Faut-il avoir peur de Marine Le Pen ?

0
288

Mme Le Pen fait des petits rappels sur l’absence de condamnation du CFCM des attentats de Stockholm (3min55), ainsi que les “morts aux juifs” que l’on entendait dans les manifestations anti-israeliennes dans les cortèges avec à la tête : le président du MRAP Mouloud Aounit (5min00).

Communiqué de presse de Louis Aliot

Les associations communautaristes de tous poils, du CFCM au CRIF en passant par le CRAN, grassement subventionnées par l’argent du contribuable, en viennent à tenter de manipuler l’opinion pour jeter le discrédit sur des milliers de patriotes.

Mais qu’importe leur énième indignation sélective, petit à petit Marine Le Pen apparaît être l’icône de la résistance à l’oppression politico-communautaire et à « l’invasion » pour reprendre la terminologie giscardienne.

Dans le vocabulaire et les prises de position de Marine, pas de bruit et pas d’odeur à la Chirac, pas de stigmatisation des Roms à la Sarko, pas de jeu de mot douteux sur « les Auvergnats » à la Hortefeux, juste le rappel des faits, des évidences et des atteintes aux valeurs traditionnelles et laïques qui fondent la République française.

Ce n’est pas le Front national et Marine ou Jean-Marie Le Pen qui sont responsables de l’abandon et du mépris des harkis, des arrangements scandaleux avec l’Algérie FLN ou d’autres dictatures, des zones de non droit où la Police ne s’aventure plus, des ghettos ethniques et sociaux favorisés par l’immigration incontrôlée, du trafic d’armes dans les banlieues, de la radicalisation de l’Islam comme le reconnaît l’Imam de Drancy, de l’importation sur notre sol de conflits étrangers, de la ruine de l’économie, de l’appauvrissement général et des miséreux qui errent dans nos rues, de la culpabilisation des Français dans leur propre pays pour des actes dont ils ne sont en rien responsables, de la trahison des valeurs assimilationnistes portées par la France qui ont fondu dans le moule national des populations venant d’ailleurs, mais toujours dans le respect de nos valeurs judéo-chrétiennes, de notre culture et de notre civilisation européenne…

Qui ne voit pas que ces associations communautaristes s’inscrivent dans le schéma mondialiste du village planétaire ou la consommation de masse sera la religion d’Etat et la dissolution des identités le but ultime de leur funeste utopie ?

Qui est responsable de cet affaiblissement général et de ce recul historique de la France, sinon les politiciens de gauche et de droite qui n’ont comme ambition que leur élection et surtout leur réélection?

Non, le FN n’a aucune responsabilité dans ce triste constat !

Article 2 de la DDHC de 1789 : Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.

Louis Aliot
Secrétaire général du FN de 2005 à 2010
Membre du Bureau politique
Conseiller régional de Midi-Pyrénées

Louis Aliot (4 septembre 1969 en France -) est un homme politique français. Il est l’ancien secrétaire général du Front national et est un proche collaborateur (et le compagnon1) de Marine Le Pen. Il a été également chargé d’enseignement en droit constitutionnel et droit public à l’université Toulouse 1 Capitole depuis 19982.

==================

NDLR – Ce discours est de plus en plus entendu par les français. Sans conteste Mme Le Pen sera en bonne place en 2012. Son discours est beaucoup plus habile que celui de son père, dont elle reste la fille. Mais la gauche et la droite en critiquant frontalement Mme Le Pen risquent de montrer plus encore leur aveuglement face à une situation sécuritaire qui empire, et qui s’ajoute à une visibilité plus prégnante de l’islam en France.

Ce n’est pas en cassant les thermomètres que la fièvre disparaît.

1 COMMENT

  1. On ne peut pas avoir peur du FN, mais vous me faites peur en exprimant votre désir de voter pour le FN savait vous vraiment ce que c’est avez vous lu entre les lignes….? Elle est comme son père… Sauf qu’elle sait nous endormir…

    FAITES ATTENTION A VOS PROPOS….. Lisez entre les lignes…. Vous me faites peur, je n’ai pas envie d’un monde oppressé, sans liberté, sans possibilité de vie… Il ne faut pas reproduire les erreurs que nous connaissons…

    ATTENTION…. Ce serait un monde à l’approche de la Corée du nord….

    A bon entendeur…

  2. Faut-il avoir peur de Marine Le Pen est-il demandé et je réponds sans hésité l’ombre de l’ombre d’une demie seconde:Oui, bien sur que oui!!!

    J’ai honte que des juifs se disent prêt à voter pour elle…
    Cela me fait honte et froid dans le dos,mais D.merci, ses juifs la (dont je me dissocie totalement!) ne sont qu’une petite minorité que ni le CRIF, ni le grand rabbin de France ne rejoint ni de prés ni de loin! (et c’est tout à leur honneur!)
    Il faudra que ses juifs la assument face à leur enfants, petits enfants, frères et sœurs… face à leur famille,face à l’ensemble des juifs et non juifs (ne tombons pas dans l’abject en rejetant les non juifs…), face à leur conscience (s’ils ont une conscience…) leur écrasante faute morale!!! et tous le mal qu’ils leurs auront fait!

    Nous aimons à tout jamais! Israël dans nos cœurs, bien entendu!!! cependant, nous vivons en France! (nous payons nos impôts en France et non en Israël, nous faisons marcher l’économie Française et non israélienne,nous parlons Français toute la journée et non hébreu…)…

    Nous vivons en France et nous devons au moins avoir la reconnaissance du ventre envers ce pays (la France) ne serait-ce que face au fait qu’il donne beaucoup de son état providence aux 40000 juifs Français qui vivent sous le seuil de pauvreté (sans parler des juifs Français qui sans être sous le seuil de pauvreté sont dans la précarité…)…
    Nous ne voulons pas pour nous, nos frères et sœurs,nos amis (juifs! et non juifs!) d’une France à la sauce Marine Le Pen!, de l’horreur qui en découlerait.

    Ses juifs la (avec lesquels je pend mes distances!!! (et je ne pense pas être le seul dans la communauté à prendre mes distances avec eux…)) nous font honte et nous font bien du tord!
    Marine Le Pen est à rejeter de toute notre éthique juive!

    Ne nous compromettons pas jusqu’au cou en cautionnant les horreurs qui lui servent d’idéologie et de programme…

    Jean-Marie Le Pen ou Marine Le Pen=même combat avec un emballage différent!!!
    Jean-Marie Le Pen ou Marine Le Pen : NON MERCI!!!

  3. non seulement Marine le pen ne me fait pas peur,j’adhere a cents pour cents a ses convictions ,elle est differente de son père,plus posée,plus sure d’elle,et surtout elle a des idées novatrices sur tous les sujets qui touchent la vie du francais moyen qui trime chaque jour pour garder la tete hors de l’eau,j’ai été scandalisé en voyant dans l’emission le grand journal du 23 mars l’équipe de denisot s’acharner sur marine le pen,l’agressant sans cesse,malgré celà elle ne c’est pas laissé emporter par les attaques de toutes part dont elle a été victime et a exposé malgré tout ces convictions profondes pour redresser la france et aider les français a enfin esperer une vie meilleure.

  4. «le raisonnement est tordu car il fait passer cet état de fait pour une volonté délibérée […] les musulmans qui prient dans la rue le feraient dans l’intention claire de se soustraire à la loi républicaine voir même de la défier, de la combattre.»

    Le raisonnement n’est pas du tout tordu : les musulmans le font effectivement exprès, car leur religion est un totalitarisme militaro-religieux dont le but est l’expansion et la conquête, et ils veulent montrer leur force d’intimidation.

    «le trouble à l’ordre public dénoncé par Le Pen cesserait où pourrait être plus facilement et légalement combattu s’il y avait un nombre suffisant de mosquées.»

    Vaste blague ! Il y a plein de mosquées vides. Et malgré ça, les musulmans viennent de loin pour prier dans ces rues de Paris (comme d’autres grandes villes, ou d’autres capitales comme Rome, d’ailleurs). L’intention est clairement colonisatrice et guerrière !

  5. Holala ! quelle prise de tête !
    pour moi,homme simple,les choses sont les suivantes :
    -j’aime pas la gauche,de France,et encore moins celle d’Israël
    -j’aime pas la famille lepen,
    -j’aime pas l’islam,le modéré et l’autre !
    -j’aime pas harmaninydjad
    -j’aime pas les anti juifs de tous poils,
    -j’aime pas les juifs anti juifs
    -Ect…ect….

  6. Merci Blibli,merci Samsamuelson , merci à tous,

    Ainsi nous avons la démonstration que dans certains cas , lorsque les participants sont des humanistes, des honnêtes gens , une discussion à priori sulfureuse ,difficile ,ne débouche pas sur un pugilat , sur d’infâmes insultes ordurières

    Mais sur un sympathique débat culturel ,ouvert de surcroit .

    Bonne fin d’année à tous les Haverim et le maximum de réussite pour Israël

    Jean Redomier

  7. Je vous remercie , cher Samsamuelson pour votre brillant et clair exposé . Bien sûr qu’il faut toujours regarder vers le commencement car sa rusticité , le caractère élémentaire de ses manifestations ou de ses problématiques , est très parlant.

    Jusqu’à présent , je m’attachai à faire de la politique, de l’histoire et de la philosophie une trinité pensant que les phénomènes, expressions de l’une de ces austères disciplines ne trouvait sa parfaite intelligibilité que dans la mise en perspective des deux autres .

    Vous avez attiré mon attention sur l’aspect mythologique (dans lequel j’inclus largement la religion car elle est une permanence dans la vision du monde de groupes humains ).

    Merci encore pour vos contributions qui mériteraient largement d’être publiées dans des revues .

    Merci à tous pour votre travail de qualité et surtout…. désintéressé .

