Valls : “La responsabilité de chaque spectateur est engagée”

8
817
L'humoriste DieudonnŽ est photographiŽ le 23 avril 2009 ˆ Paris lors d'une confŽrence de presse avec le prŽsident du Parti anti-sioniste Yahia Gouasmi et l'Žcrivain Alain Soral au cours de laquelle ils ont officialisŽ leur campagne pour les Žlections europŽennes de juin 2009 pour lesquelles ils comptent prŽsenter des candidats dans cinq rŽgions. AFP PHOTO PATRICK KOVARIK

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a dénoncé mardi l’engouement des spectateurs pour les représentations de l’antijuif Dieudonné qui a fait salle comble dimanche à Marseille.

“C’est un problème… Non? La responsabilité de chaque spectateur est engagée… assister au spectacle d’un raciste et d’un antisémite qui incite à la haine, a déploré sur Twitter l’ancien ministre de l’Intérieur”, à la pointe du combat contre l’antijuif professionnel.

C’est un problème..Non? La responsabilité de chaque spectateur est engagée..assister au spectacle d’un raciste et d’un antisémite qui incite à la haine. https://twitter.com/lemondefr/status/932896561700524034 

Les 8000 spectateurs du Dôme de Marseille ont accordé une ovation à Dieudonné à l’issue de son nouveau one-man-show intitulé La guerre.

Le député de l’Essonne, qui a participé dimanche à Marseille à un colloque du CRIF, avait déjà appelé samedi à “culpabiliser ceux qui applaudissent Dieudonné”. “Ceux qui vont voir son spectacle le font en connaissance de cause. Il y a une responsabilité individuelle au-delà des interdictions… L’idéologie de haine de l’islamisme djihadiste se nourrit de la haine des juifs. On a tué et on tuera demain à cause de cela. Il faut culpabiliser ceux qui applaudissent Dieudonné”, a-t-il déclaré dans un entretien accordé à La Provence.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Dieudonné s’est finalement produit au Dôme de Marseille

« Faites des photos pour Jean-Claude Gaudin, dites-lui que ça s’est bien passé et que nous sommes des gens de paix ». Dimanche 19 novembre, Dieudonné a savouré sa revanche sur le maire de Marseille. Sur la scène du Dôme, devant une salle comble de huit mille personnes, l’humoriste controversé, notamment condamné pour incitation à la haine et tenue de propos antisémites, a eu droit à une standing ovation à l’issue de son nouveau one-man-show intitulé La guerre.

En septembre, la mairie de Marseille avait annulé le contrat de location avec sa société de production, estimant que le spectacle était « susceptible d’engendrer des troubles à l’ordre public ». Le 13 novembre, le Conseil d’Etat a débouté la municipalité phocéenne en faisant valoir qu’une annulation porterait « une atteinte grave à la liberté d’expression ».

 

Une dizaine de cars de CRS étaient visibles près de l’entrée du Dôme dimanche soir mais aucune manifestation ni banderole n’ont perturbé l’entrée du public. De tous âges et de toutes origines, les spectateurs ont entonné avec Dieudonné un chant d’insulte à l’encontre de Jean-Claude Gaudin et applaudi à tout rompre leur idole, proche du Front national, lorsqu’il reconnaît avoir « un casier judiciaire long comme le bras ».

Une musique d’église

Malgré (ou à cause de ?) son itinéraire sulfureux, Dieudonné continue à remplir les salles. Le 28 octobre, il jouait à guichets fermés au Summum à Grenoble et, après Marseille, il poursuivra sa tournée dans les Zenith de Toulouse, Nantes, Montpellier, et à la patinoire de Bordeaux. Il annonce d’ores et déjà un prochain spectacle intitulé L’émancipation, en avril 2018 à Toulon. Internet – via son site, son compte twitter et sa page Facebook – lui permet de fidéliser son public, ses « quenelliers », comme il les appelle, en référence au geste de la « quenelle  » (un bras tendu vers le bas), à connotation antisémite, devenu signe politique de ralliement de ses partisans.

Dans La guerre, les mots « juif » et « Shoah » ont disparu. Le compagnon de route d’Alain Soral colporte qu’il en a « marre d’être traité d’antisémite ». Un mannequin soldat et des caisses militaires en bois composent le décor. Une voix off prévient : « Nous sommes sous le feu nourri de perversions et de mensonges. L’attaque que nous subissons est désespérée. Des forces de manipulation du système jouent la carte du tout pour le tout. Restez calme et gardez votre sens de l’humour ». Dieudonné, vêtu d’un long manteau jaune à capuche pointue, arrive au son d’une musique d’église. Tel un guide spirituel, il s’installe à sa chaire. Lire la suite Sandrine Blanchard

8 COMMENTS

  1. Je suis un de ses spectateurs et je ne me sens pas raciste ou anti sémite juste il est marrant il a le droit à la liberté d’expression tout comme Valls l’a en passant à la télé en racontant des bêtises…

  2. Tant qu’il ne sera pas en prison, il continuera à faire le mariole et à faire son beurre sur le dos des gogos puérils qui trouvent l’extrême bêtise “sulfureuse” et à la pointe de l’avant garde …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.