Les corps des 4 victimes de la tuerie de Toulouse sont arrivés en Israël

0
12

L’avion transportant les dépouilles des quatre victimes de la tuerie de Toulouse (sud-ouest de la France) est arrivé tôt mercredi matin en Israël, a-t-on appris de source aéroportuaire. L’avion de la compagnie israélienne El Al, à bord duquel ont pris place une
cinquantaine de proches des victimes ainsi que le ministre français des
Affaires étrangères Alain Juppé, a atterri peu après 05H45 locales (03H45 GMT)
à l’aéroport international Ben Gourion de Tel Aviv.

Au même moment en France, une opération du RAID, unité d’élite de la police
française, était en cours à Toulouse en lien avec la fusillade de lundi, a
indiqué à l’AFP une source proche de l’enquête.

Selon la même source, un homme de 24 ans se revendiquant d’Al-Qaïda est
retranché dans un pavillon de la ville.

Deux policiers ont été blessés sans gravité.

Les dépouilles des trois enfants et de l’enseignant juifs froidement assassinés lundi à Toulouse doivent être inhumés à partir de 10H00 (08H00GMT) au plus grand cimetière de Jérusalem, Har Hamenouhot (Mont du repos), dans le
quartier de Givat Shaoul, à l’entrée de la ville.

Les quatre cercueils avaient été acheminés mardi après-midi depuis Toulouse
jusqu’à l’aéroport de Roissy, par un avion affrété par le ministère français
de la Défense.

Une cérémonie funèbre a ensuite eu lieu au Pavillon de réception de l’aéroport, à laquelle ont participé le président Nicolas Sarkozy et le Premier ministre François Fillon.

Jonathan Sandler, 30 ans, professeur de religion juive, ses deux fils
Arieh, 5 ans, et Gabriel 4 ans, ainsi que la petite Myriam Monsonego, 7 ans,
la fille du directeur de l’établissement, ont été tués lundi matin par un
mystérieux « tueur à scooter » devant l’école juive Ozar Hatorah de Toulouse.

Jonathan Sandler, de nationalité française, a vécu plusieurs années en
Israël, et les trois enfants avaient la double nationalité franco-israélienne,
selon l’ambassade d’Israël en France.

TEL-AVIV, 21 mars 2012 (AFP)

1 COMMENT

  1. Je ne suis pas juif, je ne suis pas musulmans, mais je trouve que ces assassinats reste intolérable, et que les assassins doivent payer

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here