  8. Jean,

    je comprends tout à fait votre souci généalogiste qui consiste à établir des filiations entre des courants politiques sur des périodes courtes qui pourraient être explicatives d’évènements politiques à venir. Le passé nous instruirait sur le présent, et le présent pourrait nous permettre de considérer de manière tactique ou stratégique les alliances à opérer avec tel ou tel.
    J’apporterai toutefois une nuance sur ce que vous dîtes à propos de l’évènementiel et sur l’universel ( rapport de densité). Un évènement se produit toujours dans un site historique, mais il excède toujours le cadre de son site, sinon il ne serait pas un évènement…Il n’est pas le simple effet de causes historiques. Pour être un évènement il doit être en excès par rapport au contexte où il se réalise ( “la France s’ennuie”…Mai 68). De ce fait tout évènement est singulier; S’il est singulier sa portée est universelle. Ce qui caractérise un évènement en tant que tel c’est qu’il est à la fois singulier (unique…si vous voulez) et en même temps que sa portée est la même pour un “tous”, comprise universellement.Tous qui est dans la filiation de l’évènement.
    Simplement pour vous dire ceci, la reconstruction patiente de filiation ou non entre l’extrême droite des années 30 et le lepénisme contemporain ne nous dit rien sur un quelconque évènement à venir…
    Pour le reste…le lointain que vous considérez à tort comme mythique…je vous dirai, ce qu’il me semble je vous ai déjà dit: pour moi il importe de penser la politique dans le différentiel entre la manière dont cette pensée s’est initialement élaborée en Europe ( entre le politique de Platon et disons les 2 premiers chapitres des politiques d’Aristote) et le générique du politique tel qu’il apparait à travers le récit des actions de joseph…etc…dans la bible.
    En parlant de différentiel, je ne parle pas de la différence entre le langage conceptuel philosophique et le langage imagé de la Bible, mais entre les distinctions initiales et toujours opérantes entre le théologique et le politique, comme deux âges en continuité alternée, un âge théologique archaïque et un âge moderne, celui du souci de soi, et la possibilité de penser une articulation non contradictoire, dans le temps et dans l’espace, entre le théologique et le politique, pensés cependant comme deux ordres distincts.
    Si vous regardiez autour de vous, vous verriez que de “chocs des civilisations, place du religieux, montée des intégrismes, redéfinition de la laïcité, des identités,…interrogation sur le caractère totalitaire des théocraties existantes (Iran), volonté de penser la politique autrement, qu’est que le pacte républicain , qu’est-ce que la démocratie, est-elle universelle…On ne parle que de cela.Nous sommes à l’époque de la réinterrogation des places respectives du théologique et du politique…
    Et je considère qu’il faut réinterroger les pensées initiales, les pensées du commencement…pour savoir ce qui se joue, ici, de manière très moderne…Il faut revenir aux lignes de fracture,à la différence substantielle entre une conception du politique qui se vit et se veut contradictoire avec le théologique, et à ses bords, l’état totalitaire où la religion n’a plus droit de citer ou la théocratie où l’opinion politique est proscrite, et la conception d’une politique qui s’accorde au théologique et au prophétique;

    Dans la première occurrence grecque, il y aurait beaucoup à dire sur la position tierce entre le théologique et le politique de la philosophie, position jamais véritablement assumée, si ce n’est par Socrate et son Daïmon. Mais je crains si je parle du Daïmon de Socrate, de ce dieu considéré comme étranger par les démocrates de son temps que vous ne me renvoyez au mythe…alors?

    Il ne me reste plus qu’à vous saluer.
    Samsamuelson

  9. Bonjour Samsamuelson,

    Je crois ou prétends saisir les grands messages du Judaïsme soit 1°)la conception d’un D. unique mais surtout un 2°) le non-sacrifice d’Isaac comme symbole du rejet des sacrifices humains (nombreux surtout à cette époque 3°) la prégnance dans la liturgie donc le souci pédagogique de répandre le thème de la fuite d’Egypte comme rejet de l’esclavage ,c’est à dire comme appel à la liberté 4°) le lien du créateur de l’univers avec la morale et avec la loi.

    Voila mon viatique ;ce sont bien sûr mes points cardinaux .

    A part cela , je n’ai aucune érudition de la culture religieuse juive ,porté plutôt vers les faits dont je peux maîtriser la véracité historique . Chaque fait pour moi a une valeur évènementielle, historique, phénoménologique disons, et une valeur universelle . Si sa valeur universelle surpasse sa valeur évènementielle , comporte une certaine densité , alors ce fait ne manquera pas de se reproduire et je tenterai à ce moment là ,car j’aurai ou tenterai d’avoir les instruments de l’analyse des faits que je peux , jusqu’à un certain point maîtriser .Et tirer des enseignements durables.

    Il n’en est pas de même ,pour les événements du temps d’Assuérus ou de Joseph en Egypte .Comment est- ce possible de tirer des enseignements de faits mythiques alors que déjà pour des événements d’il y a 70 ans , notre courte raison vacille , atteint ses limites ?

    Collaborateurs vichystes et collaborationnistes pro nazis ? Quelle question déjà ? Et l’éventuelle filiation du F.N. à l’extrême droite des années 30 ? Quelle autre immense question ? Et dont les problématiques nous sont pourtant contemporaines….

    Je pense modestement que nous devons être prudents désormais et n’affirmer que des choses certaines,qui au moins nous paraissent claires et distinctes.Mais cela n’est pas une incitation à régresser vers le matérialisme ou vers le positivisme historique et de nous cantonner à notre infime expérience individuelle bien sûr limitée

    C’est pour cela que vis à vis du F.N. et de la gauche , je me suis contenté d’affirmer des certitudes que je peux transmettre de façon responsable

    Terminé les préjugés dogmatiques ,non fondés ,quels qu’ils soient .Terminées aussi les hypothèses générales , vagues , trop larges ,même si le jugement fondé sur la synthèse reste incontournable pour avancer et communiquer .

    Bien à vous

    J.R.

  10. Cher Jean,

    poursuivons dans la digression, car au fond les propos de marine le pen sont évocateurs de ce que le politique, ou la vision politique du monde, peut contenir d’absolument contradictoire avec le théologique ( ou religieux). Cette contradiction totale entre le politique réduit à la rigueur de son exercice et le théologique se ramifie pour moi avec Amalec et Aman.
    Amalec est le descendant de souverains qui ont voulu se convertir à la religion d’Abraham, d’Isaac et de Jacob et ont été refusés par ces trois patriarches. Pourquoi? Parce qu’ils voulaient assoir politiquement le théologique, parce qu’ils voulaient, en vertu de leur savoir-faire instituer une théocratie,et de cela les 3 patriarches ne veulent pas.La conclusion de ce refus par Amalec: le théologique est absolument contradictoire avec le politique , le politique est absolument contradictoire avec le théologique, ces deux ordres de pensée sont antagoniques.Lutte à mort.
    Et très réellement une lutte à mort est à mener, par nous, contre cette vision du politique antagonique avec le théologique. L’extermination des juifs d’Europe pose un problème humain, métaphysique, moral et religieux, mais c’est avant tout le résultat d’une vision politique qui se vit et se pense comme absolument antagonique avec le théologique.Cette extermination est d’abord le résultat d’une politique nazi.

    Vous parlez dans votre dernier message du fait que l’idéal politique a remplacé, pour certains avec des effets catastrophiques la spiritualité religieuse. Mais la spiritualité religieuse ne porte pas à la réalisation utopique d’une cité juste, ne va pas jusqu’au salut du peuple.c’est l’action politique de joseph en Égypte qui sauve les égyptiens et sa famille de la famine, c’est à dire d’une mort certaine C’est le politique, c’est le roi qui est porteur d’espérance , c’est en lui que l’on voit celui qui nous protège et nous sauve. Il faut d’ailleurs si reprendre à deux fois pour entendre ce que les hébreux attendent d’un roi.Dans un premier temps D.ieu et Samuel entendent, ce que vous entendez-vous même : un roi comme il en existe dans les autres nations, c’est à dire quelqu’un qui sous prétexte de protéger son peuple finira par le tyranniser et se servira d’abord lui-même. Le politique protecteur (qui vise uniquement à prendre soin de son peuple) se transforme en un politique qui ne prendra soin que de lui-même au détriment de son peuple.Cette réversibilité non contradictoire du politique, inhérente au politique dont vous parlez. Puis dans un deuxième temps, celui où D.ieu et Samuel entendent ce que veut le peuple, un roi , oui, comme il en existe ailleurs mais qui protège et qui SAUVE, et c’est pour cela que D.ieu accorde sa réponse à la demande du peuple et organise la rencontre entre Samuel et Saul.
    Mais il s’avère que Saul remplit ce que de manière la plus haute les politiques nationales sont capables de faire, il protège son peuple mais ne le sauve pas (il se concilie l’amalécite, il ramène Hagag en Israël). En conséquence il faudra David (dont la généalogie est improbable) pour protéger et sauver son peuple. Il faudra un autre roi pour articuler la dimension la plus haute de la conception politique (protéger) avec ce qui pointe vers un au delà du politique, le caractère messianique du sauver.

    La reine Vashti en perse a elle aussi une haute conception du politique, mais non contradictoire avec l’approche d’aman du gouvernement des provinces de l’empire, cette haute conception peut tout à fait se concilier avec l’amalécite et au fond penser l’action politique contradictoirement avec le théologique.Il faudra Esther pour s’appuyant sur la dimension haute du politique faire revenir la générosité du sauver, la grâce du salut dans une histoire qui aurait pu se terminer dans l’absentement total du Nom.

    Ce dont il est question, ce n’est pas le traité théologico-politique de Spinoza, ni non plus la synthèse hégélienne de l’esprit absolu, mais de retrouver ce qui permet à la présence divine de revenir en Israël, c’est à dire (ce qui nous est dit des retrouvailles entre Joseph et ses frères et de Jacob: “il revit.Et Israël dit:”), sortir de la contradiction entre le politique laïque et le religieux (quelque peu théocratique), pour commencer de réartiuculer les trois fonctions distinctes du théologique, du politique et du prophétique, simplement redonner sens à Israël.

    Cordialement.

