• Dans un article de Xinhua, agence de presse du Parti communiste chinois, Pékin a menacé de suspendre les exportations de produits pharmaceutiques afin « de plonger [l’Amérique] dans la puissante mer du coronavirus … » – Yanzhong Huang, expert des questions de santé, Council on Foreign Relations, Twitter, 4 mars 2020.

  • « Derrière ses déclarations de solidarité, la Chine projette de racheter nos entreprises en difficulté et nos infrastructures »Bild, 19 mars 2020.
  • L’Italie, pays durement touché par la pandémie originaire de Chine, est devenu le centre d’une campagne stratégique de propagande chinoise. Pékin a envoyé des médecins et des fournitures en Italie et fait de même dans toute l’Europe. En Italie, vous pouvez voir des affiches disant : « Allez, la Chine ! » La Chine essaie d’acheter notre silence et notre complicité. Malheureusement, cela marche.
  • La Chine n’est en réalité « solidaire » de personne. Pékin cherche à se constituer une image de sauveur de la planète. Mais au début de la pandémie, Pékin se moquait bien de la vie de son propre peuple : il était occupé à censurer l’information.
  • Le Parti communiste chinois est la « principale menace de notre temps », a déclaré de façon très avisée, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo en janvier. À cette époque, le coronavirus se propageait en Chine et hors de Chine et le Parti communiste s’employait à dissimuler l’épidémie donnant ainsi raison à Pompeo. « Cette dissimulation, la désinformation continue organisée par le Parti communiste chinois, prive le monde des informations qui lui sont nécessaires pour empêcher l’apparition de nouveaux cas où le retour de quelque chose d’approchant », a ajouté Pompeo cette semaine. .

    Si la Chine avait réagi à l’épidémie trois semaines plus tôt, les cas de coronavirus auraient pu être réduits de 95%, indique une étude de l’Université de Southampton. Or au cours de ces trois semaines, la Chine ne s’est agitée que dans une seule direction : dissimuler la vérité. Selon Steve Tsang, directeur de l’Institut SOAS China de l’Université de Londres, « la dissimulation organisée par le Parti communiste durant les deux premiers mois environ a été au fondement d’une pandémie mondiale ».

    Uniquement préoccupés de perpétuer leur régime totalitaire, les dirigeants chinois répriment toute critique, ainsi qu’il en a toujours été en Chine communiste. Depuis janvier, les preuves de la dissimulation délibérée de la pandémie à Wuhan s’étalent sur la place publique. Le gouvernement chinois a censuré et emprisonné de courageux médecins lanceurs d’alerte. L’un des plus importants milliardaires chinois, Jack Ma, a récemment révélé que la Chine avait caché au moins un tiers des cas de coronavirus. Lire la suite

 

1 COMMENTAIRE

  1. Le régime Chinois n’a rien fait de plus ou de moins que nos régimes, médecins et individus : prendre dans ses débuts le virus pour une grippette. Un régime de plusieurs milliard d’individus ne devrait pas être critiqué aussi bassement.. rappelons ce que l’Occident a fait à la Chine avec l’Opium et les bateaux des pèlerins ! Nous avons du mal à organiser nos pays avec qq millions, je n’ose imaginer l’implosion si nous en avions des milliards. Et quand on voit ce qui se répand sur la toile comme mensonge et propos qui tendent à la division, je comprend qu’avec cette quantité de population on emploie la censure.. même si je ne l’approuve pas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.