fbpx
A la mémoire de nos chers disparus - Cliquez ici
Accueil International 5 franco-israéliens extradés vers la France

5 franco-israéliens extradés vers la France

4 367 vues
3
A medical staff member tends to a patient infected with Covid-19 in the Covid-19 intensive care unit at the AP-HP Georges Pompidou European Hospital, in Paris, on April 6, 2021. (Photo by Anne-Christine POUJOULAT / AFP)

Cinq franco-israéliens extradés vers la France suite à une arnaque au corona de 200 000 €

Le tribunal de district de Tel Aviv a approuvé l’extradition vers la France de cinq personnes soupçonnées en France d’avoir agi de manière organisée pour frauder les établissements médicaux et les entreprises de santé au plus fort de l’épidémie de Corona. Selon le tribunal ils ont passé plus de     6 700 appels et reçu frauduleusement près de 200 000 euros.

Les cinq Israéliens, dont certains d’origine française, ont été arrêtés en 2020 en Israël à la demande des autorités françaises, accusés d’avoir monté des arnaques liées au coronavirus depuis le pays.

Leur arnaque consistait à se faire passer pour des représentants de société de matériel médical et à appeler des pharmacies françaises ou des entreprises médicales pour leur vendre des masques, des gants de protection et du gel hydroalcoolique – du matériel qui n’était jamais livré.

Les escrocs seraient parvenus à détourner par ce biais 188 000 euros, transférés sur des comptes anglais et portugais. L’arrestation a été effectuée à la demande des autorités françaises et a    « permis d’éviter de graves dommages financiers à plusieurs sociétés françaises », car les complices tentaient de frauder depuis Israël des sociétés en France, selon la police.

« Ce sont des gens qui profitent d’une situation de crise, avec le coronavirus, pour frauder, pensant que ce sera plus facile », avait déclaré à l’AFP Micky Rosenfeld, porte-parole de la police israélienne.

A l’époque, Déborah Abitbol, avocate d’un de ces mis en cause, a réagi au JDD en indiquant que la demande d’extradition n’était pas conforme au droit israélien et au droit international, pointant des « irrégularités de forme ». Elle a déclaré être prête à « aller jusqu’à la Cour suprême s’il faut » et dénoncé le fait que les suspects n’avaient pas été mis en examen.

Un proche du dossier a commenté au JDD l’affaire : « Jusqu’à il y a deux-trois ans, il était difficile pour les autorités françaises de faire extrader des ressortissants israéliens quand ils commettaient des arnaques en France. Cela créait un problème d’impunité et encourageait les malfaiteurs à utiliser Israël comme base d’opérations. Ça commençait à peser sur les relations bilatérales (surtout l’affaire du faux Le Drian…) Désormais, les forces de l’ordre de deux pays commencent à coopérer dès les premières étapes de l’investigation. Cela permet de faire de plus en plus d’extraditions et de les faire plus rapidement. »

infos-israel.news

Cinq personnes sont soupçonnées de ventes fictives de matériel de santé. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

3 Commentaires

  1. Un grand nombre de pays, dont la France, n’extradent pas leurs nationaux, meme pour des crimes de sang infiniment plus graves. Bien sur, cette nouvelle, qui serait insignifiante, fait la Une du Figaro en ligne, ou pres d’une centaine de « commentateurs » s’en regale. Il est dommage qu’Israel n’exige pas une certaine reciprocite: « vous extradez quelqu’un qui a torture et assassine une dame sans defense, et en retour j’extrade quelqu’un qui a escroque votre pays de 40 000 euros ».

    • Andre, dans le cas , que vous évoquez, Israel n’a pas besoin de demander une extradition car la victime n’était pas israélienne. A l’inverse, les 5personnes extradées n’ont que ce qu’elles méritent, elles se croyaient à l’abri en Israel et pensaient pouvoir escroquer des gens ou sociètés en France en toute tranquilité. Ces personnes portent sur elles une grande responsabilité, car elles jettent le discrédit sur la communauté juive, en effet , à la différence des autres communautés, quand un individu de confession juive commet un délit connu publiquement, c’est l’ensemble de la communauté juive, qui est montré du doigt. J’en profite d’ailleurs pour mettre en garde les olim de France de bien vérifier la prestation, qui leur ait demandé, lorsqu’elles s’engagent dans un call center, car elles ne sont pas à l’abri de poursuites, voire d’une extradition, si le call center, qu’elles ont choisi est véreux et pratique l’escroquerie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.