    Samsamuelson

  11. Samuelson, bonjour,

    Je m’interromps de mes enregistrements de Jean Ferrat ,immense poète , une des meilleures œuvres du …stalinisme français ,resté fidèle au communisme parce que sauvé pendant la guerre par des gens du Parti (clin d’œil à l’ami Blibli ).

    Quelle voix ,je retrouve le lyrisme israélien ou bien les chœurs de l’Armée rouge.

    Je sais bien , chers amis que le faux peut contenir du vrai, le mal du bien mais quand le mal est trop fort , on ne s’interroge pas trop (quelle importance que Hitler ait aimé les animaux ou certains enfants quand ses maudits méfaits ont causé des effets irréversibles c’est à dire la mort mille fois répétée) sur le sens du mal .

    Le blog ne porte pas sur Bény Lévy mais sur le danger de l’arrivée au pouvoir politique de Marine Le Pen mais puisque nous nous sommes autorisé cette digression, poursuivons là quelque peu .

    Samsamuelson,ma méditation actuelle porte sur la double nature du politique :

    A la fois réalisation du bien , utopie , idéal qui a remplacé chez beaucoup la spiritualité de la religion, sacrifice individuel extrême pour le bien de la cité ou d’un groupe ,on ne peut que se féliciter que des individus sortent de leur étroit égo pour servir une cause publique.

    A la fois , en même temps ,chez les mêmes ou chez d’autres, l’activité politique peut n’être ,aussi, qu’un moyen pour faire carrière , gagner des positions sociales ou bien même s’il n’y a pas d’intérêt personnel , il peut y avoir la manifestation de passions jusqu’à l’extrémisme, jusqu’au crime politique , jusqu’à l’installation d’une dictature au nom de la raison dite d’Etat.

    Singulière double nature ,non contradictoire ,du politique me semble t il ,car sinon , avec les siècles , nous serions arrivés tout de même à une synthèse et à une définition positive du politique

    Cette interrogation ne recoupe t elle pas cette approche de la “sotériologie ” que vous évoquez ,que j’appellerais eschatologie?

    Laissez moi vous dire que je préfère de loin , l’idée du sens de l’histoire par le moteur du couple raison et bien mais je ne suis pas sûr du tout d’avoir raison

    Shabbat chalom et cordialement

    Jean Redomier

  12. je vous accorde tout.
    Mais,je continue de penser qu’il s’est agi à travers différentes péripéties de dire autrement le politique…
    Quant à la question de savoir si le retour au judaïsme de Benny Levy a consisté en un “blanchiment”, je ne le pense pas. Il a consisté à situer le lieu de la puissance dans l’étude des textes.C’est du côté du théologique qu’il critique le politique (cf à son livre le meurtre du pasteur).
    Hors cette critique est insuffisante si elle se réduit à énoncer que tout ce qui importe se trouve dans l’étude.
    La politique a sa place en Israël, mais elle est nécessairement messianique, elle est sotériologique, elle outrepasse les conditions de son exercice (disons occidental-étatique); Le prêtre ne sauve pas , le roi oui!

    cordialement

  13. Lire plutôt

    construisaient le pays au cours de guerres lourdes en pertes (morts et blessés graves)durant la guerre d’usure et suite à l’attaque traitre de Kippour .

  14. Samsamuelson,

    Non seulement , dans le fameux livre cité , Pierre Victor fait l’inventaire des différentes révoltes mais il offre l’instrument de la G.P. pour les fédérer. à quoi s’oppose la stratégie des Trotskystes de la 4 ème internationale (Krivine, Weber, Bensaïd )à la dénomination bien ampoulée :” De la périphérie vers le centre” soit partir des diverses et périphériques révoltes pour aller vers le centre : la classe ouvrière.

    En fait, tout le monde s’est arrêté au périphérique mais n’a pas atteint la banlieue tant la classe était bien gardée par les “révisos -collabos ” du P. C. F.

    Mais les incidents ne cessaient d’émailler les conflits sociaux , voir la mort de Pierre Overney puis de son assassin Tramoni, le jeune noyé à Flins et de nombreux autres faits au point que le gouvernement fait arrêter Geismar et Le Dantec, interdire la C.D.P. tandis que B Lévy, pourtant leader, était laissé tranquille peut être en raison de ses rapports avec Sartre et l’infâme Simone de Beauvoir.

    Il ne suffit pas de mettre un taleth , de faire un Amida et de décider qu’on est blanchi et qu’on peut(re) devenir professeur :il faut se battre la coulpe quelque temps quand même .

    Sur le reste , je ne pourrais que me répéter

    Disons que pendant que nos gauchistes juifs , en mal de positionnement idéologico-religieux , accomplissaient leurs facéties et leur sombre chorégraphie , en Israel, nos frères défendaient et construisaient le pays au cours de guerres lourdes en pertes (morts et blessés graves)durant la guerre d’usure suite à l’attaque traitre de Kippour.

    Les enjeux étaient autres comme vous pouvez me l’accorder

  15. Jean,

    je ne me souviens pas de l’appel dont vous parlez à la guerre civile; Je me souviens du livre “vers la guerre civile en France” co-signé par Serge July et Alain Geismar et une certaine Erlyne Morane (du dernier nom, je ne suis pas très sûr). Si vous faîtes référence au livre “on a raison de se révolter”, il est surtout symbolique de la tentative que l’on croyait possible alors de concilier la raison et la révolte, de conjoindre pensée et révolte.De cette conjonction dépendait le nom de révolution. Hors aujourd’hui cette conjonction ne parait pas possible. non pas que l’on ne se révolte pas en France, non pas que l’on ne pense pas en France, mais les révoltes et les pensées sont disjointes. Quel penseur s’intéresse de manière rationnelle aux révoltes existantes (Alain Badiou…?).
    Je ne crois pas du tout que les émeutes dans les banlieues très contemporaines aient quelque chose à voir avec les actions entreprises alors par les groupes maos…Si ce n’est que s’y manifeste la violence.Mais bon.
    Vous critiquez l’action politique et surtout l’arrogance de ceux qui la menaient à l’époque; normaliens élitistes…vous voyez d’ailleurs en BHL un symptôme des soubresauts qui divisent l’université française, jouet sans intelligence d’une dialectique qu’ils ne comprennent plus faute d’avoir ignoré Hegel.
    Pour ma part, je dirai que ces intellectuels qui ont été formés dans les écoles normales françaises ont voulu donner du sens à la politique, ils n’ont jamais limité l’action politique à l’Etat, ils ont voulu promouvoir des politiques émancipatrices et égalitaires…concilier la manifestation libertaire des sujets avec l’exigence d’un collectif, un lieu commun des singularités…et puis ils ont rencontré les limites de la vision politique du monde.La réversibilité possible de l’état protecteur en tyrannie…De là deux courants, ceux qui sont allés se prémunir de la tyrannie par les droits de l’homme (politique humanitaire), ceux qui sont allés cherchés du côté du discours spirituel ou théologique le dépassement des apories rencontrées.
    Pour ce qui me concerne, je pense qu’il faut repartir du paradigme grec…et montrer jusqu’à quel point il est structurant des pensées politiques et religieuses qui ne cessent de se penser en vis à vis et de manière contradictoire…il faut repartir de là et penser à la faveur de ce que fût le générique du politique en Israël (Joseph vice roi d’Égypte, Samuel -Saul-David-Salomon, la reine Esther…le messie) ce que peut être une politique qui ne se contente pas de viser le soin de tous,la prise en compte de chacun, la protection de son peuple mais également son salut.

    Cordialement.
    Samsamuelson

  16. Samsamuelson,

    Je ne connaissais pas cette problématique que vous soulevez . Je ne connaissais pas B.Lévy sur le plan philosophique et je m’en tenais à ses engagements politiques et là ,je regrette mais il a poussé le bouchon .

    Car outre qu’il ait adhéré à un groupe maoïste alors que nous étions en pleine révolution (épuration ) culturelle ,sous la dictature d’un vrai marabout , sauf que ce dernier avait préalablement combattu (la grande marche ),

    Il a appelé , alors qu’il était frais naturalisé, à la guerre civile en France, ce qui n’est pas peu

    Que cette violence actuelle dans les banlieues a été initialisée par ces groupes maoïstes justement, de la G.P.et de Ligne rouge, qui n’ ont cessé de bafouer l’Etat républicain . Et cette outrance dans la subversion , pour quelqu’un qui avait été accueilli en France avec hospitalité, ne s’explique que par un élitisme formé dans les cercles de Normale Sup et dans ces fichus groupes d’agrégés

    Comme ses prédécesseurs, Simone de Beauvoir ou Louis Althusser , superbes , arrogants , un double disons de B.H.L. .En fait , B.Lévy, excusez moi de vous choquer ,n’a été que l’agent de cette superbe de l’université française ,lors de l’un de ses nombreux soubresauts
    ,en lutte avec elle-même , cette université française qui avait rejeté Hégel alors qu’elle ne faisait que confirmer et illustrer , par ses divisions et ses remises en cause successives sa philosophie de la négation de la négation .

    Non je ne dis pas “chapeau bas ” à tout ce monde oiseux et bien bavard pour si peu de choses

    Bien à vous

    Jean Redomier

  17. il se trouve que comme Blibli et certainement un peu plus que lui, j’ai suivi de manière assez proche Benny Levy.
    Je ne vois pas ce que vous voulez dire lorsque vous parlez d’erreurs. Qu’un jeune juif apatride puis français se soit pris de passion pour la politique révolutionnaire, quand il s’agissait d’inventer les formes d’une politique qui allait au delà du paradigme grec et qu’un certain nombre de Logions maoïste semblaient offrir une possibilité de penser autrement le politique…Je ne vois pas là où se trouve l’erreur!
    Quand le même entame une critique du politique (et de la philosophie politique) dont il a expérimenté les apories à partir de la théologie rabbinique (Talmud, Kabbale…mais aussi de Levinas ou de Rosenzweig), à partir du Pasteur, Moïse,tout cela demeure intéressant.
    La seule critique que je pourrai lui faire c’est qu’il a réintégré, à son insu, comme d’ailleurs tous les politiques et religieux israéliens qui s’y maintiennent depuis l’après guerre, le paradigme grec (cf. Le Politique de Platon: l’idée selon laquelle le théologique et le politique représenteraient deux âges nécessairement contradictoires…Ou dieu est très présent au monde et nous ne connaissons qu’une “divine insouciance” ou Dieu est absent du monde et nous ne connaissons que le souci de soi et la nécessaire institution du politique ( le roi) et des lois.). Guerre métaphysique et parfois très réelle entre le politique et le théologique, chacun voulant se substituer absolument à l’autre.
    Je reste pour ma part convaincu que la nouveauté d’Israël, antique et très contemporaine, tient tout entière dans sa capacité à articuler pour une même finalité trois fonctions distinctes: le théologique (sacerdotal), le politique (le roi qui protège et qui sauve) et le prophétique.
    La “pensée politique” ne s’intègre pas au théologique (version musulmane), ne s’oppose pas au théologique (version Aman-marine le Pen).

