Un officier des FDI a été tué dans un échange de tirs près du poste de contrôle de Jalma dans la région de Jénine, 2 terroristes ont été tués

Les terroristes qui ont tendu une embuscade près de la clôture sur la ligne de démarquation ont été identifiés par les observations des FDI, mais l’armée n’a pas su qu’ils étaient armés pendant environ deux heures. L’officier a été abattu et est décédé des suites de ses blessures. L’un des terroristes – un ancien membre de l’appareil sécuritaire palestinien. La difficile confrontation intervient dans le contexte de la détérioration de la sécurité dans les territoires.

Un officier des FDI a été tué ce soir (mercredi) lors d’un échange de tirs près du poste de contrôle de Jalma, dans la région de Jénine, avec deux terroristes palestiniens, qui ont été tués par balles, et cela dans le cadre de l’escalade continue de l’insécurité en Judée-Samarie, au cours de laquelle des dizaines d’attaques par balles ont eu lieu ces derniers.

Selon Tsahal, qui a identifié les deux terroristes dans la zone de la clôture de démarcation, mais l’armée ne savait pas qu’ils étaient armés pendant environ deux heures.

Les forces de Tsahal ont été appelées sur place, ont encerclé les suspects et ont entamé le processus d’ arrestation d’ un suspect. Les Palestiniens, dont l’un appartenait aux forces de sécurité, ont tiré sur les combattants et touché un officier, qui est décédé des suites de ses blessures. Des militaires sont arrivés sur les lieux et ont tenté de chasser les suspects avec des moyens de dispersion des manifestations puis avec des armes. Les terroristes se sont cachés dans les buissons et ont disparu. les combattants ont appelé d’autres enquêteurs pour traquer les suspects en utilisant un drone environ deux heures plus tard.

Le commandant de la division Judée-Samarie, le lieutenant-colonel Avi Balout, a déclaré que l’un des terroristes était un membre de l’appareil de sécurité palestinien. « C’est très grave », a-t-il déclaré lors du briefing du matin. Selon lui, les terroristes auraient tendu une embuscade à une patrouille qui devait y passer. « Nous ne savions pas qu’ils étaient armés. » Selon l’officier supérieur, les terroristes étaient armés d’un fusil « Carlo » et d’une autre arme improvisée de calibre 9.

« Nous avons perdu un officier et un combattant aujourd’hui, ce n’est pas une matinée facile », a ajouté le commandant de division. afin que nos concitoyens puissent vivre normalement. Dans la confrontation l’officier des FDI a attaqué les deux terroristes et les a tués. L’officier avant d’être blessé a réussi à tirer avant d’être tué.

L’incident s’est produit quelques jours après une tentative d’attaque près du point de passage de Jalma, au cours de laquelle un Palestinien a tiré sur un tracteur et s’est échappé sans être blessé. Suite à l’incident, il a été décidé de fermer le passage de Jalma et Salem.

Le commande de la sécurité reconnaît un assouplissement du contrôle et des mécanismes de sécurité de l’Autorité palestinienne sur le territoire, et prévient qu’il n’y aura peut-être pas d’échappatoire à l’expansion de l’opération en Judée-Samarie. L’opération a commencé en mai suite à la vague d’attentats dans les villes israéliennes, au cours de laquelle des dizaines de personnes recherchées ont été arrêtées.

L’échange de tirs au cours duquel l’officier de Tsahal a été tué : les détails de l’enquête initiale et la réaction des Palestiniens

Un drone attaquant qui est monté en l’air n’a pas été activé car les suspects n’étaient pas initialement identifiés comme armés, jusqu’à la bataille qui s’est développée contre la force terroriste, qui a continué à attaquer même après avoir été touchée. L’officier, feu Major Bar Falah, commandant adjoint d’une patrouille de brigade du Nahal décédé ce matin, tandis que les Palestiniens font l’éloge des terroristes, dont l’un est un ancien membre de l’appareil sécuritaire.

L’événement a commencé à 23 h 40, lorsque les observations de Tsahal dans la base militaire de Menashe ont identifié les deux terroristes alors qu’ils se déplaçaient et atteignaient un terrain à environ 15 mètres de la clôture, près de l’endroit où se trouve une position militaire. Les combattants du bataillon Kedem mènent une procédure d’arrestation suspecte qui comprend des tirs en l’air. Mais les terroristes ne réagissent pas à ce stade.

Au même moment, une force de patrouilleurs Nahal est déployée. Vers 01h20, les combattants entrent en cercle depuis le village de Jalma dans le but d’atteindre les terroristes par derrière. Ils rampent vers les deux terroristes et quand ils arrivent près d’eux, vers 02h15, ils procèdent à une tentative d’arrestation des suspects.

A ce stade, les forces n’ont pas encore identifié d’armes sur les terroristes. Ici, il convient de noter que des événements de ce type se produisent presque toutes les nuits. Entre autres, lorsque quand des jeunes palestiniens tentent de franchir la clôture pour travailler en Israël, en même temps que l’incident, la brigade saute dans la zone de l’incident avec un drone armé de l’armée de l’air. Comme aucune arme n’est détectée, le drone n’est pas activé.

Les terroristes ont été les premiers à ouvrir le feu, blessant un officier de Tsahal. Malgré ses blessures, il a riposté en direction des terroristes avec le reste de la force qui a attaqué les terroristes et les a tués. Un message a été transmis aux membres de sa famille.

 

JForum.fr

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.