Grèves reconductibles : ce qui vous attend dès mardi

0
184

Les initiatives en faveur de grèves reconductibles ont fleuri ces derniers jours, face à la détermination du gouvernement à reculer l’âge de départ en retraite. Voici le point, secteur par secteur, des mouvements annoncés.Attention, risque de paralysie à compter du 12 octobre. Si Bernard Thibault (CGT) se refuse à avancer le mot d’ordre de grève générale, il n’empêche que les initiatives en faveur de grèves reconductibles ont fleuri ces derniers jours, face à la détermination du gouvernement à reculer l’âge de départ en retraite. Ce malgré la répétition de manifestations de grande ampleur depuis la rentrée.

Afin d’avoir une perspective des perturbations à venir pour les usagers, voici le point, secteur par secteur, des mouvements annoncés, qu’ils soient ponctuels ou reconductibles.

TRANSPORTS

Locomotive traditionnelle des mouvements sociaux, les syndicats de cheminots ont été parmi les premiers à hausser le ton. Ainsi, les quatre principaux syndicats de la SNCF (CGT, Unsa, Sud-Rail, CFDT) ont déposé un préavis de grève reconductible à partir du 12 octobre, a annoncé un porte-parole de la CGT, à l’issue d’une réunion commune à Paris. FO, CFTC et CFE/CGC, minoritaires à la SNCF, ont déjà déposé un préavis reconductible à compter du 12, dans les régions où ils sont représentatifs.

De fait, tous les syndicats de la SNCF s’inscrivent dans une grève reconductible. Ou presque, puisque le président de la CFTC Jacques Voisin s’y est opposé vendredi, affirmant que son syndicat chez les cheminots n’est plus représentatif depuis 2009. Il explique que sa confédération “ne cautionne en aucun cas les grèves reconductibles” à la SNCF. Selon lui, d’anciens dirigeants dissidents de la CFTC-Cheminots ont déposé des préavis de grève reconductible en?région Alsace, Lorraine, à Lyon et au dépôt Paris-Est où ils sont représentatifs.

Mais ces dissidents “ont été déchus à titre définitif de leurs mandats syndicaux par une décision du conseil confédéral?de la CFTC au mois de septembre”. En conséquence, les cheminots de la CFTC sont représentés par sa fédération des transports, précise-t-il.

La SNCF prévoit en moyenne 1 TGV Paris-province sur 3, 1 TGV province-province sur 5, près de 4 Transiliens sur 10 aux heures de pointe, 4 services TER sur 10, et 1 Corail de jour sur 3.

Sur l’axe Nord, précise la SNCF dans un communiqué, 1 TGV sur 2 circulera. Le trafic Téoz sera assuré à raison d’1 train sur 3 en moyenne.

En banlieue parisienne, sur la ligne A du RER pour la partie gérée par la SNCF (branche Cergy et Poissy), plus d’un train sur deux roulera avec l’interconnexion maintenue avec la RATP. Par contre sur les lignes B et D, l’interconnexion sera supprimée à Paris-Nord, ajoute l’entreprise publique.

Vers l’étranger, le trafic sera normal pour les Eurostar vers Londres, et 8 ?Thalys sur 10 rouleront vers la Belgique et les Pays-Bas. Deux trains sur trois sont prévus vers l’Allemagne, et 8 trains sur 10 vers la Suisse. Le trafic international de nuit sera interrompu à partir de lundi, à l’exception d’un Paris-Rome.

Le trafic des autres trains internationaux ne sera pas assuré. Les perturbations commenceront dès lundi soir avec la suppression des trains de nuit Lunea en France. “Il est conseillé à chaque voyageur de s’informer spécifiquement sur son trajet. La liste des trains qui circulent sera affichée dans chaque gare.

Tout billet de grandes lignes sera valable pendant la période à bord de tout train circulant ce jour-là sur la relation considérée”, ajoute la SNCF. “Les clients préférant annuler un voyage comportant une réservation pour un train de la période concernée pourront le faire sans frais au guichet, quel que soit le tarif”, précise-t-elle.

A la RATP, CGT, FO, Sud et CFDT se sont engagés dans un préavis illimité à partir du 12. La RATP prévoit un trafic à hauteur de 1 RER B sur 5, 1 RER A sur 2, des ?perturbations variables dans le métro, 3 bus sur 4 en moyenne et une circulation ?quasi normale des tramways, a indiqué dimanche la régie. Le trafic sur les lignes 1, 11 et 14 du métro sera normal.

