ARA News

 

Un groupe de combattants rebelles arabes appartenant aux tribus Baggara et Shaitat (dont beaucoup ont été décimées par Daesh pour lui avoir résisté), ont abandonné les Forces d’Elite syriennes d’Ahmad Jarba et ont rejoint le Conseil Militaire de Deir ez-Zor, selon des sources militaires.

Le Conseil Militaire de Deir ez-Zor a été instauré récemment par les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) pour combattre Daesh dans l’Est de la Syrie.

Les sept bataillons formées par ces deux tribus déclarent dans un communiqué, vendredi, qu’ils avaient, à l’origine rejoint les Forces d’Elite dirigées par l’opposition (à Bachar El Assad) afin de participer à des combats pour libérer les villes et villages tombés entre les mains de Daesh.

« Malheureusement, de nombreux problèmes ont entravé notre travail et beaucoup de questions sont vaguement restées en surface, comme le constat d’une absence de projet, ou d’un programme de travail clair au sein de ces forces et d’un manque de sérieux dans le travail révolutionnaire », ont affirmé ces groupes tribaux dans un communiqué conjoint.

« Nous, les sept bataillons des tribus Baggara et Shaitat, nous séparons des Dorces d’Elite et rejoignons le conseil militaire de Deir Ez Zor et considérons les Forces Démocratiques Syriennes comme notre référence et notre direction militaire et nous travaillons sous sa bannière afin de libérer notre ville de l’abomination terroriste de Daesh » déclarent d’une seule voix ces groupes.

« Nous remercions aussi le commandement des Forces Démocratiques Syriennes de nous accueillir et de nous offrir l’opportunité de rejoindre leurs rangs pour combattre le terrorisme. Nous jurons à nos martyrs et à notre peuple que nous n’épargnerons aucun effort pour les défendre », déclarent les bataillons.

 

Nicholas A. Heras, chercheur au Centre pour une Nouvelle Sécurité Américaine(CNAS), travaillant au sein du Programme de Sécurité du Moyen Orient, a délcaré à ARA News : «  »Les FDS sont désormais la locomotive, réduisant drastiquement tous les groupes qui luttent en-dehors d’elles. C’est une grande victoire pour les FDS et pour la coalition. Elle met le Conseil Militaire de Deir ez Zor de plus en plus en position de représenter le pilier d’un force de maintien si la coalition décide de se lancer dans une camapgne pour s’emparer de Deir Ez Zor ».

Reportage de : Wladimir van Wilgenburg | Source: ARA News

Syrian rebel fighters desert opposition-led all-Arab force, join SDF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.