DES BRECHES DANS LE BOYCOTT DES PRODUITS ISRAELIENS : LES LIBANAIS CONSOMMENT DU MADE IN ISRAEL. DES MEDICAMENTS, PARFUMS,… SONT VENDUS A BEYROUTH

0
269

source ; israelvalleyUn article diffusé dans la presse arabe antisioniste montre que malgré le Boycott arabe (qui semble avoir repris une certaine vigueur surtout depuis la dernière réunion de la Ligue du Boycott Arabe d’ Israël à Damas courant Octobre ) les produits israéliens arrivent aussi au… Liban. Ce n’est pas une surprise pour les observateurs avisés : la qualité du “Made in Israël” traverse les frontières même les plus difficiles. La raison est simple : les produits israéliens plaisent!

Un magazine libanais :”Intentionnellement ou pas, des produits « made in Israël » investissent le marché libanais : produits alimentaires, produits ménagers et même médicaux israéliens ont débarqué sur le sol libanais… sans aucune surveillance de la part des autorités officielles, et sans aucune poursuite judiciaire des personnes impliquées dans des relations commerciales avec l’ennemi israélien.

Al-Manar a révélé plusieurs produits d’entre eux, le dernier en date est un produit qui porte la marque «germe-X”, introduit sur le marché local via une grande entreprise étrangère, avec comme inscription sur son cachet «Fabriqué en Israël », ce qui a attiré l’attention des citoyens qui ont prévenu les responsables du grand magasin étranger à Beyrouth.

Ce produit est composé d’un petit sac contenant des tissus parfumés, sur lequel est inscrit sur l’extérieur, fabriqué aux Etats-Unis, tandis que sur les enveloppes à l’intérieur du petit sac il est inscrit “Made in Israël” !

Questions : Comment ce produit est-il arrivé au Liban ? Comment est-il vendu aux consommateurs ? Où est le rôle des organes de surveillances de l’Etat pour contrer toute tentative d’invasion israélienne du marché libanais ? Réponse : comme d’habitude, chaque appareil étatique jette la responsabilité sur l’autre ! Or, l’affaire dépasse bien le cadre des tissus parfumés « made in Israël » et vendus dans l’un des plus grands magasins étrangers au Liban !

Il existe aussi des boîtes de médicaments, utilisé dans l’un des plus grands hôpitaux de Beyrouth, et sur lesquels on peut facilement lire l’inscription « made in Israël » ! Certains commerçants sont plus habiles, ils cachent délibérément les inscriptions en hébreu sur certains biens fabriqués en Chine pour le compte d’une société israélienne.

Non seulement le marché libanais se voit investi par des petits produits israéliens à usage individuel, l’affaire a touché les produits de traitement des plantes, y compris les installations de traitement des déchets, comme celui qui a été créé à Saïda, capitale du Liban-sud et que des factures issues de magasins libanais, prouvent que des produits israéliens sont vendus en livres libanaises. Al-Manar a contacté le ministère de l’Économie et ce dernier a annoncé qu’il poursuivait l’affaire soulignant qu’il n’a pas autorité à contrôler les points de passage, et que cette responsabilité incombe à la douane, et donc au ministère des Finances”.—

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.