    Cordialement.

  18. Bonjour

    Vraiment Jean, je pense que depuis le début vous vous méprenez sur mes propos, de même que vous me signaliez que j’avais probablement lu trop vite certains des votre, je pense que vous lisez les miens très vite.

    Par exemple, vous dîtes :
    Car si la vérité UNE n’existait pas , à quoi bon communiquer ?
    Or je n’ai pas dit que la vérité une n’existait pas, j’ai dit que « tout mensonge contient une part de vérité ». Pour répondre comme vous le faites il faut avoir retourné ma proposition en « toute vérité contient une part de mensonge » , mais c’est vous qui faites ce retournement pas moi.
    Je ne souscris pas à ce retournement et donc je suis d’accord avec vous, il existe bien une vérité une.
    Relisez lentement et sans à priori.

    En ce qui concerne B.Levy, je n’ai fait ni éloge, ni critique j’ai simplement répondu à votre question après vous avoir demandé de m’en préciser le sens. Vous me demandiez si je le connaissais, j’ai répondu « je ne peux pas dire cela » bien que j’ai suivi certains de ses cours pendant des années.

    Je n’avais jamais participé à une conversation politique sur internet et au cours de celle ci j’ai compris que je ne suis vraiment pas doué pour l’écrit et ce à un point tel qu’une personne comme vous, qui me semble bien intentionnée, peut arriver à lire dans mes propos le contraire de ce que je veux dire. C’est pour moi une leçon. Ceci sera ma conclusion.

    Bonne continuation.

  19. Blibli,

    J’ai pris la peine de lire votre lien sur le F.N. qui, excusez moi, ne m’a rien apporté de nouveau . Pas d’exposé d’une politique économique mais des éléments du discours de gauche ( la tarte à la crème de l’argument du chômage ),la rengaine poujadiste ( la déconfiture des commerçants et des agriculteurs …)et bien sûr ,le rejet de l’Amérique qui est bien sûr , en général, l’apanage de l’extrême droite , mais qui est partagé traditionnellement par tout le monde en France (Gaullistes, communistes, extrême droite et extrême gauche, nouvelle gauche…)sauf par les ….sionistes.

    Rien de nouveau.

    Son point fort est bien sûr constitué par le couple immigration -insécurité qui n’est que trop vrai.

    Car désormais , avec toute de même le caractère sinon caduque , en tout cas plus que vieilli des utopies, alors la notion de liberté apparaît comme une valeur ultime, conservatoire de notre dimension et de notre dignité humaine c’est la ligne Maginot contre la Barbarie montante…

    Et pour les authentiques penseurs de la philosophie politique,Cicéron,Machiavel , Locke , Hobbes ou Montesqiueu ou Rousseau , comme pour les gens de ce bon sens que nous partageons tous , de même en vertu de l’amour que nous éprouvons pour nos enfants , petits enfants ou pour nos proches,

    Quel est le premier fondement de la liberté ? La sécurité sans laquelle nous perdons toute dignité et toute valeur.

    Chalom

    Jean Redomier

  20. Blibli,

    Je ne suis vraiment pas content de vos réponses lapidaires , militantes. Je vous donne des arguments amples, divers , fournis , je vous parle entre autres des liens bidon, misérables des chiites iraniens avec Le Pen ou avec ce morpion de Dieudonné , pour répondre , d’ailleurs,à votre allusion

    Et vous filez , excusez moi, comme une anguille sur d’autres aspects aussi incertains , aussi impalpables

    Qu’est ce par exemple que ces considérations que vous faites intervenir sur un prétendu caractère contradictoire de la vérité ?

    Le monothéisme juif dès ses premiers livres, les grands dialogues platoniciens plus tard, Le Théethète, Le Parménide, ont fait, à juste titre, voler en éclats ce fondement de la pensée sophiste, c’est à dire diabolique, bien pire que le mensonge.

    Et puis , ce n’est pas parce que B.Lévy, à l’instar de nombreux intellectuels juifs , que j’appelai au début de la discussion sanhédrin , s’est aplati devant la modernité, devant les valeurs , les références et les auteurs adulés de cet occident décadent, soit surtout Nietzche et Heidegger , que nous devrions chanter Halleluia.

    Là aussi , le cher et attachant Benny s’est trompé . Il n’en a pas moins été honnête homme .Mais distinguer ses erreurs et sa vertu de probité n’est pas entériner un caractère contradictoire , une fracture dans la notion de vérité.. Dire que cette vérité est une, cela ne veut pas dire qu’elle soit , telle une monnaie frappée , telle une identité figée, une entéléchie , non c’est une réalité vivante ,vérifiable par l’analyse et la synthèse, surtout par son caractère moteur

    Car si la vérité UNE n’existait pas , à quoi bon communiquer ? Or les sociétés avancent et progressent , c’est que la communication fonctionne ,que son fondement, la vérité indivisible ,exerce sa souveraineté .

    Je ne connais que trop les mensonges de la gauche , son mode de raisonnement caricatural , rhétorique,très voltairien , qui ne l’amène au demeurant , qu’à l’échec répété…

    Or , savez vous, cher monsieur, quel est le seul auteur français des Lumières ,donc précédant la Révolution française qui ait trouvé grâce aux yeux du réactionnaire Nietszche dont la pensée rayonne tant en Europe ? Voltaire

    Bonne nuit et non moins cordialement , cher Blibli

    Jean Redomier

  21. Bonjour
    merci de m’avoir amené ces précisions concernant le sens de la question que vous me posiez au sujet de Benny Levy, je peux désormais vous répondre , dans les années 80 B.Levy donnait un cours de philosophie à Jussieu, le soir, une petite salle; jamais plus d’une vingtaine de personnes dont beaucoup n’étaient pas des étudiants inscrit. Avant le cours il buvait fréquemment un café au bar le Nemrod (!) en face Jussieu. J’ai suivi ces cours pendant quelques années et aussi bu des cafés, de là à dire que je connais(sais) Benny Levy, il y a un pas que je ne franchi pas.
    Bien évidement j’ai aussi lu ses livres.

    Il est connu ou devrait l’être par tout juif, que tout mensonge contient une part de vérité, autrement dit il n’y a pas de mensonge « pur », toujours un mélange. Le mensonge c’est le mélange !
    C’est cela le Le Pénisme : un mélange, c’est à dire un vrai mensonge. Une manière d’utiliser du vrai pour autre chose que la vérité. Une langue de vipère. C’est certainement fascinant mais c’est surtout fascisant.

    En ce qui concerne les différences supposées entre le père et la fille le mieux et de se reporter aux propos des intéressés eux même, la fille est la candidate du père et le père soutient totalement les propos de la fille. C’est clair, net, précis. Le reste sert à amuser et tromper la galerie. Du vent.

    {Un jour ou l’autre le masque tombera… ???}
    Dire cela n’est ce pas dire qu’il y a masque et donc dire qu’il est tombé.
    Quel jeu jouer alors ? Un jeu d’aveugle ?
    Je vois le visage derrière le masque mais je fais comme si…
    Attendre quoi ?
    Hypothèse : soit le « lepénisme » réussit sa croisade contre l’islamisme et il en sortira renforcé pour en mener d’autres, soit il la perd et c’est l’islamisme qui en sortira renforcé y compris alors contre tout les alliés provisoires du lepénisme. Dans les deux cas …
    Il n’y a strictement aucun intérêt à choisir l’un contre l’autre, l’un ou l’autre.
    Il faut chercher ailleurs.

    Propos lepénistes : «  chasser les immigrés dangereux qui mettent notre civilisation en danger »
    si c’est là dessus que vous trouvez de quoi constituer une alliance, il vous suffit de placer cette phrase dans la bouche de nombreux palestiniens pour comprendre ce qu’elle a de simpliste.
    Etant donné que ceux ci peuvent aussi dire cela autan vous allier à eux !

    {Ne comptons que sur nous même et Israël. Que D….. fasse qu’il soit toujours fort , c’est notre seul protecteur.}
    D. et… Le Pen ? Il y en a un de trop. C’est ou l’un ou l’autre !
    Impossible de jouer…double jeu.

    écouter le Journal de bord n° 193 ici http://www.frontnational.com/?s=israel

    Sur la même page lire (entièrement) le communiqué du cercle national des combattants daté du 02/06.

  22. Carola , vous avez entièrement raison . Il n’y a aucune différence entre le père et la fille . Cette dernière a compris qu’il fallait oublier un certain langage et changer de stratégie. Elle ne sera jamais l’amie des Juifs . Nous n’avons pas d’amis. Les seuls sont ceux qui sont inscrits sur les murs de Yad Vachem et qu’on appelle les Justes .Que D….. fasse qu’Israël soit toujours fort et qu’il vive dans la sécurité pour qu’il n’y en n’ait plus jamais.

