Suite au scandale, Elazar Stern retire sa candidature à la tête de l’Agence juive.

Suite au scandale, Elazar Stern retire sa candidature à la tête de l’Agence juive.

Stern devait être interviewé ce mercredi par le comité de sélection présidentiel de 10 membres de l’Agence juive, mais a choisi de ne pas participer à la suite du scandale.

«Dans le climat actuel, il ne me semble pas juste en ce moment de me présenter aux élections à la présidence de l’Agence juive», a-t-il annoncé via ses réseaux. «Je le fais avec les mains propres et un cœur plein, et je sais que toutes mes années et actions passées sont la preuve de mes vraies voies».

Le député Elazar Stern assiste à une réunion de la commission de la défense et des affaires étrangères à la Knesset.

Plusieurs membres du comité de nomination de l’agence envisagent désormais d’élire une femme à la tête de l’organisation pour la première fois de son histoire.

Stern a déclaré qu’il s’était excusé auprès de tous ceux qui avaient été blessés par ses paroles et l’interprétation qui leur avait été donnée ainsi qu’à leur famille.

«Je continuerai à faire de mon mieux, où que je sois, pour assurer un avenir meilleur à l’État d’Israël et au peuple juif», peut-on lire dans sa déclaration.

Pour rappel, Elazar Stern, ministre des Renseignements, membre de Yesh Atid, est accusé d’avoir voulu évincer de l’armée une femme et lui nuire gravement après que celle-ci a déposé plainte pour agression sexuelle contre un officier qui était son commandant.

Des sources proches de Stern ont déclaré qu’il n’avait pas l’intention de démissionner de la Knesset ou de son poste ministériel. Ils ont déclaré que Lapid lui avait apporté tout son soutien et n’avait pas fait pression sur lui pour qu’il démissionne.

L’un de ses opposants à la présidence de l’agence a répondu que les chefs de gouvernement pourraient avoir à se prononcer sur un nouveau candidat avant que la décision ne soit annoncée dans deux semaines lors de la réunion du Conseil des gouverneurs de l’Agence juive.

«C’est un coup dur pour Bennett, après avoir soutenu Stern», a déclaré le candidat.

Huit candidats restent en lice : les anciens députés Michal Cotler-Wunsh, Danny Danon, Uzi Dayan, Michael Oren et Omer Yankelevitch, la directrice du Musée ANU, Irina Nevzlin, l’adjointe au maire de Jérusalem, Fleur Hassan-Nahoum et le professeur Yaffa Zilbershats de l’Université Bar-Ilan.

Nevzlin et Danon devraient avoir leurs entretiens d’embauche officiels pour le poste ce mercredi.

Le chef du comité de sélection, le président de l’Organisation sioniste mondiale, Yaakov Hagoel, a déclaré qu’il respectait la décision de Stern telle que rapportée par des sources du Jerusalem Post.

«Je sais que le comité, que j’ai l’honneur de diriger, sélectionnera le bon candidat pour diriger l’Agence juive», a-t-il déclaré.

JForum ‒ Infos Israel-news ‒ Divers

2 Commentaires

  1. Naturellement toujours une femme pour nuire à un homme de haut niveau! Israël n’est pas Hollywood! J’aimerais savoir QUAND CELA SE SERAIT PRODUIT!? L’information est bancale car incomplète!

    SVP! Arrêtez d’embaucher des femmes! C’est une femme qui vous le dis!
    Faites plutôt des enfants! Vous en avez besoin!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.