USA : la fronde contre Ben & Jerry’s s’étend

Après d’autres Etats, dont les derniers en date sont l’Arizona, le New Jersey et la Floride, le Texas vient de se rajouter à la liste des Etats américains qui imposeront des sanctions économiques et financières au groupe Unilever après l’annonce du boycott des Juifs de Judée-Samarie par la compagnie Ben & Jerry’s. Parmi les conséquences de ces mesures, l’action en bourse d’Unilever, à qui appartient Ben & Jerry’s, ne cesse de baisser de valeur. Comme les autres Etats, le Texas compte cesser ses investissements chez Unilever.

La direction de Ben & Jerr’ys en Israël a quant a elle réaffirmé qu’elle fournira ses glaces dans tout le territoire israélien, a compris en Judée-Samarie, dans la vallée du Jourdain, sur le Golan et à Jérusalem, notamment pour maintenir les emplois de centaines de personnes dans le sud du pays. « Notre soutien à la société israélienne démontrera à la maison-mère américaine que nous, en Israël, ne cédons pas aux actions illégales de boycott », a écrit Avi Singer, directeur-général de Ben & Jerr’ys – Israël, dont le contrat de franchise sera échu à la fin de l’année 2022.

Photo Flash 90

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.