  23. Marine Le Pen est rusée. Elle a beaucoup appris de son père. Elle a compris que nous les juifs ne sommes pas un danger pour la République.Elle fait tout pour ne pas commettre les erreurs de son père . Elle a eu l’intelligence en dénonçant les agissements de cet islam envahissant qu’elle aurait l’adhésion des Juifs. Jouons le jeu , mais ayons l’oeil sur elle comme le lait sur le feu.Un jour ou l’autre le masque tombera , alors nous aurons enfin compris définitivement que notre destin sera Eretz Israêl. Il n’y a pas d’autre issue.

  24. Marine Le Pen a raison sur l’islamisation, en France, je viens de lire un article qui dit que des terroristes Islamistes ont étés interdit au Liban et ceux-ci sont venus s’installer dans certains pays européens, la France, l’Allemagne, l’Angleterre, etc………

  25. Tout à fait d’accord avec vous , Armand Maruani .

    Ne comptons , avant tout ,que sur nous mêmes et sur les ressources inspirées de notre peuple.

  26. Marine LePen est une alliée de circonstances.Bien sûr , nous les Juifs , sommes entièrement d’accord avec ce qu’elle exprime. Mais nous serons toujours seuls. Notre seul allié c’est le peuple Juif. Ne comptons que sur nous même et Israël. Que D….. fasse qu’il soit toujours fort , c’est notre seul protecteur.

  27. Bonjour à tous ceux ,

    1°)J’ai évoqué Benny Lévy comme exemple connu de quelqu’un qui était dirigeant d’extrême gauche (Gauche prolétarienne ,maoïste ,qui a même cosigné ( vers 1970 )un livre d’appel à la guerre civile intitulé ” On a raison de se révolter “sous le pseudo de Pierre Victor ) et qui a rejoint les milieux du Talmud et de la Cabale en se rangeant là où était sa place soit l’espace démocratique . Il faut dire que le milieu d’où il provenait soit la communauté juive égyptienne ne manquait pas de tiers-mondistes et de communistes mais ces derniers alors n’étaient pas cette engeance que nous connaissons en France ,dans l’ensemble arriviste ,stalinienne . Non ,ceux dont j’ai entendu parler étaient des universalistes et des idéalistes ,très laïques et plutôt sincères et honnêtes.Comme quoi tout basculement d’un bord à l’autre n’est pas forcément; suspect.

    2°)Ce ne sont pas les dirigeants européens qui feront pression , de façon subjective et volontariste , sur un candidat éventuel à la dictature , non c’est désormais l’état des structures politiques européennes avec des restrictions de pouvoirs pour les gouvernements nationaux et surtout les contraintes de l’économie mondialisée ,les obligations inter européennes qui exerceraient immanquablement cette pression.

    3°)Si Marine Le Pen , au terme d’élections mouvementées ,arrivait en tête du scrutin, nul doute qu’elle recevrait l’appui de personnalités ,soit sorties de l’ombre ,soit archi connues . Dans le petit village du monde de la population politique, elle ne resterait pas esseulée mais serait immédiatement entourée et vigoureusement “frictionnée ” par tous les “chalands” politiques qui cherchent la moindre occasion de se trouver une place ou le moindre strapontin afin d’être physiquement au spectacle.

    Le pouvoir personnel , en démocratie , a vécu , cher Blibli ,et rares sont les décisions qui ne proviennent pas pas de de sujets collectifs.

    4°)Vous faites le lien de Dieudonné ou des dirigeants iraniens avec Le Pen . Vous avez parfaitement raison et vous pensez bien que je n’ignore pas cela

    Mais d’abord , il s’agit du père Le Pen. Ensuite, il ne s’agit pas de liens “organiques” disons , de parentés idéologiques ou d’alliances sérieuses politiques (aucun rapport entre le chiisme iranien qui veut retrouver un rang, une dignité dans le monde arabo- sunnite …à plus forte raison avec un “plaisantin douteux ” ,Dieudonné ,opportuniste et bassement mercantile et…. une droite musclée ,pas très homogène d’ailleurs ,ni si ancrée que cela d’ailleurs idéologiquement ) .Peut être qu’à certains moments de désespérance et d’isolement ,on ne refuse pas la moindre main tendue….

    Pour moi, j’ai donné au début de la discussion l’exemple de Doriot ,qui a été autrement plus tragique,de dérive politico-idéologique entraînée par une mise au ban , jugée plus que révoltante aux yeux de l’intéressé et de ses amis.”Puisqu’on me traite si injustement de fasciste et d’antisémite ,eh bien …. je vais le devenir”. Enfin quelque chose de cet ordre là

    5°)Oui , ce n’est pas simple et la “science politique ” reste quand même une science humaine avec ses aléas, ses incompréhensions apparentes, ses surprises et ses retournements . Donc attention aux diagnostics précipités car nous ne sommes pas dans un monde virtuel mais D. merci , nous avons les leçons du passé qui tiennent lieu de points cardinaux encore faut il et les connaître et avoir pris le temps de les méditer

    Car les erreurs politiques elles , pour la minorité que nous sommes, juifs, se paient au prix fort

    Bonne journée

  28. Bonjour,
    Bonjour Jean

    Je préfère la tonalité générale de votre dernier envoi à celle des précédents.
    Rapidement donc :
    Si mon hypothétique leçon était dirigée vers ceux qui pensent comme vous, au moins en cela vous concernait elle un peu non ?

    Vous n’avez effectivement pas dit que vous voteriez le pen, mais vous sembliez considéré qu’il s’agit au mieux d’un vote comme un autre et peut être même d’un vote meilleur qu’un autre (…un état fort).
    Un vote sans risque pour la démocratie en raison d’une tempérance démocratique garantie par l’Europe.
    Je n’en suis pas convaincu et comme vous disiez vous même que l’histoire ne se répète pas exactement ; qui peut dire que la nouvelle extrême droite ne saura pas s’imposer malgré l’Europe, ou même avec l’Europe.
    Un état fort soit, mais un état républicain, fort par et en sa justice et sa démocratie, sans quoi je ne voie pas ce qui distinguerait un état fort d’une dictature.

    Dire que les propos douteux de Le Pen seraient la conséquence des prises de positions des dirigeants de la communauté me semble quelque peu aventureux , Le Pen est un vieux routier de l’extrême droite, un politicien qui a su habilement fédérer des courants contradictoires de l’extrême droite (y compris des nazis pur sucre) et très largement élargir leur audience.
    Pensez vous que ce sont aussi les dirigeants de la communauté qui ont envoyé Le Pen au spectacle de Dieudonné et ce dernier en Iran, après tant d’autres révisionnistes ?

    Je n’ai pas l’impression d’avoir parlé de shoa, ni même de racisme, vous par contre si ; peut être en cela êtes vous encore trop proche de ceux dont vous semblez vouloir vous ou nous écarter.
    Je n’ai pas non plus parlé de « métisser la France », j’ai simplement dit que l’argument de Le Pen est tordu, que cette dame ne vise ni la démocratie, ni la légitimité républicaine, mais la guerre sociale et surtout la prise du pouvoir. Je dis qu’elle est l’alliée de l’islamisme et qu’il ne sera pas possible de se défaire de l’un sans se défaire de l’autre : islamo-fascisme, c’est à dire les deux la main dans la main, frères ennemis apparents ; mais et de beaucoup, plus frères qu’ ennemis !
    Et si comme je le pense, ces deux là sont frères qui seront et qui sont leurs ennemis ?

    Quand à cela « Connaissez vous Benni Lévy ? » étrange question, que vouliez vous dire ?
    Cordialement.

  29. Blibli,

    1°)Si j’ai quitté l’extrême gauche , rien ne vous autorise à déduire ,sinon un comportement empressé et nerveux, que cela s’est fait il y a deux jours . J’évoquais là en toute franchise et honnêteté_ a t on encore le droit et des raisons à demeurer franc et honnête ?_un engagement d’il y a plus de trente ans et dont l’abandon s’est étiré sur des années,faites de réflexions et de déceptions ? Connaissez vous Benni Lévy ?

    2°)La leçon n’était pas dirigée vers moi mais vers les gens du site qui pourraient partager mon opinion. Vous n’avez même pas remarqué que je n’ai jamais dit que je voterais Le Pen tant vous êtes un empressé de confirmer ou de trouver confirmation à vos plus que disparates assertions . Je me suis borné à conseiller de scruter toutes les prises de position à venir.

    J’irais prendre mon inspiration chez les dictateurs d’Afrique du Nord ?Là , vous m’avez mal compris,très cher Blibli, car j’abhorre plus que tout ces barbares qui affament et terrorisent leurs propres populations se prétendant ex libérateurs de leur pays alors que tout leurs combats ont consisté ou presque en attentats terroristes contre des civils ou en enlèvements de gens isolés et désarmés:un bande de lâches plutôt qui ont inspiré plutôt leurs cousins palestiniens .

    3°)Non globalement , je dirais qu’il faut être prudent car je vous suis quand vous dites que la situation est trouble mais je refuse de suivre cette bande de menteurs de gauche qui n’évoquent la Shoa et le racisme _toute la presse et les autres media en sont pleins_que pour mieux nous faire passer la pilule de l’abandon de nos valeurs , de notre France qu’ils vomissent car ces gens ont raté leur projet démentiel de révolution sociale qu’ils veulent convertir _ il y va de leur nouvelle religion, eux qui sont en quête incessante de nouvelles spiritualités_ en une utopique société multi éthnique , multi civilisationnelle

    En fait dominée par l’islam montant (3milliards d’âmes dans 30 ans )

    4°)Donc prudence sur ce terrain miné mais certainement pas silence et passivité car l’adversaire surtout islamiste, lui, avance.

    Bonne soirée

  30. Bonjour,
    bonjour Jean

    merci d’avoir pris la peine de répondre à mes propos même si comme vous le dîtes, en les qualifiant au passage de charabia, vous n’y avez pas compris grand chose.
    Ceci d’ailleurs me pose question, est ce parce qu’ils sont charabia que vous n’y avez pas compris grand chose ou alors les qualifiez vous de charabia car n’y avez vous pas compris grand chose ?
    C’est probablement la première proposition qui est la bonne car dans le cas contraire l’on en viendrait à penser que vous qualifiez de charabia ce que vous ne comprenez pas, ce qui ne serait peut être ni très démocrate, ni très républicain, ni peut être même cartésien ; puisqu’il vous plait de citer Descartes.

