Une opération du Hamas pour espionner la sécurité de l’AP

1
418

L’AP découvre une opération du Hamas pour espionner ses systèmes de sécurité

Des agents du Hamas ont infiltré l’appareil de sécurité de l’Autorité palestinienne et sont renvoyaient leurs rapports à Gaza ; l’opération, découverte, il y a deux mois, visait à affaiblir l’appareil de sécurité de l’Autorité palestinienne ; Selon des sources, tous les agents du Hamas sont en détention

Le groupe terroriste du Hamas s’est infiltré dans l’appareil de sécurité de l’Autorité palestinienne lors d’une vaste opération au cours de l’année écoulée et a recruté de hauts responsables de la défense de l’Autorité palestinienne pour les espionner.

Cette opération, exécutée par de hauts responsables du Hamas à Gaza et par les dirigeants du Hamas à l’étranger (branche beyrouthine de Salah el Arouri, proche du Hezbollah), a été découverte il y a deux mois. Selon des rapports palestiniens, tous les agents du Hamas sont en état d’arrestation.

 

Les membres des forces de sécurité de l'AP doivent faire face aux manifestations du Hamas en Cisjordanie (Photo: Reuters) (Photo: Reuters)

Des membres des forces de sécurité de l’AP doivent faire face aux manifestations du Hamas en Cisjordanie (Photo: Reuters)

 

Des responsables palestiniens de haut rang ont déclaré à Ynet et à son journal jumeau, Yedioth Aharonoth, que les renseignements militaires de l’AP avaient découvert le complot, alerté les dirigeants palestiniens et lancé une enquête secrète pour en déterminer l’étendue.

Les dirigeants du Hamas Ismail Haniyeh et Yaha Sinwar à Gaza

Les dirigeants du Hamas Ismail Haniyeh et Yaha Sinwar à Gaza

 

Les branches de la sécurité palestiniennes sont responsables de la coopération en matière de sécurité avec Israël ainsi que de la lutte contre les opérations du Hamas et du Jihad islamique en Cisjordanie. L’Autorité palestinienne est contrôlée par le président Mahmoud Abbas et son mouvement du Fatah, qui est en conflit avec le Hamas depuis plus d’une décennie. Toutes les tentatives pour réconcilier les deux parties belligérantes ont échoué.

Les agents de sécurité engagés par le Hamas ont été priés de relayer des informations sur les opérations prévues contre le Hamas à Gaza. Certains ont été invités à diffuser de fausses informations au sein des services de sécurité afin de semer la confusion et de perturber la collecte de renseignements. Le Hamas avait également l’intention d’utiliser les luttes de pouvoir internes à leur avantage.

Les enquêteurs ont constaté que le Hamas avait infiltré plusieurs branches de la sécurité simultanément, avec des degrés de réussite variables. Ils ont découvert que des agents du Hamas figuraient parmi les agents de renseignement, les services de sécurité générale, les services de sécurité nationale et la police.

Certains agents ont été contraints à coopérer par des arrestations et l’exercice de pressions sur des parents vivant dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, d’autres ont été attirés par l’argent.

Certains agents présumés du Hamas ont déjà avoué. On pense qu’ils sont tous en détention. Le président palestinien Mahmoud Abbas a été pleinement informé de l’enquête.

Le président palestinien Mahmoud Abbas (Photo: AP) (Photo: Associated Press)

Le président palestinien Mahmoud Abbas (Photo: AP)

 

Des sources soulignent que le Hamas est en mesure d’attirer les membres de la sécurité par de l’argent, car les salaires des agents de sécurité ont été réduits de moitié, à la suite de la retenue par Israël des impôts qu’il perçoit pour le compte de l’Autorité palestinienne, puisque celle-ci favorise les terroristes emprisonnés et leurs familles au détriment de ses fonctionnaires.

Le gouvernement israélien a commencé à retenir les impôts dans le but de contraindre l’Autorité palestinienne à cesser de soutenir les familles des terroristes condamnés.

Des difficultés financières pour le personnel de sécurité de l’Autorité palestinienne, en particulier avant le mois sacré du ramadan, ont accru l’efficacité des efforts du Hamas, ont indiqué des sources palestiniennes.

Ils expriment également leur frustration devant les sanctions israéliennes contre l’AP, malgré la coopération en matière de sécurité en cours et le calme relatif en Cisjordanie, tout en allégeant la pression sur le Hamas et en autorisant des fonds pour la bande de Gaza en échange du calme sur la frontière israélo-Gazaouite.

 

Selon ces mêmes sources, le Hamas pourrait trouver facile de recruter des agents pour ses objectifs, compte tenu de la poursuite de la coopération de l’Autorité palestinienne avec Israël.

Elior Levy | Publié le: 23.04.19, 10:03

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.