« Conquête musulmane de l’Europe en 2040 »…ou l’inverse ?

Le 11 février 2020, l’Hôtel Regina (2 place des Pyramides, 75001 Paris) devait accueillir une conférence sur le thème « Will Muslims have taken over Europe by 2040? » (Les musulmans auront-ils pris le contrôle de l’Europe en 2040). Le dîner- débat (non enregistré), exclusivement en anglais (par souci de discrétion), a été organisé par The Kitson, « groupe de réflexion » dont l’objet est d’assurer « la promotion des liens entre les cultures ». Pas moins de 24 heures après l’envoi des invitations, il a été décidé de mettre un terme à la manifestation, compte tenu, de ce que le débat devait être animé par Tariq Ramadan, mis en examen pour viol dans plusieurs pays européens.

C’est donc, à contre cœur, que l’organisatrice et fondatrice du Think tank, Elisa Kitson, a été contrainte d’annuler la manifestation : « On m’a demandé d’annuler cet événement, ce que je regrette amèrement ». En effet, elle admire profondément la position de Tariq Ramadan sur la place de l’Islam en Europe : « J’étais au courant de ses démêlés judiciaires, mais le dîner-débat portait sur l’Islam en Europe, dont Tariq Ramadan a une vision pertinente » (sic). L’organisation d’un tel débat pose néanmoins question en ce que le thème de discussion  donne un angle sur un phénomène présenté comme apparemment inéluctable (la conquête musulmane de l’Europe) avec pour unique variable, le délai de son avènement (2040). Il est donc regrettable que la conférence (qui devait regrouper journalistes internationaux, écrivains, philosophes, scientifiques, diplomates, politiques et officiers du renseignement) n’ait pas ouvert la voie sur l’autre alternative, tout aussi vraisemblable, sinon plus : la conquête, par l’Europe, des musulmans, en 2040.

 

Tariq ramadan est un grand manipulateur charismatique qui se plait à entretenir l’ambivalence dans la présentation de ses thèses : le prédicateur islamiste est, en effet, le petit fils du fondateur des Frères Musulmans en Egypte (la chroniqueuse Céline Pina l’a d’ailleurs qualifié, au-delà de sa nature de prédateur sexuel, « d’islamiste notoire »). En effet, lorsqu’il expose ses thèses sur l’Islam au grand public, il le fait dans des termes mesurés, posés, réfléchis qui inspirent confiance. Inversement, devant un auditoire de personnes musulmanes, il soutient la thèse selon laquelle « l’islam retournera en Europe en conquérant et en vainqueur, après en avoir été expulsé deux fois… la conquête ne se fera pas par l’épée mais par la prédication et l’idéologie » (voir « Le Sabre et le Coran » février 2005).

L’islamologue suisse, rédacteur d’une thèse sur le « Réformisme islamique » et ancien Professeur d’Etudes Islamiques à Oxford, sait donc endormir l’auditoire en expliquant que l’Islam doit évoluer et s’adapter à la société occidentale, et, dans le même temps, soutenir la nécessité, pour les musulmans, de conserver les repères islamiques (peu compatibles avec la société démocratique).

Nul ne conteste sa parfaite connaissance du message coranique (voir notamment « Le génie de l’Islam »(2016), « Muhammad la Vie du Prophète » (2006), « le  jihad la Violence » 2002…). Toutefois, et en parfait maître de la psychologie occidentale, il explique la nécessité pour l’Islam de s’adapter pour être diffusé en occident (voir « Etre un musulman européen » 1998, « l’Islam et l’occident » 1993, « la mondialisation » 2003, les musulmans d’occident et l’avenir de l’Islam » (2003)…

Ainsi, dans son ouvrage sur « l’Islam, la réforme radicale » (2008), il s’interroge sur les possibles adaptations du texte de l’Islam à la société occidentale contemporaine, mais aussi sur les blocages qui paralysent la pensée musulmane, ou encore sur le fossé entre les sciences islamiques et les autres sciences qui l’empêchent de répondre aux défis du monde. Il se dit, alors, partisan d’une évolution éthique du texte. Dans le même temps, dans son ouvrage « Islam, the West and the Challenges of Modernity » (2009), il met l’accent sur l’indispensable préservation de l’identité musulmane, la conservation des propres repères dans le mode de pensée, et le respect de la relation avec Allah. Il reproche alors à l’occident de ne pas respecter le pluralisme des civilisations, des religions ou des cultures, ce qui permet de placer l’Islam dans une position défensive : l’islamophobie des occidentaux justifierait alors les attaques contre l’occident.

T Ramadan est, en réalité, un « théoricien du blabla » puisque ses thèses ne correspondent pas du tout à la réalité de l’Islam. Il se pourrait donc bien qu’en 2040, non seulement les musulmans ne prennent pas le contrôle de l’Europe, mais qu’au contraire, ils embrassent spontanément les valeurs occidentales, auxquelles ils aspirent au plus profond d’eux mêmes.