    J’ai quand à moi du mal à comprendre que d’un côté vous parliez de charabia et que d’un autre vous me qualifiez de donneur de leçon.
    Je vois là une « logique » dont je ne suis pas certain qu’elle soit cartésienne.
    Vous n’avez pas compris grand chose, mais vous auriez malgré tout compris dans mon charabia quelque chose, et qui plus est, quelque chose qui pour vous serait le don d’une leçon ?
    Alors il est clair que votre compréhension dépasse mon intention, je ne souhaitais pas vous donner une leçon, mais, simplement dire qu’il convient me semble t il d’être prudent, je disais aussi qu’il se pourrait que le lepénisme et l’islamo fascisme fassent au fond bon ménage.
    Mais bon, puisque vous avez trouvé dans mon charabia une leçon, j’espère qu’elle aura été bonne.

    Qu’ une partie de la gauche ai été collaborationniste, qu’elle le soit encore au sens ou vous l’entendez , soit, et que dire de l’extrême gauche ?
    Celle là vous la connaissez certainement mieux que moi, puisque vous vous présentez entre autre comme « ex extrême gauche ».
    A ce propos je me demande si l’on ne risque pas de voir un jour quelques uns venus de l’extrême gauche, quitter la gauche tout en demeurant extrémistes, un peu comme s’il y existait une familiarité entre différents extrémismes politiques, voir autres.
    L’on pourrait être amené à se demander si certains lâchant un côté pour aller vers l’autre, ne seraient pas si virulents dans la dénonciation haineuse et caricaturale de ce qu’ils viennent de lâcher parce que dans le fond il demeureraient avant tout viscéralement extrémistes, pour ne pas dire intégristes.
    Ici et là, toujours plus prompt à manier l’injure et la fatwa qu’à participer à un débat démocratique et républicain.
    Un peu comme ces nouveaux convertis qui se sentent parfois obligés d’en rajouter une couche pour prouver à tous et peut être surtout se prouver à eux même la pureté afin établie de leurs intentions, la sincérité de leur conversion.

    J’ai lu avec une grande attention votre second envoi. Passionnant. Si je vous ai bien suivi, il y a là bas en Algérie une leçon donnée aux autorités françaises et à nos journalistes. Leçon donnée… par…ce qui ressemble à une ploutocratie militaire mafieuse.
    Ceux là sont vos amis ? Est ce de là bas que vous tirez des enseignements démocratiques, républicains ?
    Vous avez l’art d’aller chercher des leçons dans des recoins qui me semblent des plus bizarres.

    Si j’ai bien suivi un autre de vos arguments l’on pourrait se permettre de voter Le Pen sans risque car nos liens avec l’Europe nous garantiraient contre un risque totalitaire, autrement dit sans cette Europe, il y aurait dans le lepénisme un risque totalitaire ?
    En la matière je reconnais que je préfère ne pas trop faire confiance à l’Europe, je ne me sens pas vraiment disposé à courir le risque d’un lepénisme hypothétiquement tempéré par d’autres.
    Je ne suis pas tout à fait certain que l’état fort  que vous appelez de vos voeux soit fondamentalement différent de tous les états forts d’obédience plus ou moins militaro musulmane, pas du tout certains qu’un tel état puisse vraiment être ou demeurer longtemps pro juif ou pro sioniste.

    Merci Monsieur de l’attention que vous avez portée à mon charabia, soyez assuré de mes sincères et cordiales salutations républicaines, démocratiques, patriotes et…sionistes.

  31. A l’attention du donneur de leçon Blibli

    Interdiction des prières musulmanes de rues : en Algérie, mais pas en France

    Posté par Novopress dans France, Monde, Politique, Société le 12 décembre 2010 | Imprimer cet article

    PARIS (NOVOpress) – Alors qu’enfle la polémique suscitée par les propos de bon sens de Marine Le Pen sur l’occupation des lieux publics par les musulmans lors des prières du vendredi, il n’est pas inutile de rappeler l’avertissement de M. Bouabdallah Ghlamallah (photo), ministre algérien des affaires religieuses et des Wakfs, en date du 19 juillet 2010 : «Seul l’intérieur des mosquées est fait pour les prières et si celui-ci est rempli de pratiquants, les autres fidèles n’ont qu’à prier chez eux et non pas dehors».
    Le quotidien francophone algérien Le Temps qui publie cette déclaration du ministre fait remarquer qu’ »Il arrive, en effet, que pendant la prière hebdomadaire du vendredi, plusieurs dizaines de fidèles s’agglutinent (sic) à l’extérieur des mosquées pour accomplir leur devoir religieux à même les trottoirs jouxtant les maisons de Dieu. Ce genre de constat est visible notamment dans les mégapoles du pays, à l’instar d’Alger où les mosquées ne désemplissent pas chaque vendredi. Seulement, ce n’est pas là une raison, insiste le ministre des Affaires religieuses, pour tolérer les rassemblements des fidèles au niveau des endroits environnants aux lieux de culte. »
    Des propos que les autorités françaises et les journalistes feraient bien de méditer. ( fin de citation)
    En toute logique, le MRAP va attaquer l’Algérie…

  32. Blibli,

    Je n’ai pas compris grand chose à votre charabia sinon que vous parlez ,grosso-modo, comme les gens de la gauche canaille ,

    Piquant à droite et à gauche un ersatz d’argument,

    Vous n’avez aucun sens de la synthèse , qui, sur un tel sujet, s’impose

    Faute de quoi ,vous n’apportez qu’un bavardage insipide et répétez , comme un perroquet , toute la panoplie verbale archi-connue de cette gauche finalement collabo , elle , au nouvel occupant et qui nous a mis dans la mouise

    Car a t on besoin de métisser la France et de jeter aux orties son identité et ses valeurs ? Si vous en étiez profondément imprégné, vous ne parleriez pas ainsi à la légère

    Je ne vous salue pas, monsieur la cervelle d’oiseau ; allez donc vivre chez vos amis

    Ici , c’est la France ,ne vous déplaise,

    Celle de Descartes , de Montaigne et de Rousseau, celle de Baudelaire , de Rimbaud et de Henri Frenay

  33. Bonjour et bonjour « Molef »
    vous avez parfaitement raison, je passe volontairement à côté de « tous les problèmes » parce que je pense qu’il convient de considérer et traiter chaque problème singulièrement chaque fois qu’ il s’en présente un.
    Que chaque problème renvoi à un « tous les problèmes », j’en suis convaincu, simplement pensez vous que l’on puisse régler « tous les problèmes » d’un seul coup et si oui comment ?
    Et si oui comment se fait il que cela n’ai pas encore été fait ?
    Tout ici ne serait il pas trop ?
    A mon sens le « tous les problèmes » dessine un horizon, un paysage, trop vaste, trop large pour être appréhendé d’un seul regard, et, traité d’un seul geste.
    S’il ne faut à chaque problème que considérer qu’il nous renvoi à un « tous les problèmes », je crains fort que cela ne nous mène à « rien », un tout qui mène à rien.
    Je dis donc que ce « tout » n’est saisissable et traitable que par et dans une tentative minutieuse d’en traiter chacune des ses occurrences dans leurs singularités.
    Je crains et je crois pouvoir dire je constate, que toute volonté de considérer « un tout » amène rapidement à ne s’en tenir qu’à des généralités plus ou moins pieuses, plus ou moins sincères, plus ou moins confuses, plus ou moins pertinentes, plus ou moins « politiciennes ».
    L’on risque alors de se trouver enfermé dans une confrontation idéologique de grands principes, de grandes déclarations, sans prise aucune sur un réel constitué aussi de « petites singularités ».
    Dans le cas précis de ces propos de Le Pen, il n’est pas nécessaire d’invoquer ni l’occupation nazie, ni tous les problèmes liés à l’islamo fascisme ; il convient me semble t il d’être plus modeste.
    Parmi les problèmes qui selon vos termes déstabilisent la société française, l’on trouve aussi des questions économiques, la paupérisation, le démantèlement de service publics, l’incurie d’une partie de la classe politique, l’afflux d’immigrés en Europe est aussi lié à la situation singulière dans certains pays source de cette immigration etc, etc, etc …N’est ce pas un tout un peu gros ?
    Ok donc, l’on peut voir un tout et voir beaucoup, mais l’on ne peux traiter précisément qu’un ici et maintenant certes en visant un autre « tout possible » mais sans lâcher ce ici et maintenant.
    Je crains qu’une visée uniquement « totalisante » ne se retourne en vision totalitaire ou au minimum ne fasse le jeu des visées totalitaires, que celles ci soient islamo fasciste, néo fasciste ou autres (économistes par exemple).
    La pensée totalitaire ne serait elle pas précisément celle qui se propose comme une réponse (simpliste) à tous les problèmes, chaque situation particulière y est rapporté à une vision totalisante sensée en dire la vérité ou la quintessence.
    A mes yeux le « le penisme » (pour s’en tenir à la France) et l’islamo fascisme sont les deux mâchoires d’un même piège, ils se nourrissent l’un de l’autre et partagent fondamentalement le même antisémitisme, le même antisionisme, la même fascination néo nazie.
    Merci de votre réponse.

