté, 12% par inquiétude envers l’avenir de la France et 5% par attraction religieuse ou culturelle envers un autre pays. 41% n’ont jamais considéré l’option de quitter la France.

En ce qui concerne le futur des Juifs en Europe, les Juifs américains sont plus optimistes que les Israéliens. Près de 75% des Américains et 44% des Israéliens disent que les Juifs ont un avenir en Europe, tandis que 17% des Américains et 46% des Israéliens disent qu’ils devraient quitter l’Europe dès maintenant.

Pourtant, l’année passée a également vu une augmentation des préoccupations des Juifs américains quant à leur propre sécurité, avec 65% d’entre eux déclarant se sentir moins en sécurité qu’il y a un an – une augmentation de 10 points depuis 2018 – tandis que 15% disent qu’ils sont plus en sécurité et 17% ne voient pas de changement.

De plus, 57% des Juifs américains disent que le climat au sein des campus universitaires est devenu plus hostile envers les étudiants pro-israéliens – une augmentation de 4 points par rapport à 2018 – avec 9% qui disent que le climat est moins hostile et 17% qu’il est similaire aux années passées.

Relations entre Israël et la diaspora

Les Juifs français semblent plus proches d’Israël que les Juifs américains. Interrogés sur la métaphore de la famille qu’ils utiliseraient pour décrire comment ils voient les Israéliens, 57% des Français de l’échantillon répondent qu’ils les voient comme des frères ou des proches cousins, tandis que moins de la moitié de ce chiffre – 28% – des Américains de l’échantillon donnent une de ces réponses.

Et de la même manière, 28% des Américains et seuls 16% des Français ont répondu « ils ne font pas partie de ma famille ».

Un autre indicateur du lien de proximité plus fort des Juifs français est : 65% d’entre eux disent qu’ils ont visité Israël (21% plus d’une fois et 19% au moins 5 fois), comparé à 41% des Américains (15% plus d’une fois et 10% au moins 5 fois).

De même, 48% des Juifs français et seulement 28% des Américains témoignent avoir de la famille en Israël, de laquelle ils se sentent proches.

Les Juifs américains et français sont plus pessimistes que les Juifs israéliens sur les relations entre Israël et la diaspora.

Parmi les premiers, le nombre de ceux qui prédisent un affaiblissement des liens entre les nations au cours des cinq prochaines années dépasse celui de ceux qui anticipent des liens renforcés par 24% pour 18% aux Etats-Unis, et par 32% pour 24% en France.

Parmi les Israéliens, cependant, 30% anticipent des liens renforcés et 23% pensent que ces liens s’affaibliront.

Ecarts entre les opinions américaines et israéliennes

Les sondages sur les Juifs israéliens et américains montrent, pour la seconde année consécutive, un écart flagrant à propos de la manière dont le Président américain Donald Trump conduit les relations entre les Etats-Unis et Israël, avec 79% des Israéliens qui l’approuvent (48% fortement) et seulement 10% qui la désapprouvent (4% fortement). Seulement 37% des Américains l’approuvent (22% fortement) et 59% la désapprouvent (45% fortement).

De plus, tandis que 50% des Juifs américains soutiennent la reconnaissance par l’administration Trump du plateau du Golan comme territoire israélien, c’est le cas pour 88% des Juifs israéliens.

HH : Et les Français ??? : important de mettre le rapport à TRUMP. 

De manière générale, le sondage américain montre un glissement dans la proximité à l’égard d’Israël. En mai 2018, 70% des Juifs américains étaient d’accord pour dire que « se soucier d’Israël est une part très importante de mon identité juive ».

Ce chiffre est tombé à 62% cette année, avec le pourcentage de ceux qui désapprouvent fortement cette affirmation en hausse de 9% à 15%. Aussi, le pourcentage de Juifs américains qui considèrent qu’un Etat d’Israël prospère est vital pour l’avenir du peuple juif est en baisse depuis l’année dernière de 79% à 72%, et la proportion qui pensaient que les liens entre les Etats-Unis et les Juifs israéliens allait se dégrader au cours des cinq prochaines années est monté de 15% à 24%.

Les juifs israéliens et américains se différencient sur les probabilités d’une paix avec les Palestiniens. Parmi les Israéliens sondés, 43% prédisent une dégradation du caractère pacifique de leur coexistence avec les Palestiniens sur les cinq prochaines années, 37% disent que cela va rester au même niveau, et seulement 14% prédisent une amélioration.

La plupart des Juifs américains – 51% croient que le caractère pacifique de cette coexistence va rester le même et 19% qu’il va s’améliorer, tandis que 27% pensent qu’il va se dégrader.

Un grand rendez-vous à venir : le Panorama de l’antisémitisme en France en 2019

Sur la base de ses premiers résultats très préoccupants, AJC France veut aller plus loin en réalisant une vaste étude sur la question de l’antisémitisme en France intitulée « PANORAMA 2019 de l’antisémitisme en France » dont les résultats seront présentés à la fin de l’année.

Le sondage AJC 2019 sur l’opinion des Juifs américains conduit par SSRS, est basé sur des interviews téléphoniques menées entre le 10 avril et le 7 mai avec un échantillon de 1006 Juifs âgés de plus de 18 ans. La marge d’erreur est de plus ou moins 4,1%.

Le sondage AJC 2019 sur les Juifs français conduit par l’Ifop, est basé sur des interviews téléphoniques et en face à face menées entre le 11 mars et le 2 mai, avec un échantillon national de 771 Juifs âgés de plus de 18 ans. La marge d’erreur est de plus ou moins 2,1%.

Le sondage AJC des Juifs israéliens, conduit par Geocartography, est basé sur des interviews téléphoniques menées entre le 10 et le 17 avril, avec un échantillon national de 1000 Juifs âgés de plus de 18 ans. La marge d’erreur est de plus ou moins 3,1%.

Le dans Communiqué

1 COMMENT

  1. Je ne comprends pas ce détachement de ces Juifs envers Israël .

    Pensent ils qu’ils sont en sécurité dans leur pays d’adoption ?

    Pensent ils qu’Israël n’est pas le pays historique de tous les Juifs ?

    Pensent ils qu’il n’est pas un devoir pour tous les Juifs de soutenir Israël , le seul pays qui protége et vient au secours de tous ceux qui sont en danger ?

    Nous devrions être reconnaissants envers ce pays qui nous a rendu notre fierté et notre honneur aprés 2000 ans de souffrances , de soumission et de pogroms dans tous les continents où nous vivions .

    Je suis déçu et choqué par ces sondages .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.