Turquie : le petit oiseau espionnait au profit d’Israël.

0
8

Révélations de dernière minute : Des rayons X ont enfin prouvé que le faucon de l’espèce crécerelle, portant le matricule « 4311 Tel Avivunia Israël » ne portait, sur lui, ni microfilms, ni arme secrète sous l’aile, selon un rapport officiel du journal « Hurriyet ».


Le crécerelle.

Selon ce très sérieux reportage du journal turc Hurriyet, les soupçons des résidents du village d’Altinavya se sont éveillés, lorsqu’ils ont découvert que le petit crécerelle portait une bague métallique où étaient gravées les indications suivantes : « 24311 Tel Avivunia, Israël ». De toute évidence, pour ces fins limiers, il ne pouvait plus s’agir d’un simple oiseau qui se serait égaré en chemin. C’est pourquoi, ces citoyens honnêtes l’ont immédiatement déféré au gouvernorat de la région, qui a pris l’affaire avec la dernière gravité.

L’oisillon que la Sécurité turque avait toutes les bonnes raisons de considérer comme suspect d’espionnage, selon le code -classique dans ce genre de dossiers- détecté à l’une de ses pattes.

Les autorités locales ont minutieusement soumis le petit oiseau à des examens médicaux (et à une fouille en règle), afin de s’assurer qu’il ne portrait sur lui ni microfiches, ni arme secrète. C’est un passage aux rayons X, mené à l’Université Firat d’Elazig, qui a, finalement, convaincu les autorités turques que l’oiseau « serait un simple spécimen de la faune sauvage israélienne », confesse Hurriyet, ajoutant même que l’oiseau avait été enregistré sous le nom « d’espion israélien », par le personnel médical de ces services de contre-espionnage très spécieux.

Immatriculer les oiseaux est une pratique des plus banales, en ornithologie, puisque cela permet aux scientifiques de suivre à la trace les routes migratoires empruntées par ces oiseaux.

A la suite de ces épreuves subies, les autorités ont décidé de ne retenir aucune charge officielle contre l’oiseau ni son Etat d’origine, et il a enfin pu s’envoler librement », selon le reportage.

ynetnews.com Article original

Publié le : 26.07.13, 14:41 / Israel News.
Adaptation : Marc Brzustowski.

Hep là…. (l’histoire n’est pas finie…)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here