  34. Gsidoum,
    je ne suis pas sur que nous nous comprenions vraiment.Je ne suis pas sûr non plus que la compréhension purement anecdotique du Livre d’Esther vous aide vraiment à comprendre ce dont il était question à cette époque là, ni aujourd’hui de manière contemporaine. Lorsque je parle de discours d’Aman en parlant des propos de Marine le Pen, je suppose simplement que la rigueur politique de son discours s’apparente à un discours qu’aurait pu tenir Aman.
    Il est des discours politiques qui sont comme des bouchons qui empêchent l’écoulement de la grâce ou de la générosité, qui n’ont d’ailleurs comme seule vocation que d’effacer de la conscience toute possibilité de se souvenir de l’existence du Nom.Il y a des visions politiques du monde qui empêchent d’énoncer le nom de Dieu.
    Ces musulmans qui occupent nos rues ne méritent que l’application rigoureuse de la loi qu’ils enfreignent…n’est-ce pas?
    Il n’ y a dans ce type de discours que rigueur, respect de la loi, des règles…et au vu de l’état lamentable dans lequel se trouvent les musulmans de France, je comprends que ce discours visant à les tenir en respect et leur imposer un ordre trouve un écho dans la population et même parmi certains juifs qui considèrent que l’ensemble de leurs maux vient des arabes.
    Vous utilisez vous même une rhétorique qui n’aurait pas fait pâlir les adeptes de la “révolution nationale”,prélude à vichy, lorsqu’ils parlaient “d’invasion juive”, “d’enjuivement de la France”, d'”atteintes aux valeurs de la France” et considéraient les juifs comme essentiellement étrangers au pays, à ses racines historiques…incapable de s’y assimiler.
    Mais je vous entend déjà, et je sais bien que les propos tenus contre les musulmans n’ont rien à voir avec ceux tenus contre les juifs, et je sais aussi que Marine le Pen n’a rien à voir non plus avec tel ou tel calamiteux ténor de la collaboration de vichy…Cela n’a rien à voir, mais pourtant c’est la même rhétorique , c’est la même langue, ce sont les mêmes procédés plus soft, plus pervers ( “l”amitié entre les peuples rappelée au MRAP…Alors que l’on criait mort aux juifs dans une manifestation à la tête de laquelle il se trouvait…mais de quel peuple Marine Le pen veut parler du peuple arabe, du peuple juif, mais il n’y a pas de peuple juif en France, il n’y a qu’un peuple français…!?!)
    La Haine…même blonde ne fait pas une politique…

    Samsamuelson

  35. Réponse à Blibli .
    Vous savez développer une excellente dialectique dans votre intervention mais j’ose humblement vous avouer que vous vous étalez en occultant les vrais problèmes de l’islamisation et vous passez ( volontairement ou involontairement ? ) à côté de tous les problèmes qui déstabilisent la société française à cause de l’ingérence autoritaire indéniable des musulmans dans les fondements laïques et démocratiques de la république , il suffit d’une once de discernement et de logique pour entrevoir où cela va mener la France et je dirais même toute l’Europe en proie à l’installation en son sein d’un nouvel arrivant qui non seulement refuse de s’assimiler à la société d’accueil mais qui au contraire fait de son mieux , utilisant les outils offerts par la démocratie , pour à l’inverse assimiler la société d’accueil à son propre univers mental et religieux avec en exergue une haine antisémite d’une violence égale à ce qu’a connu l’Europe sous l’influence nazie. SAUF VOTRE RESPECT ,il faut cesser de marcher à côté de ses pompes , pour citer une expression populaire bien française mais qui traduit parfaitement ce que tout lecteur peut retenir de votre exposé .
    Ephraïm . Jérusalem .

  36. discours d’aman
    aman n’a pas fait de discours il a obtenu du roi assuerus un edit d’extermination des juifs qui apres avoir été pris en esclaves de guerre,jouissaient d’un traitement de desenclavage progressif liberatoire contrariant ses projets et complots régicides, son couroux etait du à la fierté de Mardoché refusant de s’incliner à son passage. Esther reine juive à su avec l’aide de son oncle mardoché eclaire le roi sur la valeur humaine du peuple juif et abolir son edit et punir aman .
    qui freine en france l’invasion islamiste qui vise à detruire les valeurs de la republique francaise?
    qui a tue Ilan halimi parceque Juif Français?
    qui manifeste en criant mort au juifs EN FRANCE?
    Qui a fourni les PLUS virulents Collabos sous Vichy exterminateurs des juifs français?
    —“”la GAUCHE “Franco islamisée” qui aide et soutien tous les voyous islamistes maintenant–

  37. Bonjour,

    L’argumentation de Le Pen (c’est aussi son nom à elle, et rien n’oblige a en changer), s’appuie sur un fait, la présence de musulmans en prière dans les rues. Elle dénonce ce fait comme étant source de nuisance pour une partie de la population et comme étant illégal.
    Le fait est avéré, les nuisances réelles, l’illégalité tout autan.
    Cependant le raisonnement est tordu car il fait passer cet état de fait pour une volonté délibérée.
    Autrement dit les musulmans qui prient dans la rue le feraient dans l’intention claire de se soustraire à la loi républicaine voir même de la défier, de la combattre.
    Chacun d’eux est par ces propos assimilé à un islamiste militant.
    Or, il n’est pas du tout certain que les musulmans qui prient dans les rues soient dans leur majorité, autres que des personnes qui n’ont pas suffisamment de lieux de prière.
    Dans le cas même où il y aurait parmi eux des radicaux nombreux, le trouble à l’ordre public dénoncé par Le Pen cesserait où pourrait être plus facilement et légalement combattu s’il y avait un nombre suffisant de mosquées.
    D’où que la question à poser à Le Pen est la suivante : êtes vous pour la construction en France d’un nombre suffisant de mosquées pour permettre, à ceux qui le désire de pratiquer un Islam respectueux des droits de la république dans le respect de la laïcité ?
    Et au vu, selon vos dires, de l’urgence de la situation et des gênes occasionnées pensez vous mettre ces constructions en bonne place de votre programme de gouvernement ?
    A ma connaissance Le Pen n’a dit mot de cette alternative, elle semble préférer considérer que tous ceux qui prient dehors sont des hors la loi volontaires et donc des anti-républicain islamistes.
    Le Pen est en cela une alliée objective des islamistes réels qui ne peuvent que se réjouir du cadeau.

    A Jean.
    Le Pen père n’est peut être pas fasciste au sens strict, mais plus probablement néo nazi, son rapprochement avec Sadam n’est pas le fruit d’un hasard malheureux mais trouve ses points de cohérence dans la dimension néo nazie des partis baassistes, remarque valable aussi pour la Syrie ou l’Egypte, grands hébergeurs de criminels de guerre nazi.
    Les thèses négationnistes des ces courants d’extrême droite ont largement droit de cité en Iran, considéreriez vous que le gouvernement de ce pays a « un tempérament proche d’Israël » ?
    A Carola, comme je le disais ci dessus ces gens là ne sont pas contre l’islamisme il en sont une face, l’islamo fascisme est une réalité qui brouille les cartse et inclus aussi à divers degrés une partie active de l’extrême gauche et de la gauche antisioniste, antimondialiste, anticolonialiste.
    A amg1959
    « Je préfère en prendre pour 5 ou 10 ans d’extrême droite que pour une éternité d’obscurantisme. »
    En fait en votant Le Pen vous aurez les deux, en réalité en y pensant et en écrivant cela vous les avez déjà …comme seul horizon.C’est triste !
    D’où qu’il convient de chercher ailleurs. Construire une alternative, qui arrache et à l’extrême et à l’obscur . Difficile mais pas impossible, difficile mais nécessaire, difficile mais urgent.
    Vous parlez de Judéo Christianisme, expression à questionner, penser vous qu’Isabelle la Catholique se voulait judéo chrétienne, et les cosaques, et les croisés, bref tous ceux qui ont au cours des siècles massacrés des juifs au nom de la croix, ils étaient quoi ?
    Je ne peux rentrer dans les détails mais il existe aussi aujourd’hui un “islamo christianisme”, et même un « judéo islamo christrianisme », l’époque est riche en obscurités et confusions.
    Sur la question des femmes par exemple et pour n’en citer qu’un, il n’est pas certain que d’aucuns de l’église ou de la synagogue voient vraiment d’un oeil mauvais le port du voile ou les piscine séparées.
    Bref prudence, prudence, prudence. L’ambiance est tordue.
    Cordialement à vous.

  38. Je suis très étonné que des juifs affirment qu’ils ne craignent pas le discours de marine le Pen.
    ils voient dans ce discours de rétablissement de l’autorité de l’État républicain des gages de remise en ordre de l’espace public et des préconisations qui visent à enrayer les troubles de tous ordres. ils en apprécient à l’évidence la rigueur. Ne promet-ils pas la paix et la concorde ?
    Je suis étonné qu’ils n’entendent pas les relents “amalécite” de ce discours. Pensent-ils que le discours d’aman en perse était différent à l’époque de la reine Esther? Ne promettait-il pas déjà l’unité indivise de l’état et l’unification des différentes provinces dans un même ensemble national, ne tolérant plus aucune manifestation religieuse dans l’espace publique.N’invitait-il pas tous les “nationaux” à banqueter à ces fêtes où se célébrait l’unité retrouvé des citoyens dans l’Etat, promesse de récompenses pour ceux qui le méritaient.
    La rigueur sans frein qui nimbe le discours de Marine Le pen, si elle ne tolère pas le désordre, n’admet pas non plus la générosité dont l’état doit faire preuve ne serait-ce que pour rendre possible les dévotions religieuses au Nom de D.ieu.
    Je souhaite à tous ceux qui ne craignent pas ce discours d’être invités aux banquets nationaux auxquels ils ne manqueront pas de participer.
    Samsamuelson.

  39. Bien sûr que nous n’avons pas avoir peur de Marine Le Pen car élue, installerait elle ou favoriserait elle l’installation d’un coup d’état militaire? Supprimerait elle les libertés élémentaires ou politiques ?

    Je ne peux pas le penser car nous resterions un état de droit et de nombreux contre- pouvoirs existants , les contraintes des liens avec les autres pays ,européens ou autres ,limitent les pouvoirs des dirigeants politiques d’un pays européen ,bref un dictateur ne peut pas s’installer comme cela .

