Tsahal a installé une nouvelle arme anti-émeute sur le mur de séparation, cette arme est destinée à disperser les foules et elle est actionnée par une télécommande. Un petit pas vers la révolution a venir dans les guerres du futur, des guerres plus robotisées…

Le marathon de Beit Lehem a lieu dans des conditions particulières, entre les murailles, les tours de garde et les check-points. Lors de la dernière course, qui a eu lieu il y a deux semaines, les participants ont remarqué ce qui ressemble a une énorme mitrailleuse, et qui les suivait a partir de la barrière de séparation. En réaction aux questions du magazine 972+, le porte-parole de Tsahal a déclaré qu’il s’agit d’une nouvelle arme destinée à disperser les émeutes, et que cette arme est activée à distance a l’aide d’une télécommande. Elle est capable de tirer de l’eau et des gaz lacrymogènes.

Apparemment, il n’y a rien de spécial dans cette invention. En fait, cela ne change rien pour le manifestant qui reçoit le gaz lacrymogène, c’est pareil si ce gaz est tiré par un soldat ou par un robot actionné à partir du centre de commandement. Une grenade anti-émeute lancée par un soldat et un tir effectué à partir d’un robot donnent le même résultat, tout le reste est une question d’efficacité, non ? Mais, quand les photos de cette arme futuriste ont été mises en ligne, il y eu de nombreuses réactions, et même ceux qui n’ont pas beaucoup de sympathie pour les manifestants palestiniens ont reconnu que ce nouvel engin a l’air plutôt effrayant et donne la chair de poule.

Le problème avec ce genre de robot, c’est la vision que cela nous donne du futur. Noah Smith a publie il y a un mois, un article passionnant et angoissant sur le magazine en ligne ‘Quartz’, dans lequel il parlait des armes automatisées du futur, et qui changeront le monde.

Afin de simplifier et de raccourcir ses propos, Smith prétend que, dans un futur proche – c’est-a-dire une a trois décennies – le prix de ces robots baissera de façon importante, et que les armées n’auront plus besoin d’avoir autant de soldats. En plus de cela, même les vieilles industries auront besoin de moins de main d’oeuvre. Déjà de nos jours, déclare Smith, on devrait bientôt voir d’importants changements sociétaux, a la fin desquels une très petite couche de population vivra dans dans de petites localités protégées et contrôlera le monde et ses ressources grâce a ce genre de robots, ce sera une ère semblable a l’époque de l’esclavage ou du féodalisme, sauf que là, il n’y aura aucun besoin de disposer des mains travailleuses de la masse.

Il est possible de ne pas croire en cette dystopie (ndtr : une dystopie est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle manière qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur. Une dystopie peut aussi être considérée comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc a une contre-utopie.

L’auteur entend ainsi mettre en garde le lecteur en montrant les conséquences néfastes d’une idéologie, ou d’une pratique présente à notre époque), mais il n’est pas non plus nécessaire d’aller trop loin pour commencer a s’inquièter.

Il n’est pas difficile d’imaginer combien les régimes dictatoriaux seraient heureux de mettre la main sur cette nouvelle arme de Tsahal (ou sur les engins que certains disent que nous employons a la frontière avec Gaza et qui seraient capables de tirer des balles réelles, des obus et des roquettes).

Est-ce que nous verrons bientôt ces développements maîtriser les manifestations dans les favelas du Brésil ? Aider a maîtriser les ouvriers d’une usine en Chine, ou disperser des activistes qui luttent pour la liberté en Afrique ou en Russie ?

La situation particulière d’Israel – déclare une start-up qui travaille dans le domaine des conflits militaires sans fin, fait que ce pays entretient une armée enorme et est obligée de contrôler une certaine population civile – a fait de nous une pépinière de créateurs de nouvelles armes de dissuasion futuristes, que nous exportons dans le reste du monde.