Tout d’abord, les valeurs occidentales sont construites sur la suprématie de la vie, le respect de l’individu, le respect des droits de l’homme la tolérance et la laïcité. Inversement, dans les pays musulmans, il n’y a pas de respect de l’individu, de droit à penser, de droit à la différence, de droit à la santé, juste une soumission à Allah…

Aussi, la gouvernance étatique occidentale l’est dans l’intérêt de la collectivité alors que dans les pays musulmans, les richesses du pays sont accaparées par les dirigeants corrompus qui ne reversent rien aux ressortissants, ni ne leur permettent un développement personnel. Résultat, des milliers de musulmans fuient les terres d’Islam pour rejoindre l’Europe pour commencer à vivre. 

En outre, les modes comportementaux véhiculés dans le monde de l’Islam ne correspondent pas à la société occidentale. Au Moyen Orient, les musulmans s’entretuent pour savoir qui sera le Commandeur des croyants : un membre de la famille du Prophète (les chiites) ou un membre de la communauté des croyants (les sunnites). Or, les croyants qui revendiquent une observance absolue de l’Islam (tels des modèles) sont considérés «terroristes » en Occident puisqu’ils prônent le Jihad (meurtre des non croyants, ou de ceux qui attaqueNT l’Islam). C’est le cas notamment de Daesch, Al qaida, le Hamas, le Hezbollah… Résultat, les musulmans instruits en Europe, préfèrent le mode de pensée occidentale et ne veulent plus entendre parler de ces « guéguerres intestines ».

Enfin, il y a le problème de la justification du meurtre au nom d’Allah : une personne, souffrant de troubles mentaux, encline à une violence absolue, n’a qu’à se convertir à l’Islam pour passer à l’acte, et se donner bonne conscience. Autrement dit, l’Islam fournit une caution morale aux personnes que l’occident considère non socialisées. Or, les musulmans européens (ou ceux qui aspirent à le devenir), ne veulent plus être associés à cette image d’assassin aveugle, au nom d’Allah. Ils affirment donc sans conteste, être attachés aux valeurs occidentales. 

La seule force des prédicateurs islamistes tient à leur capacité d’influencer la jeunesse musulmane, en lui fournissant un repère identitaire. Par ailleurs, la société occidentale, exclusivement matérialiste, ne répond plus aux aspirations spirituelles individuelles. Résultat, de nombreuses personnes croyantes se retournent vers l’Islam qui leur apporte des réponses, grâce à un processus de conversion rapide (quelques minutes). Il conviendrait donc, pour l’Europe, de trouver un moyen de répondre à l’expression spirituelle individuelle : les populations musulmanes (ou non), trouveront alors harmonie entre spiritualité et valeurs fondamentales occidentales et Tariq Ramadan ne pourra  plus violer l’âme européenne.

Par Maître Bertrand Ramas-Muhlbach

4 Commentaires

  1. Nous sommes déjà dans le 1° Muzzllénaire.

    En 2040, les rues de Françarabia seront pleines d’une population hijabisée et djellabisée.
    Les Champs-Elysées seront transformés en Champs-de-prière.
    La Place de la Concorde sera la Grande Place de La Lapidation Nationale, avec des stands de vendeurs de pavé (pour la lapidation).
    Etc..etc…

    Et tout cela grâce à nos notables vendus à l’Islam afin de garder leur pouvoir.
    Le billet pour l’Émigration en Amérique Latine (encore chrétienne) sera trés cher.

    ADIEU FRANCE, BONJOUR FRANCARABIA.

  2. Vous êtes décidément dans l’utopie totale !!
    En 1987, j’étais étudiant à l’université de Jussieu il y avait là-bas un immeuble entier rien que pour le sport. Cet immeuble a été transformé à Jussieu Paris 7 en immeuble pour la culture de l’islam j’ai été choqué, je me suis renseigné et j’ai obtenu des informations assez choquante qui montrent qu’en fait déjà le budget national de l’éducation était en partie alimenté par les pays arabes étant donné que beaucoup d’étudiants arabes étudiaint gratuitement dans nos universités.
    Un an après je suis parti en Israël il y a donc plus que 30 ans de cela et je savais déjà que les « envahisseurs étaient là »
    Comme dans le feuilleton « Les envahisseurs » (avec David Vincent) je le disais aux autres. Mais pratiquement personne ne m’écoutait. Maintenant je vois que malheureusement j’avais raison…

    Désolé, mais il est in peu tard pour rêver encore d’une belle France.
    La France a déjà changé de « numéro d’identité »,
    d’ailleurs bientôt elle changera aussi sa nationalité!!

    Hi Hi Hi…
    Pour la religion, pas de problème c’est déjà fait…

  3. vous étes dans l’utopie la plus invraisemblable qui soit. L’Europe en 2020, est déjà sous le controle de l’Islam. La troisième conquete est la bonne. Vivement que tout ceci soit officiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.