Bilan 2016. Détail frappant, il attribue l’augmentation des vols au redéploiement des effectifs policiers dans les gares de la capitale “pour mieux contrôler l’arrivée croissante des migrants”.

Si les braquages ont diminué, les violences physiques ont augmenté dans l’agglomération parisienne en 2016. Une semaine après la présentation du bilan national de la délinquance par le ministre de l’Intérieur, Michel Cadot, le préfet de police de Paris, a détaillé les chiffres pour la capitale et la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Hauts-de-Seine).

Explosion des violences sexuelles

Selon le haut fonctionnaire, les atteintes aux personnes sont en augmentation de 2,7 % tandis que les violences sexuelles ont littéralement explosé (+ 14,9 %, à 4694 faits constatés).  Si les atteintes aux biens restent stables (à – 0,1 %), les vols à main armée – malgré le braquage de Kim Kardashian -, ont chuté de manière spectaculaire (- 29,7 %). C’est le seul chiffre positif de ce bilan.

Concernant les transports en Ile-de-France, une diminution des faits de délinquance a été identifiée (- 1,3 %) avec toutefois “une augmentation des vols et notamment des vols à la tire”. Sur ce dernier point, Michel Cadot s’est justifié de manière étonnante en faisant le parallèle entre l’arrivée massive de migrants et la hausse des faits de délinquance. Selon lui, cette augmentation des vols serait due au “redéploiement des effectifs policiers dans les gares” pour “mieux contrôler les arrivées croissantes de migrants”.

Valeurs Actuelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.