Abdullah accuse l’équipe Karzaï de chercher à truquer les élections afghanes

0
17

© 2009 AFP (Massoud Hossaini)
L’équipe du président afghan sortant Hamid Karzaï est en train d’essayer de truquer le résultat de l’élection présidentielle, a accusé dimanche son principal rival Abdullah Abdullah, alors que les plaintes contre des irrégularités continuent de s’accumuler.L’équipe du président afghan sortant Hamid Karzaï est en train d’essayer de truquer le résultat de l’élection présidentielle, a accusé dimanche son principal rival Abdullah Abdullah, alors que les plaintes contre des irrégularités continuent de s’accumuler.

“Il y a des irrégularités, fraudes et tentatives de trucages massives”, a déclaré l’ancien ministre des Affaires étrangères de M. Karzaï à la presse.

“La légitimité et la crédibilité de l’élection dépendront d’à quel point nous serons capables de prévenir cet important truquage, qui est en cours et est conduit par le sortant et son équipe”, a-t-il insisté.

Les irrégularités concerneraient des zones où la participation a été très faible, en général au sud et au sud-est, a-t-il précisé, disant se fonder sur les rapports de ses observateurs sur le terrain.

Ces régions, les plus touchées par les violences rebelles, sont stratégiques pour M. Karzaï car peuplées de Pachtounes – son ethnie – et donc susceptibles de lui apporter les voix nécessaires pour une victoire au premier tour.

M. Abdullah avait déjà dénoncé à plusieurs reprises ces derniers jours des fraudes à Kandahar, la grande ville du sud où le frère du président, Ahmad Wali Karzaï, est le très influent chef du conseil provincial.
Des Afghans emplyés pour les élections regroupent les urnes contenant les bulletins de vote au QG de la Commission électorale à Kaboul, le 23 août 2009

L’ancien ministre affirme depuis vendredi qu’il est en tête, tout comme l’équipe de Karzaï qui a clamé la victoire de son candidat au premier tour.

M. Abdullah reste néanmoins très légaliste, clamant sa “confiance dans le processus électoral” et disant attendre le résultat des enquêtes en cours.

Lors d’un entretien avec l’AFP vendredi, il avait rejeté tout risque de violences populaires en cas de problèmes aux élections. Et ajouté, au passage: “En cas de second tour, je crois que les gens retrouveraient espoir et que la participation serait bien plus élevée”.

Selon plusieurs sources diplomatiques, la question du second tour était au coeur de l’entretien vendredi entre M. Karzaï et l’émissaire américain dans la région, Richard Holbrooke.

“La question est maintenant de savoir si Karzaï, qui contrôle la Commission électorale afghane (chargée de la collecte des résultats, ndlr), va accepter un second tour. C’est un des sujets qu’il a abordés lors de (sa) rencontre avec Holbrooke”, a indiqué à l’AFP un diplomate sous couvert d’anonymat.

Selon un autre diplomate, M. Karzaï a déclaré à M. Holbrooke, lors de leur entretien, être très confiant dans sa victoire au premier tour.

Les observateurs indépendants afghans et étrangers ont tous relevé des fraudes lors du scrutin, à plus ou moins grande échelle selon les sources.

Samedi soir, “la Commission des plaintes électorales avait reçu environ 225 plaintes”, a déclaré son président, Grant Kippen.
Des employées afghanes de la Commission électorale comptent les votes au QG de la Commission à Kaboul, le 23 août 2009

Ces plaintes portent essentiellement sur des bourrages d’urnes, des intimidations, des violences, ainsi que la qualité douteuse de l’encre indélébile servant à marquer le doigt des électeurs.

“35 plaintes seront traitées en priorité (…) car elles pourraient influer sur le résultat des élections”, a précisé M. Kippen.

Pour sa part, Abdullah Abdullah a indiqué avoir déposé “plus de 100 plaintes”.

La Commission électorale indépendante (IEC) continuait elle de récupérer les urnes de vote scellées et de centraliser les résultats. Elle a annoncé dimanche que “50% des résultats devraient être arrivés” à son siège dimanche soir, et “90%” lundi soir.

Les premiers résultats partiels officiels devraient être annoncés le 3 septembre, une fois toutes les plaintes traitées, et les chiffres finaux vers la mi-septembre. Un éventuel second tour aurait probablement lieu début octobre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here