Un nouveau « faux-nez », pour Pourim? L’ennui, c’est qu’on ne se pose jamais la question de savoir si France-Télévisions ou d’autres sont le vrai ou le faux-nez de quelque pouvoir que ce soit. Comme celui de la Ligue Arabe, par exemple…

L’idée, associée à celle de complot, est que dès qu’il serait question d’Israël, c’est il doit forcément s’agir de « propagande ». CQFD. Un « like » pour le vilain petit canard…

Cet ancien conseiller pour la communication de Lionel Jospin, à Matignon, dirige cette chaîne d’infos basée à Tel-Aviv et destinée à un public potentiel de 850 millions de téléspectateurs à travers le monde.


i24news revendique 50 millions d’euros de budget et 150 journalistes.
Franck Melloul

Le projet est ambitieux, mais il interpelle. Lancée le 17 juillet 2013 de Tel-Aviv, en Israël, avec un budget de 50 millions d’euros, la chaîne d’information en continu, i24news, fait sa promotion ce soir, en grandes pompes, à Paris, où son créateur, l’ancien conseiller pour la communication de Dominique de Villepin, à Matignon, Franck Melloul, rassemble le ban et l’arrière-ban du monde des médias et de la politique. Interview.

Quelle est la genèse de cette chaine?

C’est une chaîne d’information qui est diffusée en trois langues, (le français, l’arabe et l’anglais) et sur trois réseaux distincts depuis bientôt 1 an. Lancée en juillet dernier, elle est née à Jaffa et Tel-Aviv, en moins de 100 jours. Et elle s’adresse aujourd’hui à 850 millions de téléspectateurs à travers l’Asie, l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient, via des réseaux câblés et satellites, dont Canalsatellite, ( sur le canal 112) en France. Avec 250 salariés, dont 150 journalistes, on pourrait la comparer à France 24, dans son fonctionnement, bien qu’à la différence de cette chaîne, nous sommes indépendants et privés.

Qu’est-ce qui fait sa spécificité?

Son melting-pot. Cette rédaction compte pas moins de 35 nationalités, et une multitude de profils: des juifs, des arables, des druzes ou encore, des agnostiques. C’est une vraie chaîne de la diversité. L’autre typologie, c’est son antenne: nous traitons chaque jour les mêmes informations, dans trois langues différentes et avec des angles qui varient à la marge, selon les publics.

C’est ainsi que l’affaire des écoutes, en France, a été largement traitée. A la réserve près que le service en Arabe a abordé cette question de manière moins roborative et moins franco-française. Forcément.

Comment échapper au soupçon et à l’idée que c’est une chaîne inféodée à l’état d’Israël, un faux-nez de ce pays?

C’est simple. Aussi étrange que cela puisse paraitre, i24news n’a pas reçu pour l’heure l’autorisation d’émettre en Israël, en raison de procédures administratives et politiques complexes. Par ailleurs, notre principal et seul actionnaire, Patrick Drahi, un homme d’affaires franco-israélien, n’a rien d’un militant de quelque cause que ce soit, c’est un financier et un industriel réputé et brillant qui n’a rien non plus d’un philanthrope. Et j’ajouterai enfin, qu’à la différence de France 24, de la BBC, d’Al Jazzera, de CNN, (financée par les conservateurs américains), ou de Fox News, (soutenue par les républicains), des chaînes pour certaines liées à l’Etat et pour d’autres arrosées par des partis politiques, nous sommes libres et in-dé-pen-dants!

J’en veux pour preuve la présence régulière sur nos plateaux des représentants officiels de la Ligue arabe. Ou encore du Hamas, lesquels acceptent la confrontation avec des interlocuteurs israéliens. Récemment, une équipe d’Al Jazzera est venue faire un reportage chez nous: un sujet d’une grande honnêteté, où nous étions présentés comme « une autre voix au Moyen-Orient ». C’est le cas. Nous ne sommes pas un faux-nez d’Israël! .

Par Renaud Revel, publié le 12/03/2014 à 16:02

Source : lexpress.fr Article original

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.