Ce n’est plus l’époque du Uzi et du Galil, il s’agit d’engins complexes et très efficaces, dont nous ne comprenons pas encore vraiment comment ils vont influer sur l’humanité. C’est un des problèmes de la situation d’Israël face aux Palestiniens : ce conflit utilise le talent créatif des israéliens, les infrastructures et le potentiel national, et les recrute pour créer ce genre d’inventions, qui ouvrent de nouveaux horizons plutôt sombres pour le genre humain. Il faudrait peut-être prendre tout cela en compte, car il se pourrait que dans une ou deux décennies, nous devenions ceux qui devront se sauver face a ce genres de robots.

Source Haabir-haisraeli.over-blog Article original

1 COMMENTAIRE

  1. Pourquoi faut-il à certains esprits chagrin le besoin de critiquer systématiquement Israël à chaque innovation sécuritaire alors que ce petit pays est de plus en plus confronté à l’hostilité de plus en plus marquée, non seulement de la part des pays Arabes qui l’entourent mais également de celle des citoyens israéliens Arabes et même des juifs progressistes qui n’hésitent plus à manifester en faveur des pays musulmans qui souhaitent égorger tous les juifs pour venir occuper le pays ?

    Beaucoup trop de libertés sont données à tous ces gens de manifester sous n’importe quel prétexte pour créer le désordre et le chaos alors que le pays a besoin de calme et de sérénité pour continuer à progresser sur le plan social et économique et tous ceux qui critiquent feraient mieux d’aller voir ce qui se passe derrière les frontières, où tout n’est que désolations, ruines, crimes, guerres et châtiments .

    On n’a pas besoin en Israël de tous ces fauteurs de troubles qui n’ont qu’à partir ailleurs s’ils ne sont pas contents de leur sort; chaque Israélien qu’il soit Juif ou Arabe a la possibilité de suivre des études supérieures et de se soigner gratuitement et d’accéder à un emploi selon ses mérites; tout n’est pas parfait mais c’est ce qui existe de mieux actuellement dans cette région et peut-être dans le monde et ceux qui disent le contraire ne sont pas de bonne foi.

  2. Si cet engin a un effet dissuasif, c’est très bien !
    En France, il y a quelques années, lorsque le personnel hospitalier a fait grève pour insécurité dans les Hôpitaux, manque de personnel, etc… les manifestants ont été accueillis (parce qu’ils voulaient aller en direction du Ministère) par des trombes d’eau lancées depuis des camions blindés par la police, alors que les manifestants n’étaient pas agressifs. C’était plutôt une manif. bruyante, mais non dangereuse ! Il y a eu tout de même quelques blessés. Ce comportement est pour le moins pervers, car inattendu de la part du personnel hospitalier en manif.
    C’est pourquoi, je préfère cet engin au-dessus du mur : au moins, c’est clair et net…… et dissuasif !

  3. Quelle drôle de polémique ?
    Pour infos dans les manifestations en France en Angleterre en Allemagne en Espagne la police utilise un camion blindé équipée d’une lance télécommandé qui projette de l’eau d’une puissance telle qu’un homme peut être renversé.
    D’autre part ces mêmes camions utilisent des lanceurs de gaz lacrymogène….
    Je ne comprends pas que les âmes trop sensible qui n’ont peut être jamais du se retrouver en face d’une manifestation haineuse prête à lapider comme savent le faire si bien les palestiniens s’étonnent que la police cherche à protéger ses policiers…Face à la haine, un robot, je trouve encore une fois l’israélien inventif et génial….En attendant que les haineux se transforment en non haineux ….

  4. …ON SE FOUT DE LA POLEMIQUE !!!! L’ESSENTIEL EST QUE NOUS SOYONS EN MESURE

    DE COMBATTRE ET VAINCRE LE RACAILLE ISLAMISTE QUI NOUS POURRIT LA VIE DEPUIS

    65 ANS EN ISRAEL ET DANS LE MONDE DEPUIS DES DECENNIES !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.