Tsahal détruit un QG du Hamas de 5 étages à Gaza. Vidéo

1
3847
Tsahal détruit un immeuble de 5 étages dans la ville de Gaza

Ca c’était Avant… 

Ca, c’est après… 

L’IAF a détruit jeudi des tunnels du Hamas, dont deux tunnels maritimes, lors des attaques du matin ; Dans la nuit de mercredi, des avions de combat ont frappé plus de 20 sites terroristes dans des camps militaires et un camp d’entraînement du Hamas, tuant un chef de brigade du Hamas, une femme enceinte et sa petite fille.

L’IAF bombarde la bande de Gaza sans relâche depuis mercredi soir, en représailles aux tirs de roquettes intenses, avec des dizaines d’avions de combat qui ont touché plus de 150 cibles du Hamas.

En début de soirée, jeudi soir, Tsahal a détruit un immeuble de plusieurs étages du camp d’Al-Shati, dans l’ouest de la ville de Gaza, qui servait de QG au Hamas. L’explosion a secoué des bâtiments dans la ville de Gaza alors que la poussière et la fumée grise remplissaient l’air, a indiqué un témoin de Reuters.

Les médias israéliens ont identifié le bâtiment comme une installation appartenant au groupe terroriste du Hamas au pouvoir à Gaza, qui serait utilisé par son unité de commando naval.

Les médias palestiniens ont rapporté que presque toute la structure avait été détruite alors que l’avion israélien avait tiré plusieurs missiles sur lui.

Dix-huit Palestiniens ont été blessés dans l’attaque israélienne, selon Ashraf al-Qidra, un porte-parole du ministère de la Santé de Gaza dirigé par le Hamas. Le degré de leurs blessures n’était pas immédiatement connu.

Tsahal attaque un bâtiment dans le camp d’Al Shati

Le bâtiment a été complètement détruit.

 

Bâtiment attaqué à al-Shati (Photo: AP)

Bâtiment attaqué à al-Shati (Photo: AP)

 

Jeudi, avant midi, les avions de combat de l’IAF ont attaqué plusieurs cibles terroristes dans la bande de Gaza, notamment un complexe militaire appartenant au bataillon de l’Est de Rafah, un tunnel d’attaque à l’est de Jabalia et deux tunnels d’attaque près d’une plage de la Bande de Gaza.

(Vidéo: Bureau du porte-parole de Tsahal)

Le bureau du porte-parole de Tsahal a également diffusé des images exclusives montrant un avion de l’IAF frappant une cellule terroriste qui avait lancé plusieurs roquettes sur Israël quelques minutes plus tôt.

Les attaques, a indiqué l’armée, “font partie d’un effort continu, visant à détruire les infrastructures terroristes souterraines, que mène l’armée israélienne ces dernières années”.

 (Photo: Unité des porte-parole de Tsahal)

(Photo: Unité des porte-parole de Tsahal)

 

Mercredi soir, les avions de l’IAF ont ciblé plus de 20 sites terroristes dans des camps militaires et un camp d’entraînement du Hamas. Parmi les sites ciblés figuraient une usine de fabrication d’armes et une installation de stockage, un complexe utilisé par la force navale du Hamas et un complexe militaire utilisé pour des expériences de lancement de roquettes.

En outre, cinq camps d’entraînement ont été pris pour cibles, ainsi qu’un entrepôt principal et un point de rencontre utilisé par les hauts responsables de la brigade Khan Yunis.

Des responsables palestiniens ont déclaré qu’au moins trois personnes avaient été tuées dans les attaques israéliennes: le chef de brigade du Hamas Ali Ghandour, Enas Khamash, 23 ans, enceinte, et sa fille Bayan, âgée de 18 mois. Au moins cinq civils ont été blessés. Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que le militant et les civils avaient été tués lors d’incidents distincts.

Kamal Khamash, beau-frère de la femme tuée, a déclaré que la famille dormait lorsque le projectile a frappé la maison. La mère et la fille sont mortes immédiatement et le père est dans un état critique, a déclaré Kamal.

“C’est un crime flagrant et Israël en est responsable”, a t-il déclaré.

 

 (Photo: Unité des porte-parole de Tsahal)

(Photo: Unité des porte-parole de Tsahal)

 

“Le calendrier de l’escalade à Gaza et les tués parmi les membres de la résistance alors que la délégation du Hamas est au Caire prouvent que l’ennemi israélien veut saboter les efforts égyptiens et onusiens pour calmer la situation dans la bande de Gaza”, a accusé le porte-parole du Hamas Fauzi Barhum.

Il a déclaré qu’Israël était responsable de tout ce qui se passe dans la bande, “et la réponse de la résistance est naturelle – une réponse aux crimes israéliens un effort pour les forcer à respecter les accords de cessez-le-feu d’avant”.

Barhum a appelé les décideurs de la région et du monde à “intervenir pour mettre un terme à cette escalade et au préjudice causé aux résidents et aux membres de la résistance”.

 (Photo: Unité des porte-parole de Tsahal)

(Photo: Unité des porte-parole de Tsahal)

 

Le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri, a également accusé Israël d’avoir provoqué l’escalade, citant l’élimination de deux hommes armés du Hamas mardi dans le nord de Gaza, qu’il a qualifié de non provoquée.

Les médias israéliens ont rapporté que les tirs des hommes armés faisaient apparemment partie d’un exercice du Hamas et ne visaient pas Israël. Cependant, un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que des membres du Hamas avaient tiré dans la direction générale de la frontière israélienne.

L’incident s’est produit alors qu’un groupe de hauts dirigeants du Hamas de l’étranger visitait Gaza pour discuter des efforts de cessez-le-feu avec les dirigeants locaux (en tirant en direction de la frontière).

Un haut responsable du Hamas a déclaré à l’Associated Press que le groupe avait attendu que la délégation quitte Gaza avant de répondre par des tirs de roquettes mercredi soir.

 

Elior Levy, Yoav Zitun, Ilana Curiel, Matan Tzuri, Itamar Eichner, Associated Press et Reuters ont contribué à ce reportage.

https://www.facebook.com/QudsN/videos/vb.119605611449682/2159972720746284/?type=2&theater

Ynet reporters | Dernière mise à jour: 08.09.18, 18:40 
Première publication: 08.09.18, 17:27

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.