Les antifascistes sont les nouveaux fascistes !

« Zemmour à mort ». Éric Zemmour est plus que jamais menacé. Ce week-end, à Nantes, l’éditorialiste a poursuivi la promotion de son livre dans un contexte particulièrement tendu. Il a été accueilli par des hordes de manifestants antifascistes, qui se sont répandus aux abords du Zénith de la ville aux cris d’« à mort les fachos ». Un comité moins chaleureux qu’à l’accoutumée pour l’essayiste, davantage habitué aux « Zemmour président » de ces dernières semaines. Sauf que les antifascistes sont moins habiles tacticiens politiques que leurs aînés trotskistes. En voulant discréditer le polémiste, ils l’ont en réalité servi.

La polémique qui enflammait les réseaux sociaux donnait à Éric Zemmour, la veille de son arrivée en la cité des ducs de Bretagne, le rôle de victime de la violence antifasciste. Sur plusieurs murs de ville : des affiches montrant son visage, sur lequel était dessinée une cible, surmonté du célèbre “Wanted” des westerns américains. Du bon, de la brute et du truand, il ne fait peu de doute que les auteurs de cette affiche n’appartiennent pas à la première catégorie. Surtout, leur virulence est une véritable perche de communication pour l’équipe du candidat putatif, qui n’a pas manqué de pointer du doigt le sectarisme de ses adversaires. Sur Twitter, à grand renfort de hashtags #JeSoutiensZemmour, elle a créé une bulle médiatique autour des attaques de l’ultragauche.

Enhardis par les remous suscités par leurs affiches, les antifas n’en sont pas restés là. Ce samedi, ils ont franchi un cap dans la violence. L’image de cet homme masqué, le corps flottant dans un nuage de fumigènes et s’acharnant avec son Caddie sur une voiture des forces de l’ordre révèle le climat d’impunité dénoncé par l’auteur de La France n’a pas dit son dernier mot.

Arborant un sourire dédaigneux devant les agitations des militants d’extrême gauche, le polémiste a profité de la tribune nantaise pour rappeler : « Les gens qui manifestent contre moi, ce sont eux, les vrais antirépublicains ! C’est gens-là auraient été enfermés par Jules Ferry. Je ne dis même pas le sort qui leur aurait été réservé par Robespierre… » Monde orwellien où les militants qui intimident leurs opposants, les réduisent au silence et violentent la police sont qualifiés… d’antifascistes.

Source : Valeurs Actuelles

6 Commentaires

  1. Des « antifascistes «  qui prônent l’interdiction et les menaces de morts, ainsi va la novlangue qui après plus de 40 ans de traîtrise, les terroristes sont « victimes de problèmes psychiatriques «  et les victimes sont « coupables de racisme « .
    Et ce sont les mêmes « antifascistes » et médias qui prônent la liberté d’expression concernant dieudonne.
    Il y a comme un air de guerre civile…..

  2. Bof. Action – Réaction.
    Zemmour suscite beaucoup d’émotions aussi fortes que contradictoires. Il est quand meme un peu responsable de la situation. Il est surement assez intelligent pour l’avoir prévu.
    Bref, rien de nouveau sous le soleil.

    • Zemmour suscite surtout un Énorme espoir pour beaucoup de Français. 67% des Français, c’est à dire plus de 80% des « gaulois réfractaires « ont conscience du danger de ce grand remplacement. Plus que le nombre de gens vaccinés, Macron et bien d’autres doivent se ch…. dessus.
      Alors il faut tirer à boulets rouges sur le diseur de vérité.

      • 67% des Français? Alors qu’il n’y a que 17% d’intentions de vote…
        Ca fait 50% des Français qui ne voteraient pas pour lui. Calmons-nous, buvons un grand verre d’eau froide, et ca ira mieux

  3. Aucune reaction du pouvoir en place , des medias islamogauchos, aucune arrestations, tous Complices de la racaille , c est grave , peuple de France reveille toi …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.