Trois trains sur 4 rouleront sur la ligne 6. Sur les lignes 3, 4, 8 et 13, 2 trains sur 3 sont prévus, sur les lignes 2, 5, 7, 9, 10 et 12, 1 train ?sur 2. Pour le RER B en zone RATP (de Paris-Nord à Robinson et Saint-Rémy-les-Chevreuse au sud), seul 1 train sur 5 circulera. Tous les trains seront au départ et terminus de la gare de Denfert-Rochereau.

Pour le RER A (de Saint-Germain-en-Laye à Marne-la-Vallée/Chessy TGV et Boissy-Saint-Léger), 1 train sur 2 sera assuré et l’ interconnexion maintenue à Nanterre Préfecture. Les horaires seront affichés dans les gares dès le lundi 11 octobre. La RATP met à la disposition de ses voyageurs un numéro vert : 0 800 15 11 11.

Les autres réseaux de transport urbain pourraient également être affectés, la CGT transports ayant appelé ses syndicats à déposer des préavis du 12 au 30 octobre, pour couvrir toute action. FO et Solidaires des transports sont aussi pour une action reconductible.

Le syndicat Unsa-transports de la RATP, qui regroupe les conducteurs des métros, RER, bus et tramways, a indiqué jeudi ne pas avoir déposé de préavis de grève. L’Unsa est le 2e syndicat derrière la CGT, avec qui il fait ?cependant jeu égal parmi les conducteurs du métro (environ 36%). La plupart des fédérations de routiers ont elles appelé mercredi à une simple grève de 24 heures mardi.

Côté aérien, cinq syndicats d’Air France (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, Unsa) ont appelé jeudi les salariés de la compagnie à faire grève mardi durant une à vingt-quatre heures, pour la journée interprofessionnelle sur les retraites. Enfin, la fédération CGT de la mer a appelé mardi à “des mouvements de grève reconductible à compter du 12 octobre”.

EDUCATION

Près d’un enseignant du primaire sur deux (47,9%) sera en grève, selon une estimation du SNUipp-FSU. Ce taux est inférieur au taux de grévistes annoncé par le syndicat pour les deux précédentes journées de mobilisation contre les retraites, soit 54,6% le 23 septembre et 62% le 7 septembre. L’Unef, première organisation étudiante, a appelé dimanche dans un communiqué à une journée “fac mortes” mardi afin de permettre aux étudiants de participer à la mobilisation contre la réforme des retraites.

FONCTION PUBLIQUE

Sécurité sociale, CAF, Pôle Emploi… Les guichets des différents services publics risquent de rester clos dès le 12. Les fédérations de fonctionnaires CGT ont déposé un préavis de grève du 12 au 18 octobre, et appelé dans un communiqué commun à des assemblées générales. Le préavis de grève porte sur la période “du 12 au 18 octobre (inclus)”, ainsi que “pour les nuitées en amont et en aval de celles-ci pour les agents travaillant en horaires décalés”…

POSTE ET TELECOMS

SUD-PTT et FO, respectivement deuxième et quatrième syndicats à la Poste et à France Télécom, ont déposé des préavis de grève reconductible dans ces deux entreprises à partir du 12 octobre, dans le cadre de la mobilisation contre la réforme gouvernementale des retraites. A la Poste, outre FO et SUD-PTT, les autres syndicats ont déposé des préavis de grève d’une journée (CGT, CFDT, CFTC, CGC, Unsa-Fonctionnaires). A France Télécom également, tous les autres syndicats (CGT, CFDT, CFTC, Unsa-CGC) ont déposé des préavis de grève, mais pas illimités.

ENERGIE

– La fédération CGT de la chimie, dont dépendent les salariés du secteur pétrolier, a appelé à son tour jeudi à la grève reconductible à partir du 12 octobre pour protester contre la réforme des retraites. “La grève reconductible a été décidée en assemblée générale par les salariés et organisée dans une multitude de secteurs professionnels. C’est le moyen de franchir un pas vers la victoire”, précise un communiqué.

– La fédération CGT de l’énergie, premier syndicat du secteur, va déposer un préavis de grève illimitée à partir du 12 octobre dans les 140 entreprises électriques et gazières (dont EDF et GDF Suez) pour la défense des retraites, a-t-elle annoncé mercredi dans un communiqué. “Ce préavis de grève a pour objectif de permettre aux salariés d’élargir et d’amplifier le rapport de forces suite à l’action unitaire du 12 octobre 2010”, a déclaré la CGT-Energie, dans son communiqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.