Le meurtre schizophrène anti-juif n’est plus un délit

0
261

source monde infoLa chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris juge aujourd’hui mardi « pénalement irresponsable » Adel Amastaibou, accusé d’avoir tué Sébastien Sellam en 2003 à coups de couteau. Selon les psychiatres, le meurtrier est « schizophrène » et il « ne peut pas » être jugé pénalement. «C’est un scandale», réagit Me Axel Metzker, avocat de la famille de la victime pour qui ce crime est anti-juif. «On va se battre et on ira jusqu’à la cour européenne», ajoute Me Axel Metzker. Le 20 novembre 2003, Sébastien Sellam est retrouvé mort, tué à coups de couteau. Ce jour-là, Adel Amastaibou rentre chez sa mère couvert de sang et lui dit qu’il a tué Sébastien Sellam. Sa mère appelle la police. Au commissariat, Adel Amastaibou reconnaît les faits. Calme et cohérent, sourire aux lèvres, Adel Amastaibou affirme aux policiers qu’il est satisfait de son acte et content s’il est mort « ce sale juif ». Auparavant, Adel Amastaibou avait déjà attaqué un rabbin.

A cet égard, on peut lire, sur http://l-affaire-selam.blogspot.com/ (extraits) : « Dans la nuit du 19 au 20 novembre 2003, Sébastien Selam, jeune disc jockey en pleine ascension, qui mixait dans les plus grandes discothèques de la capitale sous le nom de DJ Lam C, est fauché en pleine gloire. Dans les sous-sols de son immeuble de la rue Louis-Blanc, dans le Xe arrondissement, il tombe sur Adel Amastaibou et (…) Sébastien Selam est violemment pris à partie par cet homme qu’il connaît pourtant depuis des années. Tué à coups de couteau, égorgé, défiguré, le jeune DJ s’effondre tandis que son agresseur déclare à qui veut l’entendre : « J’ai tué un Juif ! J’irai au Paradis ». Vengeance d’un homme à qui la gloire de Sébastien Selam était insupportable ? Les proches de la victime en sont persuadés, tout comme ils soutiennent que l’antisémitisme d’Amaistabou était connu et même clamé. (…) N’a-t-il pas été jugé, quelque temps avant le crime, pour avoir menacé de mort un rabbin ? (…) » (fin des extraits du document publié sur http://l-affaire-selam.blogspot.com/).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.