Le Pen menacé d’inéligibilité

0
325

Jean-Marie Le Pen n’est jamais très loin de la polémique. Hier, le président du Front national a même doublement fait parler de lui : le matin en se rendant à une visite contestée devant les étudiants du Centre de formation des journalistes (CFJ), puis l’après-midi en essuyant les charges du parquet de Paris qui a requis contre lui deux mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité pour incitation à la haine raciale.
La 17e chambre correctionnelle jugeait l’affaire de l’affiche anti-islam, placardée en mars dernier par le FN pendant les régionales. On y voyait une femme intégralement voilée à côté d’une carte de France recouverte du drapeau algérien sur laquelle se dressent des minarets en forme de missiles.

Poursuivi par SOS Racisme et la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), Le Pen ne s’est pourtant pas rendu à la barre du tribunal correctionnel hier après-midi. « Je ne réponds pas aux convocations de SOS Racisme et de la Licra », justifie-t-il sèchement, avant d’ironiser sur l’origine de la plainte : « Je n’y peux rien si les minarets ressemblent à des missiles tout de même… »

Reste que le parquet, qui a stigmatisé « la violence » de l’affiche, dont le seul but est de « susciter un sentiment de peur et de rejet dans l’électorat français », a demandé au tribunal un « jugement sévère », au vu des « antécédents judiciaires de M. Le Pen » en la matière.

La décision sera rendue le 2 décembre. Mais elle ne semble pas de nature à inquiéter le président du Front national, actuellement député européen et conseiller régional de Paca : « Si la condamnation est confirmée, on fera appel. Et si ça ne suffit pas, on ira en cassation. Donc, ça va encore durer deux ans minimum », tempère Wallerand de Saint-Just, l’avocat du parti. Un peu plus tôt dans la journée, Le Pen avait provoqué une autre controverse, acceptant l’invitation du Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris pour un débat avec les étudiants. Une venue qui a provoqué la manifestation de quelques dizaines de militants du syndicat SNJ-CGT devant les portes de la prestigieuse école, au nom d’une « banalisation inacceptable » du FN.

Face aux étudiants, le vieux leader frontiste s’est prêté au jeu des questions-réponses. Il en a profité pour ressortir ses vieux discours : « 80% des personnes incarcérées sont des immigrés », a-t-il lancé, avant de préciser : « Je n’ai pas de mépris pour les peuples étrangers. Mais je préfère le mien. » Interrogé sur sa longévité à la tête du FN, dont il cédera la présidence en janvier prochain après trente-huit ans de règne, il a même osé répondre par une citation du poète Ferdinand Lop : « A se retirer trop tôt, on n’engendre pas. » Le provocateur n’est jamais très loin.

COMPLEMENT D’INFORMATION : article de 20 Minutes du 9 mars 2010

POLITIQUE – L’Etat Algérien demande à la France de prendre des dispositions afin de remédier au problème…

Incident diplomatique en vue? La diffusion par le Front national (FN) d’affiches dénonçant l’islamisme, avec une carte de France couverte du drapeau algérien et de minarets, a provoqué la fureur du gouvernement algérien qui a protesté «officiellement» lundi auprès de la France.

«Les symboles des pays étrangers mis à genoux»

«C’est à l’Etat français de prendre les dispositions qui s’imposent lorsque des symboles de pays étrangers sont mis à genoux», a déclaré Mourad Medelci, le ministre des Affaires étrangères algérien.

L’Algérie a exprimé des «protestations légitimes», l’utilisation de son drapeau étant «extrêmement choquante», a répondu ce mardi le ministère français des Affaires étrangères. «Nous déplorons avec force l’usage indigne et dégradant d’un drapeau national a des fins électoralistes», a dit le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero.

Pas de commentaires sur les décisions de justice

Cependant, le ministère s’est déclaré impuissant et n’a pas souhaité «commenter une décision de justice», après le rejet lundi par un tribunal de Marseille d’une première demande d’interdiction de diffusion de l’affiche formulée par la Licra.

Malgré cette décision, les associations de lutte contre le racisme n’en démordent pas, le FN est ainsi à nouveau attaqué en justice par deux organismes, le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) et SOS-Racisme, malgré

Risque d’«émeutes» et d’«effusions de sang»

«Sous couvert de dénoncer l’extrémisme religieux, Jean-Marie Le Pen a très clairement marqué sa volonté de susciter la peur et le rejet à l’encontre de toutes personnes de confession musulmane, mais également des Français d’origine algérienne et des ressortissants algériens vivant en France», a jugé SOS-Racisme. Une première audience devant le tribunal correctionnel de Paris aura lieu le 6 mai.

De son côté, l’avocat du Mrap, Maître Khaled Lasbeur, a évoqué un risque d’«émeutes», de «manifestations» et d’«effusions de sang», si les affiches ne sont pas retirées par la justice. Des déclarations qualifiées de «totalement exagérées» par l’avocat du FN, Maître Wallerand de Saint-Just. Saisi en référé la semaine dernière, le tribunal de Nanterre rendra quant à lui sa décision vendredi, à deux jours du premier tour des élections régionales.

Des «porteurs de valises» selon Marine Le Pen

Marine Le Pen, vice-présidente du Front national (FN), a réagi ce mardi sur France Info en qualifiant de «porteurs de valises du gouvernement français» ces associations antiracistes, faisant référence à ceux qui, pendant la guerre d’Algérie, soutenaient et aidaient le FLN.

«Sommes-nous oui ou non libres et souverains ou sommes-nous à la botte des ordres du gouvernement algérien», a-t-elle ajouté. «Nos drapeaux sont régulièrement souillés, brûlés même. A-t-on le droit, oui ou non, de trouver cela scandaleux, de dénoncer l’islamisme».

C.C. avec agence

1 COMMENT

  1. les arabes brulent tous les jours les drapeaux de l’occident,sans que personne ne s’en emeuve,a t’on un droit de reponse,NON,nous avons juste le droit de supporter l;insuportable de vant la montee de l’islam
    qu’on sera appele a ecraser tot ou tard !!!!!!! ne baissons pas la tete devant l’ennemi,ou sont les resistants de cette nouvelle invasion arabe…………….Rappelons nous l’allemagne et la collaboration !!!!!!!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.