Balfour : le révisionnisme d’Abbas contredit par un Palestinien©

4
1017

À l’occasion du centenaire de la Déclaration Balfour, Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, a publié une tribune dans le journal britannique The Guardian. Après avoir fustigé Lord Balfour pour avoir promis “une terre qui n’était pas la sienne”, il décrivit le peuple palestinien comme “une nation fière avec un riche héritage de civilisations anciennes et le berceau des religions abrahamiques”. [The Guardian, 1er novembre 2017]

La veille, le révisionnisme historique d’Abbas, avait été contredit à la télévision officielle de l’AP qui avait diffusé une interview de l’historien Abd Al-Ghani Salameh, qui a expliqué qu’en 1917 il n’y avait pas de peuple palestinien.

Pendant l’émission, l’animateur du programme a demandé:

“Il y a toujours eu une lutte historique pour la Palestine, et beaucoup ont voulu la gouverner: comment ces velléités à la gouverner ont-elles affecté l’existence des palestiniens, leurs perspectives et possibilités de développement ?”

Salameh a répondu:

“Avant la Promesse Balfour (déclaration) quand la domination ottomane a pris fin (1517-1917), les frontières politiques de la Palestine telles que nous les connaissons aujourd’hui n’existaient pas, et il n’y avait pas de palestinien avec une identité politique comme aujourd’hui, la région administrative de la Palestine s’étendaient d’est en ouest et comprenaient la Jordanie et le sud du Liban, et comme tous les peuples de la région [les Palestiniens] avaient été libérés de la domination turque pour passaient immédiatement sous domination coloniale sans forger l’identité politique du peuple palestinien.

[Official TV TV, 1er novembre 2017]

 

Dans son article dans The Guardian, Abbas a continué à réviser l’histoire en disant:

“J’avais 13 ans au moment de notre expulsion de Safed.”

Cela contredit les propres paroles d’Abbas en 2013, lorsqu’il avait admis à la télévision palestinienne que les habitants de Safed n’avaient pas été expulsés mais avaient plutôt quitté Israël en 1948 de leur propre chef. “L’armée de libération [arabe] s’est retirée de la ville [Safed en 1948], provoquant l’émigration du peuple [arabe] A Safed, tout comme Hébron, les gens craignaient que les Juifs se vengent du massacre [arabe] [ Le massacre de 1929 fut le plus grave à Safed et à Hébron (Note: 65 Juifs furent tués à Hébron, 18 à Safed). 3 hommes originaires de ces villes furent exécutés (par la Cour Britannique,   ” Ataa Al-Zir, [Muhammad] Jamjoum et Fuad Hijazi, Hijazi de Safed et deux autres d’Hébron. Le peuple (de Safed en 1948) était terrassé par la peur, et cela a poussé les gens à quitter la ville de manière désordonnée. “

[Official TV TV, 1er janvier 2013]

La déclaration Balfour du 2 novembre 1917 était une lettre du ministre britannique des Affaires étrangères, Arthur Balfour, au Baron Rothschild, affirmant que «le gouvernement de Sa Majesté est favorable à l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif». En 1922, la Société des Nations l’a adopté et a rendu le mandat britannique «responsable de la mise en application de la déclaration», ce qui a conduit au vote des Nations Unies en 1947 et à la création de l’État d’Israël.

La domination ottomane de la région avait commencé en 1512 et a duré plus de 400 ans.

Itamar Marcus and Maurice Hirsch

Palestinien media Watch – traduction JForum

4 COMMENTS

  1. Abbas se sent fort avec l’ Iran le hezbola ; et tout ses mensonges comme toujours ; on peut remercier le grand mus terroriste Obama pour avoir mis la région et le monde dans l’ état ou il est et les idiots utiles qui l’ ont suivit à donner à l’ Iran le pouvoir de s’armer ; et l’ Europe antisémite qui ne fait que se vendre au Qatar et à l’ Iran ; seul l’ argent compte pour eux ,ils vendent même leur peuple et leur pays ; Abbas ; Arafat ; Al Huseini sont les assassins de l’ ordre et de la paix ; les successeurs d’ Hitler ; Al Husseini le boucher d’Ebron sauvé du procès de Nurenberg par la France . Et la France , en grande partie l’ Europe continue la même politique et se détruit elle même ; et voudrait que l’ on détruise Israël ; l’ Europe est à la faillite elle finance les terroristes et reçoit les immigrés et terroristes chez elle pour achever le travail . Pauvre monde de sanguinaires .

  2. Avant 1967 il y avait le conflit israélo-arabe et après 1967 (arrivée de Yasser Arafat) il s’est transformé en conflit israélo-palestinien?
    Les Palestiniens sont donc des arabes des tribus du desert qui allaient sur toutes les terres environnantes.
    Il y avait donc des Arabes en Israel comme il y avait des Juifs et des Chrétiens, mais l’origine de cette Terre est inscrite dans la Torah, et si l’on ne croit plus en la Bible, alors on ne croit plus qu Coran ni aux Evangiles et ni d’ailleurs à aucun écrit …….

  3. Abbas dit vrai d’une manière toute symbolique. Oui, les palestiniens ont un lien commun avec avec les populations cananéennes de la conquête de Josué … le même sens du sacrifice de leurs enfants à leurs dieux respectifs.

    • Le Musée de la Palestine de Bir Zeit, qui a coûté la modique somme de 30 millions de dollars au contribuable occidental, mais reste désespérément vide de tout objet archéologique ou historique. Seules figurent des photos de famille des notables arabes. Si vous connaissez la moindre trace attestant une présence arabe, ne manquez pas de le signaler au conservateur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here