Ankara et le Caire expulsent leurs ambassadeurs

0
12

“Je ne respecterai jamais ceux qui sont arrivés au pouvoir par un coup d’Etat”, a dit le Premier ministre turc.

L’Egypte a expulsé samedi l’ambassadeur de Turquie après des propos du Premier ministre turc Recep Tayip Erdogan condamnant la répression des islamistes par les nouvelles autorités égyptiennes, a annoncé samedi le ministère des Affaires étrangères.

La Turquie qui avait promis des mesures de rétorsion n’a pas tardé à réagir. Ankara a déclaré samedi “persona non grata” l’ambassadeur d’Egypte en Turquie, répondant à l’expulsion de l’ambassadeur de Turquie en Egypte, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

“L’ambassadeur d’Egypte Abderahman Salah ElDin (…) est déclaré ‘persona non grata’, conformément au principe de réciprocité qui est le fondement des relations internationales”, a déclaré le ministère dans un communiqué après avoir convoqué le chargé d’affaires égyptien en poste à Ankara. Le ministère a également annoncé avoir réduit les relations bilatérales avec Le Caire au niveau des chargés d’affaires.​

Ankara a en effet convoqué samedi après-midi le chargé d’affaires égyptien qui est actuellement au ministère des Affaires étrangères turc.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi qu’il ne respecterait jamais des dirigeants installés par les militaires
“Je ne respecterai jamais ceux qui sont arrivés au pouvoir par un coup d’Etat, a dit M. Erdogan devant des journalistes.

Lors d’un rassemblement samedi matin à Trabzon, dans le nord de la Turquie, M. Erdogan a fait une nouvelle fois le salut à quatre doigts, dit main de Rabaa, signe de résistance au nouveau pouvoir égyptien et de solidarité avec les Frères Musulmans.

Menaces à la sécurité nationale

L’Egypte accuse Ankara de soutenir des mouvements non identifiés qui menacent selon elle la sécurité nationale, ce qui désigne vraisemblablement les Frères musulmans. La Turquie a “cherché à influencer l’opinion publique contre les intérêts égyptiens et a soutenu des réunions d’organisations qui cherchent à semer le trouble dans le pays”, a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Badr Abdelaty . Cette décision est intervenue en raison des déclarations de M. Erdogan qui constituent une ingérence inacceptable dans les affaires internes de l’Egypte et sont une provocation, a-t-il ajouté.

L’ambassadeur turc Huseyin Avni Botsali a été convoqué samedi au ministère égyptien des Affaires étrangères, où il s’est vu signifier qu’il était désormais persona non grata, a expliqué le porte-parole égyptien.

En outre, l’ambassadeur égyptien, rappelé le 15 août au Caire, ne retournera pas à Ankara et le niveau de la représentation diplomatique égyptienne en Turquie sera abaissé, avec désormais seulement un chargé d’affaires, a précisé le ministère.

Les relations diplomatiques entre les deux pays se sont tendues lorsque l’armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet, quelques jours après que des millions d’Egyptiens sont descendus dans la rue pour réclamer le départ du seul chef de l’Etat jamais élu démocratiquement dans le pays. Les manifestants accusaient M. Morsi de vouloir islamiser la société à marche forcée et d’accaparer le pouvoir au profit de sa confrérie des Frères musulmans.

M. Erdogan, un islamo-conservateur proche de M. Morsi et des Frères musulmans, a été le plus vif critique à l’étranger de la répression menée par les nouvelles autorités. Dès le 15 août, au lendemain de la dispersion dans un bain de sang de rassemblements pro-Morsi au Caire qui a fait, de source officielle, plus de 600 morts, il condamnait le très grave massacre de manifestants pacifiques.

Le même jour, les deux pays annonçaient qu’ils rappelaient leurs ambassadeurs respectifs pour des consultations. L’ambassadeur turc était ensuite revenu au Caire début septembre. En revanche, l’ambassadeur égyptien n’est jamais retourné à Ankara.

Ankara et Le Caire avaient également annulé des manoeuvres navales communes prévues en octobre.

i24news.tv Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here