Zemmour fait s’envoler les audiences de CNews… et les recettes publicitaires aussi

Par 

Auteur

/ Lundi 31 août 2020 à 18:2347

Eric Zemmour © Michel Euler/AP/SIPA

Malgré le boycott de certaines marques à l’arrivée d’Eric Zemmour, CNews a augmenté de 14% ses recettes publicitaires. Le chroniqueur n’a donc fait fuir ni les téléspectateurs, ni les annonceurs.

Une belle rentrée s’annonce pour Eric Zemmour. Elle sera du moins bien différente de l’année dernière. En octobre 2019, la polémique avait pris de très grandes proportions. Le journaliste, et “polémiste”, Eric Zemmour intégrait l’équipe de CNews à travers la nouvelle émission présentée par Christine Kelly, Face à l’info. A cause des propos jugés controversés du chroniqueur, la chaîne, appartenant au groupe Canal +, avait subi un boycott publicitaire à l’appel du collectif Sleeping Giants. Tous les spots avaient donc été supprimés, baissant alors de 3% les recettes liées aux pubs. Toutefois, Eric Zemmour avait fait atteindre des records d’audience dès le démarrage de l’émission. Il avait réuni quelque 270 000 téléspectateurs, selon Médiamétrie, soit 1,4% de part d’audience. Un pic à 331 000 téléspectateurs était même observé à 19h53.

Une hausse de 14%

De récents chiffres de Médiamétrie ont confirmé que la chaîne a en fin de compte enregistré une hausse de 14% de ses recettes publicitaires de l’année dernière. Il s’agit d’une somme de 24 millions d’euros, a révélé Capital ce lundi 31 août. Elles ont été dopées par l’augmentation de +0,1 point de la part d’audience de la chaîne, à 0,8%. A noter que le taux d’audience pèse dans la balance du prix des spots publicitaires. C’est donc un bilan extrêmement positif pour Eric Zemmour qui fait sa rentrée dans la deuxième saison de Face à l’info.

SUR LE MÊME SUJET

Cependant, CNews resterait déficitaire… La chaîne d’information en continu a enregistré en 2019 une perte nette de 2%, soit 10 millions d’euros en moins dans les caisses. Le problème ne serait pas lié au chroniqueur mais aux mesures économiques auxquelles fait face la chaîne. Serge Nedjar, patron de CNews, a tout de même promis d’atteindre un équilibre en 2021.

2 Commentaires

  1. Quel merveille cette émission. Enfin un Zemmour au meilleur de sa forme, un Marc Menant qui nous replonge dans les livres d’histoire, Eric de Rietmatten qui nous fait comprendre l’économie (pour moi qui suis nulle) il n’y en a qu’un qui fait un peu désordre dans cette fine équipe c’est l’américain dont je n’arrive pas à orthographier son nom et qui n’a pas besoin de nous dire qu’il déteste Trump.
    ROSA

  2. Tous les soirs nous assistons à la meilleure émission d’information sur les chaines d’infos.
    Rien ne manque, le talent, la compétence, les connaissances phénoménales de Zemmour, sans parler de son magnifique esprit de synthèse et de son manque d’hypocrisie.
    Nous sommes bien loin des torchonistes qui récitent les conneries lues sur leurs prompteurs et qui sont incapables d’aborder le moindre sujet sans se gratter la tête, mais qui sont soutenus par des boycotteurs publicitaires gaucho-idiots, complètement irrécupérables.
    Les « sleeping giants » à la sauce BDS devraient continuer à dormir et nous laisser profiter de ces grands moments de véritable télévision « populaire » au sens noble du terme.
    L’équipe est formidable et mérite largement son succès, nous sommes nombreux à attendre tous les jours à 19 heures, ce bain de fraicheur et d’intelligence.
    Il est grand temps que tous les torchonistes qui sévissent dans les autres chaines prennent exemple sur cette équipe gagnante qui n’a pas fini de faire parler d’elle.
    Pour info, sur YouTube, le nombre de vues de cette émission est époustouflant, et les commentaires élogieux sont innombrables.
    Ne réveillez pas les cons boycotteurs, ils ne comprennent rien, laissez-les dormir….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.