Le Crif “s’indigne” du choix du ministre iranien de la Défense PARIS, 24 août 2009

0
255

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) “s’indigne” lundi dans un communiqué de la nomination d’Ahmad Vahidi comme ministre de la Défense iranien alors qu’il est recherché depuis 2007 pour un attentat terroriste antisémite en Argentine.
“Le Crif s’indigne de la nomination en Iran d’un terroriste au poste de ministre de la Défense”, écrit l’institution.
M. Vahidi est sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par l’Argentine et relayé par Interpol pour l’attentat contre le siège de l’AMIA (Association mutuelle israélite argentine), qui a fait 85 morts et près de 300 blessés en 1994 à Buenos Aires.
“Ce criminel est donc promis à de hautes fonctions en Iran la même semaine où l’auteur de l’attentat de Lockerbie est reçu avec enthousiasme à Tripoli”, dénonce le Crif, rappelant que “la Libye et l’Iran jouent un rôle majeur au sein du bureau du Conseil des droits de l’Homme de l’Onu”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.