La terre d’Israël crie sa judaïté: d’antiques pièces de monnaie à la gloire de la “Liberté de Sion” découvertes en Judée

Des archéologues israéliens ont récemment découvert en Judée-Samarie deux pièces de monnaie  rares datant des révoltes juives contre les Romains.

L’une d’elles porte sur une face une feuille de vigne et l’inscription en hébreu “Herut Zion” (la liberté de Sion), et sur l’autre, le dessin d’une amphore et l’inscription “An II”.

L’autre pièce porte une branche de palmier, peut-être un lulav (l’une des plantes rituelles utilisées pendant la fête juive de Soukkot) et une couronne entourée de l’inscription “LeHerut Yerushalayim” (pour la liberté de Jérusalem).

Sur son autre face la pièce est décorée d’un instrument de musique, probablement une lyre selon Raviv, ainsi que de l’inscription “Shimon”, le nom du chef rebelle, Shimon Ben Kosevah, plus connu sous le nom de Bar-Kokhba.

“La pièce de Wadi Rashash indique la présence d’une population juive dans la région jusqu’à la fin de la révolte de Bar-Kochba, contrairement à ce que pensaient auparavant les chercheurs : que la colonie juive au nord de Jérusalem a été détruite pendant la Grande Révolte et pas après”, a déclaré le Dr Dvir Raviv de Bar-Ilan, qui a dirigé l’enquête.

La pièce est également la première preuve que “la plus septentrionale des provinces de Judée à l’époque romaine était contrôlée par l’administration de Bar Kochba”.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.