TF1 a diffusé mercredi soir un cours reportage sur l’affaire Sarah Halimi, une femme juive battue et défenestrée début avril par un voisin musulman.

L’avocat Gilles-William Goldnadel, qui représente en justice la sœur de la victime, a dénoncé une différence de traitement de la part des autorités françaises.

« J’ai dénoncé dès le départ cette fâcheuse habitude, lorsqu’il s’agit d’assassinats islamistes, d’aller immédiatement vers la phase de psychiatrisation. Quand on attaque aussi un policier à coups de marteau on n’est pas un modèle d’équilibre », a-t-il dénoncé.

Sarah Halimi, 65 ans, dormait chez elle le 4 avril dernier lorsque le voisin du dessous, qu’elle connaissait, a réussi à s’introduire chez elle, avant de la frapper durant de longues minutes en criant « Allah Akbar ».

Éric Hazan

6 Commentaires

  1. Dans cette affaire, les gaffes commises par la Police et la Justice sont multiples et à la limite du grotesque.

    Certainement par crainte d’être agressé par la communauté juive de Belleville( vision stupide ), la Mairie de Paris a déplacé la famille Traoré, parents de l’assassin et les a relogé dans un autre quartier de Paris.

    Oui décidément, cette affaire pu à plein nez l’incompétence, la paresse et surtout, suinte la lâcheté de ce procureur qui obéit aux ordres d’un parquet pro-islamiste.

  2. Especialement la population Musulman en France sont tous antisemites,

    « Dans la région parisienne, il n’y a quasiment plus aucun élève juif dans les écoles publiques », Il attribue leur absence à « une mauvaise atmosphère de harcèlement, d’insultes et d’agressions » contre les juifs en raison de leur ethnicité .

    Alors que la plupart des incidents antisémites sont composés de piques et d’insultes qui ne sont souvent pas rapportées aux autorités, certains cas sont des menaces de mort et des agressions à main armée. plusieurs élèves auraient acculé un camarade de classe juif quand il quittait son école publique de l’ouest parisien. L’un l’aurait traité de « sale juif » et aurait menacé de poignarder le garçon avec un couteau. Un passant était intervenu et avait sauvé l’enfant juif.

  3. Le silence était demandé par les plus hautes instances de l’état. Les médias, les juges, les journalistes, les syndicalistes, les intellectuels.. ont suivi les consignes. Mais ils les auraient peut-être anticipés, pour sauver la paix sociale…

  4. Maître Goldnadel a parfaitement raison;
    et pourquoi donc le psychiatre tarde-t-il tant à donner son rapport?
    c’est cousu de fils blancs, cette mascarade du Parquet, qui dépend bien sûrement de la décision que le gouvernement entend donner et qui aura du retentissement sur la position de l’Islam de France
    On ne pourra plus parler de « tensions communautaires », car il n’y a jamais de réciproque

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.