Chypre, Israël et la Grèce travaillent à un gazoduc vers l’Europe

1
201

Israël, la Grèce et Chypre vont travailler sur un projet de gazoduc reliant les trois pays afin d’exporter à terme le gaz naturel de Méditerranée orientale vers l’Europe, ont annoncé jeudi les leaders des trois Etats réunis à Nicosie.

Chypre et Israël ont annoncé avoir découvert d’importantes réserves de gaz naturel au large de leurs côtes, ce qui pourrait à terme intéresser l’Union européenne, aujourd’hui très dépendante du gaz russe.

“Nous réitérons à l’occasion de cette rencontre notre soutien à l’idée d’exporter le gaz de la Méditerranée orientale vers l’Europe”, ont précisé les Premiers ministres israélien Benjamin Netanyahu, grec Alexis Tsipras et le président de Chypre Nicos Anastasiades dans une déclaration commune. “Dans ce contexte, nous sommes prêts à explorer plus en avant des projets comme le gazoduc EastMed”, ont-ils ajouté.

Le gazoduc EastMed aurait une longueur d’environ 1.700 kilomètres, selon la compagnie énergétique grecque qui le soutient, IGI-Poseidon, et permettrait de transporter 15 millions de m3 de gaz vers l’Europe par an. M. Netanyahu a précisé lors d’une conférence de presse commune que les trois pays allaient former un comité conjoint pour faire avancer ce projet.

Par ailleurs, ils vont étudier la possibilité de relier leurs réseaux électriques par un câble sous-marin.
Le groupe américain Noble Energy a découvert en 2011 un important gisement au large de Chypre qui renfermerait environ 127,4 milliards de m3 de gaz. D’autres groupes, comme le Français Total font également des recherches. L’île méditerranéenne espère commencer à exporter du gaz à partir de 2022.

D’importants champs gaziers ont également été découverts au large d’Israël à la fin des années 2000. L’un d’entre eux, Tamar, au large de Haïfa est exploité depuis 2013 tandis qu’un autre Leviathan doit l’être dans les années qui viennent. Les responsables de Chypre, d’Israël et de Grèce ont convenu de se rencontrer à nouveau au cours du second semestre en Israël.

AFP

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.