Un troisième pétrolier transportant du carburant iranien en route vers le Liban

Hier, dimanche, il a été rapporté sur le Twitter du service électronique « Tanker Trackers » – « TANKER TRACKERS », qui suit les expéditions de pétrole, qu’un troisième pétrolier est parti d’Iran chargé de carburant iranien pour distribution au Liban.

Vendredi, le Premier ministre libanais Najib Mikati a déclaré que les expéditions de carburant iranien importées par le Hezbollah « constituent une violation de la souveraineté libanaise ».

Le Hezbollah, qui opère sur commande de l’Iran, affirme que les expéditions atténueront la grave crise énergétique au Liban.

Le premier pétrolier a transporté le carburant vers la Syrie, et de là a été transporté au Liban par pétrolier, jeudi.

La Syrie et l’Iran font l’objet de sanctions américaines.

Plus tôt dans la journée, Téhéran a confirmé sa disponibilité à fournir du carburant libanais si son gouvernement le demandait, quelques jours après l’entrée d’une cargaison de carburant iranien sur le territoire libanais, apportée par le Hezbollah, proche de la République islamique.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Said Khatibzadeh, a déclaré que « l’Iran est déterminé à coopérer et à aider les gouvernements amis. Dans ce cas, il y a eu un appel d’hommes d’affaires libanais, et le processus d’achat et de vente s’est déroulé comme d’habitude, et la cargaison a été expédiée ».

Il a ajouté lors d’une conférence de presse dimanche : « Si le gouvernement libanais veut nous acheter du carburant pour résoudre les problèmes de la population de ce pays, nous le fournirons ».

Le Hezbollah, la force militaire et politique la plus importante du Liban, a annoncé le mois dernier son intention d’importer du carburant de Téhéran, malgré les vives critiques politiques de ses opposants.

  

מכלית שלישית הנושאת דלק איראני בדרך ללבנון

3 Commentaires

  1. Malgré l’embargo et les sanctions contre l’Iran, les mollahs peuvent, en toute tranquillité, faire ce qu’ils veulent, personne ne dira rien.
    Aujourd’hui du pétrole, et demain, des chargements d’armes destinées à renforcer le hezbollah aux portes d’Israël.
    Il faudra que la coalition des traîtres putschistes se réveille et fasse son boulot.
    Pourquoi pas un sabotage de ces bateaux peu après leur départ des ports iraniens ?
    Le pire dans la situation actuelle c’est de montrer sa faiblesse/indifférence.
    Au Moyen Orient, ce sont les forts qui survivent, ce que l’Occident n’a pas encore compris….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.