Les censeurs gaucho-islamiques réussissent parfois à bloquer l’accès à Monde Info.
Ce fut notamment le cas ce week-end.
En attendant de mettre en place un outil informatique qui empêchera cette censure,
je reproduis ci-dessous mon article – de vendredi – intitulé « Le Prix Nobel de la Paix pour Obama ».
Ce matin lundi, il semblerait que Monde Info soit à nouveau accessible.

Michel GarrotéOr donc, le Prix norvégien – dit « Nobel » – prix supposé récompenser les artisans de paix, ce Prix Nobel de la Paix vient d’être attribué à Barack Hussein Obama. Je n’ai pas lu en détail, ce matin, la quantité gigantesque de dépêches, éditoriaux, chroniques, articles et autres bafouilles, tant leurs titres, à eux seuls, étaient excessivement enthousiastes, pour ne pas dire idôlatres, envers le demi dieu Obama. Avec ce prix de la paix, l’obamania vit une nouvelle étape de son délire chronique à propos du plus grand messie virtuel de tous les temps.

Je ne doute pas un seul instant que le seul fait d’être un métis d’origine mahométane constitue, en soi, un critère politiquement correct suffisant, pour séduire les attributeurs scandinaves de ce prix qui, dans le passé, a déjà été décerné, plusieurs fois, à des dictateurs et à des terroristes. C’est du reste un peu comme la Légion d’Honneur, que certains ont refusée (alors qu’elle leur avait été officiellement décernée) afin de sauver leur honneur.

Le côté tragicomique, dans cette attribution d’un prix de la soi-disant « paix », à Barack Hussein, c’est que non seulement ce dernier n’a absolument rien réussi de concret en matière de paix ; mais que bien au contraire, il est responsable de la reprise de toute une série de guerres ; sans compter les guerres à venir, en raison de la désastreuse politique étrangère obambique.

Le retrait prématuré, imposé par Obama, des troupes US dans les villes irakiennes a relancé les attentats, dont les premières victimes sont les Irakiens eux-mêmes. L’absence de stratégie en Afghanistan fait le jeu des terroristes. L’absence de coordination avec le Pakistan renforce les réseaux de la terreur au Waziristan. La vaine tournée de Obama en Afrique maintient ce continent dans d’atroces guerres en RDC, au Congo Brazzaville, en Somalie, au Soudan, au Zimbabwe, au Niger, au Nigeria et ailleurs, sans compter l’infiltration d’une partie de l’Afrique par des groupes terroristes islamiques. La pseudo-diplomatie vis à vis de l’Iran permet à ce pays d’achever bientôt la construction de sa première bombe atomique. Le parti pris en faveur de Mahmoud Abbas dans le conflit israélo-arabe encourage ces jours-ci le Fatah à initier une troisième Intifada. En définitive, le Prix Nobel de la Paix, plus que jamais, récompense les hommes qui parlent de paix tout en faisant tout pour que les guerres continuent par-ci et reprennent par-là.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.