L’Etat islamique en Irak et en Syrie menace de tuer le fondateur de Twitter Jack Dorsey et ses employés parce qu’ils bloquent les tweets de Daesh.

Le site de réseaux sociaux a fermé les comptes du groupe terroriste qui publiait jusqu’à 90000 messages haineux par jour, pour galvaniser les terroristes.

Les conditions d’utilisation interdisent explicitement « , les menaces spécifiques directes qui prônent la violence contre les autres.« 

YouTube a également pris les devants en fermant les comptes Twitter de l’Etat islamique de l’unité de lutte sur Internet du contre-terrorisme en Grande-Bretagne.

En réponse, le groupe a menacé dans un post en langue arabe téléchargés sur le « JustPaste.it » partage d’images du site, « votre guerre virtuelle contre nous va provoquer une véritable guerre contre vous. » Dorsey et ses employés vont « devenir une cible pour les soldats du Califat et ses partisans dispersés au sein de votre milieu! « , a averti Daesh. « Vous avez commencé cette guerre Nous vous avons dit depuis le début ce n’est pas votre guerre, mais vous n’avez pas écouté et fermé nos comptes sur Twitter, mais nous revenons toujours. Et quand nos lions viendront prendre votre souffle, vous ne reviendrez jamais à la vie. « 

Soit dit en passant   sans doute pour rassurer les employés de Twitter qui vivent ou travaillent aux États-Unis James Clapper, directeur du renseignement Américain a dit que les Américains qui sont partis se battre avec les terroristes en Syrie puis revenus sur le territoire ne sont «pas une menace » pour les Etats-Unis.

Clapper a fait cette remarque lundi lors d’un événement au Congrès des Relations internationales qui s’est tenu à New York. « Tous ceux qui sont rentrés à ce jour se tiennent tranquilles », a-t-il ajouté.

«Nous avons constaté depuis qu’ils y sont allés pour des raisons humanitaires ou autres raisons sans rapport avec le terrorisme En fait, à l’heure actuelle nous n’avons pas d’informations comme quoi ces personnes qui sont revenues planifieraient une attaque « a-t-il poursuivit.

« S’ils reviennent et qu’ils ne sont pas impliqués dans un complot, n’ont pas de but néfaste alors c’est leur droit et leur privilège en tant que citoyens américains de revenir, » a ajouté Clapper ». Hana Levi Julian

Selon Fox News, Twitter a déclaré vérifier si les menaces sont sérieuses. « Notre équipe de sécurité étudie la véracité de ces menaces  avec des experts et des juristes compétents »,a déclaré un porte-parole de Twitter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.