    Un état fort, dont nous avons besoin ,oui ……et tant mieux

    Mais nous n’en sommes pas là et je ne vois pas l’histoire se répéter car par nature l’histoire postule que les choses ne se répètent pas exactement comme elles ont eu lieu ;les gens de gauche qui se réfèrent à l’histoire comme on se réfère à une religion ,sont de misérables croyants, de vrais apostats puisqu’ils sont les premiers à rejeter les fondements de cette notion en nous ressortant Vichy et le tutti quanti….implicitant par là l’idée que l’histoire “balbutie ” , se répète…

    En tout état de cause, nous ne sommes pas encore en 2 012 et d’ici là, il faudra surveiller attentivement les différentes prises de position des UNS ET DES AUTRES et l’évolution de la situation.

  40. Hello,
    Je n’éprouve plus aucune culpabilité à avouer que Marine ne me fait pas peur parce qu’elle dit exactement ce que je pense… De deux maux il faut choisir le moindre, au point ou on en est… On est pas en 1939, on est pas en Allemagne nazie, elle ne ressemble pas à Hitler. Elle parle clairement. Je suis OK sur tout avec elle. Si elle se présente je voterais pour elle, voilà c’est dit.
    Et non je n’ai pas honte de le dire. Et pourtant comme les juifs (je suis chrétienne) je suis consternée d’en arriver là. J’ai quatre grands parents républicains espagnols exilés politiques, qui ont fui la dictature de Franco. Mais leur gauche à eux, ce n’était pas cette bande de charognards qui se battent entre eux pour savoir qui va aller à la présidentielle, ni ce postier qui manifeste avec des femmes voilées sans en être géné ! Et la droite française : ces nouilles qui lèchent les bottes de tous les terroristes, je me rappelle Chirac et Arafat, c’était Indécent ! Quel choix nous reste-t-il ?
    Qui est capable de nous sauver ?
    Alors l’épouvantail de l’extrème droite brandie par tous nos politiques, de droite et de gauche, incapables de faire, pour ceux qui sont en place, et incapable de promettre (même si on sait qu’ils ne feront pas) ne me fait plus peur. J’ai bien plus peur de ces artisans assassins au couteau, qui font le signe hitlérien, se balladent avec le foulard d’Arafat et disent que nos filles sont indécentes, et surtout, je vous le rappelle, à vous autres juifs, ne se gènent pas pour vouloir votre mort, et de temps en temps ne résistent pas à l’envie de tuer un d’entre vous. Et moi dans les juifs qu’on tue, en France, je ne vois qu’un français comme moi qui est tombé, et ailleurs je ne vois qu’un grand frère dans la Foi qui tombe. Je vous aime mes amis juifs, et c’est pour vous et mes enfants que je voterais Marine. Je ne vais pas voter blanc, je veux que ça change, et c’est urgent. Je préfère en prendre pour 5 ou 10 ans d’extrème droite que pour une éternité d’obscurantisme. Je veux que mes petites filles se promènent en hiver, habillées comme en été, si elles en ont envie. Je veux entendre les cloches de mon église me donner l’heure. Je ne veux pas qu’on lapide la maîtresse de mon mari (s’il en avait une) sur la place publique, je ne pourrais pas le supporter. Je ne veux pas non plus que les petites musulmanes soient mariées à 12 ou 14 ans dans mon pays, je ne le supporterais pas. Je ne veux pas être réveillée à cinq heures du matin par les hurlements d’un Iman du haut de sa mosquée. Ils n’ont qu’à faire comme vous et moi ! Moi je prie dans le silence de ma chambre et dans mon église, et vous vous faites pareil. Je n’ai jamais vu un juif ou un chrétien imposer ainsi ses croyances aux autres. Et de toute façon, on est dans un pays “judéo-chrétien” c’est ainsi qu’on dit de la France, alors la Liberté de culte pour tous, musulmans compris, mais dans le respect les uns des autres. Ceux qui ne veulent pas respecter doivent partir ailleurs, vivre comme ils en ont envie.
    Et comme ont dit mes quatre grands parents : Vive la République !!!!!!!! (et la laïcité).
    AMG1959

  41. La réponse est NON !

    Les Juifs n’ont pas peur de Marine LE PEN.

    Les Juifs n’ont pas peur, mails ils détestent les collabos de tous les partis, favorables à un enclos nazislamiste indépendant en Israël.

    Les Juifs doivent chasser les collabos juifs qui pactisent avec les souteneurs des nazislamistes.

  42. la QUESTION N4EST ABSOLUMENT PAS 3LES lE pEN3 MAIS LA VEULERIE LA COUARDISE LA DeMAGOGIE POLITICARDE DE, à la fois gAUCHES et dROITES BOURGEOISES QUE nos RESPONSABLES DITS COMMUNAUTAIRES (sic) suivent comme des moutons apeurés et débiles.
    Le Pen Marine est intelligente, cultivée et confiante en ses valeurs catholiques et bretonnes comme nos communautaires le sont des nôtres en n’engageant nullement Israël, et à fort juste titre!!!! de se suicider en ré-important 3 millions de musulmans chez lui!!!!!!!!! Ce qui vaut “chez nous” devrait être pris HONNÊTEMENT en considération Chez les Autres!

  43. Carola,

    Lisez vous les posts écrits par les blogueurs ? Car vous n’avez pas du tout tenu compte de ce que j’ai dit mais pas du tout et pourtant tout y est vrai.

    Et la gauche et ses mensonges ,qui ne cesse d’évoquer et d’instrumentaliser la Shoa ,pour faire accepter sa vision du métissage et de l’immigration tous azimuts,

    Vous lui faites confiance ?

    Cette Gauche qui a bien installé en France ,le pouvoir islamique et l’antisionisme, en étant le champion toutes catégories de la rhétorique et de la langue de bois, qui a pris la place des staliniens d’autrefois,

    Quelle confiance mérite t elle ?

    C’est la secrétaire du P.S., Martine Aubry ,qui bradé la laïcité à Lille

    D’ailleurs tout cela n’est que du secret de Polichinelle :pourquoi, Jospin a t il démissionné du P.S. en 2 002 ? Car il n’était pas d’accord avec la diabolisation du F.N. qui avait cours dans le Parti. Il l’a dit lui même dans une longue émission qui lui a été consacrée . Je vous l’assure . Vous pouvez aisément le vérifier

  44. Message pour Carola :

    Il est vrai que nous ne devons pas oublier les propos tenus par le père et auquel nous ne pouvons accorder aucune estime pour cette raison.
    Sa fille est bien différente, Mme Le Pen l’a prouvé à plus d’une occasion, et surtout, nous ne pouvons faire l’impasse sur le fait qu’elle soit aujourd’hui notre seule alliée en France pour dénoncer et combattre ceux qui nous haïssent le plus … L’ennemi de mon ennemi n’est pas forcément mon ami, mais un allié dont il serait inhabile de se priver.
    Cdt,

  45. En ce qui me concerne, je me méfie des Le Pen:

    En effet, je n’ai pas oublié l’expression “Durafour crématoire” de Jean-Marie Le Pen; il y a des thèmes qui ne font pas rire.
    Qu’ils soient contre l’islamisme semble vrai mais ne sont-ils pas aussi antisémites?

  46. Ce monsieur, Louis Alliot ,a tout à fait raison de dire cela :c’est la gauche dans son ensemble et le centre gauche(Chirac ,Villepin, Bayrou ),qui ,en France , ont permis l’installation de cette situation désastreuse :gabegie des finances publiques (un enfant qui vient du tiers monde a le droit à la scolarité mais coûte aux contribuables 6 500 E par an ,outre les dépenses de santé et de logement pour le reste de la famille ). Les3/4 des actes délictueux ou criminels sont le fait de gens issus de l’immigration .

    Le Pen n’a fait que dire des évidences mais il a été rejeté par les dirigeants notables de la communauté juive et par le “Sanhédrin” bien en place des intellectuels formé dans les facultés bavardes et oiseuses des lettres et de “Sciences po”.

    L’assimilation faite du F.N. à l’extrême droite des années 40 et à Vichy n’a été possible _ par les mêmes gens qui accablent Israël ,grande démocratie et lui imputent des crimes _que par une attitude ,intellectuellement erronée et moralement délétère qui nous fait penser à l’affaire Dreyfus .

    Car on sait que les chefs collaborationnistes , durant la guerre,étaient, issus de la gauche et du centre gauche ( Doriot, Déat , Laval, Bousquet ou Papon ) tandis que les premiers résistants provenaient de l’Action Française (classée à la droite de la droite et très anti allemande ) tels les trois frères d’Astier de Lavigerie , Henri Frenay ou même De Gaulle …pour ne citer que les plus connus.

    Certes pour être juste , J. Moulin ou Guingouin ou P.Brossolette (résistants de la première heure venaient de la gauche ) et J.P.Darnand ,chef de la Milice venait de l’A. F.

    Les propos de bon sens de Le Pen sur l’immigration ont été rejetés par les notables de la communauté ,noyautés par la gauche sans lui accorder le moindre crédit ,en faisant de lui,sans preuve, un fasciste

    Alors ulcéré par les coups répétés venant des dirigeants de la communauté , il s’est laissé aller à ces paroles stupides sur la Shoa alors que fondamentalement ,il appartient à une droite et à un tempérament proches d’Israël

    En fait sa mise au ban ,a opéré ce qu’elle a toujours opéré sur des hommes politiques : la radicalisation; Doriot, chef communiste pressenti pour prendre la direction du P.C.F.,dans les années 30 a été jeté dans les bras du Nazisme _jusqu’au ratissage de Partisans dans les plaines de Russie _par une MISE AU BAN de ses amis qui n’avaient rien compris à son attitude anti stalinienne !!!!

    Le Pen , à part son rapprochement condamnable avec le gazeur de Kurdes , Saddam Hussein, n’a pas versé dans l’extrémisme échevelé , ce qui aurait pu arriver.

    La modération de sa fille est un indice de ce qu’il n’a pas varié ni n’a rendu sa ligne plus extrémiste.

    On ne peut pas en dire autant d’une partie de la gauche ou du centre gauche qui sont tout prêts à soutenir l’infâme Hamas

    Notre vrai ennemi, à court et à moyen terme , c’est l’islamisme.

    C’est un juif sioniste sépharade ,ex extrême gauche , croyant ,qui parle avec sincérité

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.