L’armée égyptienne a tué 32 membres du Hamas et en a arrêté 45 (même groupe).

0
10

Un responsable de la Sécurité égyptienne declare que les forces armées ont tué et arrêté plus de 200 hommes armés dans la Péninsule du Sinaï, dont des dizaines de membres du Hamas, qu’il accuse de « mettre le feu aux poudres », en exploitant la situation, après le renversement de Morsi.
Après l’éviction des Frères Musulmans, le Hamas apparaît dans la ligne de mire :

Une source militaire égyptienne a déclaré au journal Al-Hayat en arabe, mardi matin, que les forces de sécurité avaient déjà tué et arrêté plus de 200 hommes armés dans la Péninsule du Sinaï.

Il a dénombré, parmi ceux-ci, 32 membres du Hamas qui ont trouvé la mort et 45 de ses terroristes actuellement détenus. « Le Hamas cherche à envenimer la situation dans le Sinaï, après la déchéance de Morsi », a-t-il expliqué.

Certains de ces Jihadistes du Sinaï ont tenté, ce matin, d’assassiner le Commandant de la Seconde Armée de Combat, le Général Ahmed Wasfy, dans la zone de Sheikh Zuwaid. Une petite fille passant par là a été tuée, aucours d’un échange de tirs nourris entre ces bandes armées et le convoi chargé de la sécurité de cet officier supérieur. Waspy a pu ensuite déclaré qu’il n’était pas blessé.

Le Times britannique affirme que l’armée égyptienne aurait demandé l’autorisation à Israël de déployer les effectifs pour une vaste offensive antiterroriste, correspondant à une suspension provisoire des conditions prévues par les accords de paix Sadate-Begin de 1979. Cete coordination est absolument nécessaire et ne semble pas provoquer d’opposition d’ordre politique, de la part d’Israël. La chasse aux groupes affiliés à Al Qaeda et aux Frères Musulmans semblerait ouverte, pour un grand nettoyage de « Printemps »… Des milliers d’hommes de troupes égyptiens vont être envoyés dans le Sinaï pour effectuer cette tâche sécuritaire indispensable à la poursuite et à la bonne tenue de cet accord.

Samedi dernier, des hommes en ames ont tiré sur un prêtre copte et l’ont tué, dans le Nord du Sinaï. Cela isait partie de l’un des nombreuses attaques lancées par les insurgés islamistes, dont 4 tirs nourris contre des barrages ou check-points militaires dans la région.

Les attaques de ce samedi se sont déroulés à al-Mahajer et al-Safaa, près de Rafah, autant qu’à Sheikh Zuwaid et al-Kharouba. Ces violences faisaient suite à d’autres attaques, où cinq officiers de la police égyptienne et des garde-frontières ont été tués à El-Arish.

Roi Kais
Publié le : 11.07.13, 10:05 / Israel News Article original

NDLR : après la rupture avec Assad, puis avec l’Iran et les tensions avec le Hezbollah au Liban et en Syrie, le Hamas cumule et candidate dur pour le rôle « d’ennemi public n°1 » au Moyen-Orient, voire de gibier à abattre.

Adaptation et commentaire : MB.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here