Un chef du Hamas tué dans un attentat-suicide de Daesh à Rafah
Lorsque les forces de sécurité du Hamas ont tenté d’intercepter deux terroristes salafistes près du passage frontalier de Rafah, l’un d’entre eux a provoqué une explosion, tuant sur le coup le commandant du Hamas Nidal al-Jaafari, âgé de 28 ans en blessant plusieurs autres membres du Hamas. 

 

Un commandant de la branche armée du Hamas a été tué jeudi au petit matin dans un attentat-suicide à la bombe commis par Daesh, au point de passage de Rafah, qui relie la Bande de Gaza à l’Egypte.

Selon le Ministère de l’Intérieur de Gaza, les forces du Hamas ont arrêté deux individus pour une fouille de sécurité, alors qu’ils se trouvaient près du point de passage frontalier,à l’intérieur de la Bande de Gaza, quand l’un d’entre eux a déclenché une explosion, probablement en tirant sur la ceinture d’explosifs.

Le terroriste-suicide a été identifié comme s’appelant Mostafa Kalab :

Le Commandant tué a été identifié comme étant Nidal al-Jaafari,  âgé de 28 ans, qui,en plus d’être membre des Brigades Ez- Ed Din al Qassam, faisait aussi partie des forces de sécurité du Hamas.

 

The killed Hamas commander, Nidal al-Jaafari

Le chef du Hamas tué, Nidal al-Jaafari

 

 

Plusieurs autres membres du personnel de la sécurité du Hamas ont subi les séquelles de l’explosion à des degrés divers. Le deuxième terroriste salafiste a aussi été blessé. Les blessés ont été emmenés à l’hôpital Abu Yousef al-Najjar, dans la Bande de Gaza.

Les deux terroristes salafistes sont membres d’une organisation appartenant à Daesh dans la Bande de Gaza.

C’est, du moins, la première fois qu’un Palestinien déclenche une ceinture d’explosifs contre des forces du Hamas, dont c’était il y a encore peu une spécialité-maison.

Le Hamas a aussi récemment mis en place des patrouilles dans la zone frontalière, dans le but déclaré d’empêcher les mouvements des possibles djihadistes salafistes entre le territoire et la Péninsule du Sinaï, où l’Etat Islamique se bat contre les troupes égyptiennes depuis des années.

Un communiqué de la part des Brigades al-Qassam décrit ce terroriste, Mustafa Qualleb, comme étant l’un de ceux dont l’idéologie s’écarte du droit chemin ».

La famille du terroriste a pris ses distances avec lui et a condamné ses actes. La famille a même déclaré qu’elle ne l’enterrerait pas ni ne porterait son deuil, tellement elle est terrifiée de subir la répression des terroristes du Hamas devenus anti-terroristes de circonstances. Les membres de sa famille ont prétendu que Qualleb avait tenté de s’infiltrer en Egypte aux côtés de l’autre terroriste et que lorsque les deux hommes ont été arrêtés, c’est lui qui s’est fait exploser.

Le passage terminal de Rafah a été rouvert des deux côtés pour une durée de deux jours mercredi matin afin de permettre aux pèlerins de voyager vers l’Arabie Saoudite pour le Hajj et dans les cas humanitaires qui ont besoin de sortir.

Le Hamas poursuit l’objectif d’améliorer ses relations avec l’Egypte, qui maintient ses passages frontaliers fermés et qui a largement accusé le groupe terroriste par le passé de collaboration avec l’Etat Islamique de la Péninsule. Le Hamas montre donc patte blanche.

Elior Levy, Roi Kais|Publié :  17.08.17 , 08:20

Reuters a contribué à ce reportage.

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

2 Commentaires

  1. Et leur souhaiter une grande réussite, dans la destruction de l’autre…qui sait, bientôt la grande guerre des mouvements terroristes de la région , l’armée libanaise contre le Hezbollah, lui même en guerre avec d’Al-Qaïda , al-nosra etc..etc enfin que des crapules qui rêvent de gouverner le monde et qui finiront sous des tonnes de ruines

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.