Tsahal déjoue l’infiltration de 8 hommes armés du Hamas©

6
1693

Tsahal a déjoué la tentative de huit hommes armés du Hamas d’ouvrir une brèche lundi

Selon l’armée, des terroristes présumés ont lancé des grenades, ouvert le feu sur des soldats de l’unité d’élite Maglan, qui ont riposté; coupe-fil trouvés sur scène. Parmi les individus tués de lundi, il y avait au moins 24 terroristes de divers groupes terroristes, dont le Hamas.

 

Une arme de poing, un couteau, des pieds de biche et des couteaux trouvés en possession de huit terroristes présumés du Hamas qui, selon l'armée, ont ouvert le feu sur les troupes israéliennes dans le nord de la bande de Gaza le 14 mai 2018. (Forces de défense israéliennes)

Une arme de poing, un couteau, des pieds de biche et des couteaux trouvés en possession de huit terroristes présumés du Hamas qui, selon l’armée, ont ouvert le feu sur les troupes israéliennes dans le nord de la bande de Gaza le 14 mai 2018. (Forces de défense israéliennes)

 

Les troupes israéliennes ont repoussé une tentative d’incursion sur le territoire israélien par une cellule de huit membres armés du Hamas dans le nord de la bande de Gaza lors des affrontements frontaliers de lundi, a annoncé l’armée mardi.

Les huit terroristes présumés ont été tués dans la fusillade avec les soldats de l’unité d’élite Maglan des Forces de défense israéliennes, a annoncé l’armée.

Lundi, quelque 40 000 Palestiniens ont participé à de violentes émeutes le long de la barrière de sécurité de Gaza. Mardi, 60 Palestiniens auraient été tués dans les affrontements, selon le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, et 2771 autres blessés à des degrés divers.

Mardi, les Forces de défense israéliennes ont déclaré que, au total, au moins 24 des individus tués par les troupes israéliennes lundi ont été identifiées, un peu plus tard, comme des membres connus d’organisations terroristes.

“La plupart des personnes tuées appartenaient au groupe terroriste du Hamas, et d’autres au Jihad islamique palestinien”, a déclaré l’armée, citant les conclusions d’une enquête conjointe avec le service de sécurité du Shin Bet.

L’armée israélienne soutient que la manifestation de lundi, et celles qui l’ont précédée, n’était pas un soulèvement populaire mais une opération militaire menée par le Hamas pour attaquer des soldats de Tsahal et des civils israéliens, sous couvert de manifestations innocentes.

L’armée a souligné ces affrontements entre les forces de Maglan et huit activistes du Hamas comme preuve de cette tactique.

Selon l’armée israélienne, dans les premières heures de lundi après-midi, l’armée “a reçu des informations sur les préparatifs des membres du Hamas pour franchir la barrière de sécurité” dans le nord de la bande de Gaza.

Une grenade trouvée en possession de huit terroristes présumés du Hamas et sur lesquels l’armée a déclaré avoir ouvert le feu sur les troupes israéliennes dans le nord de la bande de Gaza le 14 mai 2018. (Forces de défense israéliennes)

Une équipe de Maglan, une unité des forces spéciales entraînée à opérer derrière les lignes ennemies, a été envoyée sur les lieux peu après 13 heures, selon l’armée.

“Là-bas, huit terroristes armés ont commencé à lancer des bombes et des grenades sur les troupes et la clôture”, a déclaré l’armée.

Les images de surveillance de l’affrontement montrent les terroristes présumés qui se cachent derrière une pile de pneus enflammés. Au fur et à mesure que les jeeps de l’armée se rapprochent, au moins six explosifs sont jetés vers la frontière.

“Afin de les repousser de la clôture, les troupes ont utilisé des moyens de dispersion anti-émeute. En réponse, les terroristes du Hamas ont ouvert le feu sur eux “, a déclaré l’armée dans un communiqué.

Selon le commandant de l’équipe Maglan, une fois que les membres du Hamas ont ouvert le feu, les autres manifestants ont rapidement fui les lieux.

“Les masses se sont complètement dispersées et j’ai donc donné l’ordre d’ouvrir le feu”, a déclaré le commandant, dont le nom n’a pas été autorisé à être cité.

“Les soldats ont opéré professionnellement, avec beaucoup de courage et de précision, et ont empêché une grave attaque de tirs contre nos troupes”, a déclaré le commandant.

Un engin explosif retrouvé en possession de huit terroristes présumés du Hamas qui, selon l’armée, a ouvert le feu sur les troupes israéliennes dans le nord de la bande de Gaza le 14 mai 2018. (Forces de défense israéliennes)

Dans sa déclaration, l’armée a déclaré que le plan de l’équipe du Hamas était de “franchir la barrière, sous couvert de la pression des civils [manifestants]” et d’entrer en territoire israélien. Cette évaluation semblait provenir de la découverte de pinces coupantes de barbelés sur les lieux, ainsi que de pistolets, de grenades à main et d’explosifs.

On ne sait pas ce qui s’est passé avec les corps des huit terroristes présumés. Tsahal a refusé de commenter le problème.

Par le passé, l’armée israélienne a retenu les corps des suspects afin de les utiliser comme monnaie d’échange dans les négociations pour le retour de deux Israéliens présumés vivants et de deux soldats de Tsahal dont les dépouilles sont actuellement détenus par le Hamas dans la bande de Gaza.

Suite à cette attaque déjouée, les soldats de Tsahal ont également bombardé un avant-poste du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, en utilisant un char et un avion, a indiqué l’armée.

Au total, Tsahal a déclaré que quatre attaques par balles de Palestiniens contre des soldats israéliens ont eu lieu tout au long de la journée le long de la frontière de Gaza, ainsi que quatre attaques avec des engins explosifs improvisés.

©Jforum avec agences

6 COMMENTS

  1. La France n’est plus la sœur aînée de l’église, elle est devenue la femelle de l’islam.
    Donc et comme étant soumise comme dans leur tradition, il n’y aura rien à espérer qui pourrait mettre son épouse en porte à faux.

  2. Le gouvernement de Françarabien ne peut rien dire ni rien faire car il a trop peur de ses Z.R.B(*).
    Et encore moins le guignol de l’Elysée.

    Z.R.B : Zones de Racailleries Banliounesques.

  3. Notre gouvernement restera sur ses positions alors même qu’il est parfaitement informé de la réalité. Présence musulmane en France oblige.

  4. Alexandra: Même avec des évidences, l’Europe n’admettra jamais, elle a un parti-pris contre Israel et rejettera toute preuve de la bonne foi d’Israel. L’Europe est dejà islamisée, c’est à dire soumise.

  5. Alors, notre cher gouvernement de pieds nickelés va-t-il encore continuer de croire sur parole les terroristes du hamas ou bien va-t-il devoir se rendre à l’évidence que ces “manifestations” ne sont en rien pacifiques ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.