“D-ieu ressent de la fierté, même dans la personne la plus insignifiante du peuple d’Israël et même si elle est un hors-la-loi.” (Rabbi Na’hman de Breslev, Liqouté Moharan I, 17)

Il est facile de comprendre qu’une personne qui fait ce que D-ieu attend d’elle soit une raison de satisfaction pour le Créateur. Cependant, lorsqu’une personne bafoue la Volonté divine, quelle fierté Hachem peut bien avoir d’elle ?

Rabbi Na’hman de Breslev nous apprend qu’aussi longtemps qu’une personne se considère juive, D-ieu ressent de la fierté pour elle, même si elle commet un nombre important de transgression. La raison en est qu’elle s’identifie au peuple pour lequel Hachem a créé le monde.

Lorsque nous passons une période difficile, lorsque nous pensons que D-ieu ne nous aime pas à cause de nos actions, nous devons nous souvenir que tout cela est faut et que notre sentiment d’appartenance au peuple juif est le lien ultime qui nous lie à Hachem.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.