Un nouveau parti palestinien pro-Trump!

6
2800

UN Politicien PALESTINIEN PROCHE DU GOUVERNEMENT TRUMP LANCE UN NOUVEAU PARTI

Le fondateur du parti, appelé Parti de la réforme et du développement, est Ashraf Jabari, âgé de 45 ans et appartenant à un clan de premier plan, originaire d’Hébron.

Ashraf Jabari

Ashraf Jabari. (crédit photo: courtoisie)

Dans un geste audacieux, un homme d’affaires palestinien de Hébron a annoncé ce week-end la création d’un nouveau parti, appelant à se concentrer sur la prospérité économique des Palestiniens.

Le fondateur du parti, appelé Reform and Development Party, est Ashraf Jabari, âgé de 45 ans et appartenant à un clan de premier plan originaire d’Hébron.

Les responsables de l’Autorité palestinienne ont affirmé que Jabari travaillait avec l’administration américaine pour saper l’Autorité palestinienne. Ils ont déclaré que le moment choisi pour l’annonce de la création du parti était lié au prochain plan du président américain Donald Trump pour la paix au Moyen-Orient, également connu sous le générique de “l’accord du siècle”. L’Autorité palestinienne est fermement opposée au plan sous le prétexte qu’il viserait à «liquider la cause palestinienne et les droits nationaux».

Résultat de recherche d'images pour "Ashraf Jabari"

Dans un entretien avec le Jerusalem Post, Jabari a déclaré qu’il envisageait depuis longtemps de créer un parti offrant de l’espoir aux Palestiniens. «Il y a trois jours, j’ai lancé mon nouveau parti avec beaucoup de monde», a-t-il déclaré. «Nous ne nous proposons pas comme alternative à quiconque. Nous voulons simplement nous concentrer sur l’économie et assurer un meilleur avenir à notre population. Le statu quo ne peut pas continuer. »

 

Jabari, qui travaillait auparavant pour les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne, a déclaré que le programme de son parti soutenait l’idée d’une solution à un État, « parce que la solution à deux États n’est plus viable ».

Les Palestiniens, a-t-il dit, vivent de toute façon sous le régime israélien. “Nous vivons tous sous le régime militaire israélien”, a ajouté Jabari. «Même l’Autorité palestinienne, qui est une autorité autonome, est sous contrôle israélien. L’Autorité palestinienne n’est pas un État ; c’est plutôt une autorité autonome. Israël contrôle tout. Les cartes d’identité détenues par les Palestiniens sont écrites en arabe et en hébreu. En outre, Israël a le plein contrôle des frontières. ”

Jabari a déclaré que les Palestiniens préféraient vivre sous la souveraineté israélienne. «Nous voulons avoir les mêmes droits que les Palestiniens vivant sous la souveraineté israélienne à Jérusalem», a-t-il expliqué. «Bien sûr, ce serait mieux pour Israël s’il acceptait un État palestinien indépendant aux frontières de 1967. Mais aucun Premier ministre israélien n’oserait accepter une telle solution. En revanche, aucun dirigeant palestinien ne peut renoncer à Jérusalem ou faire des concessions. »

Le Parti pour la réforme et le développement, a-t-il déclaré, cherche à résoudre les problèmes économiques des Palestiniens, y compris le taux de chômage élevé. «Nous avons une armée de diplômés universitaires sans emploi», a-t-il déclaré. «Nous sommes arrivés à une situation où un jeune homme titulaire d’une maîtrise en droit doit travailler comme vendeur ambulant parce qu’il ne peut pas trouver de travail.»

Faisant référence à des discussions en Israël sur l’éventuelle annexion de certaines parties de la Cisjordanie, Jabari a déclaré qu’une telle démarche laisserait l’Autorité palestinienne sans rien à offrir à son peuple. “[Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud] Abbas a récemment menacé de dissoudre l’Autorité palestinienne si Israël annexait les implantations de Cisjordanie, car cela signifierait la fin de la solution à deux États”, a-t-il déclaré. «C’est pourquoi nous proposons la solution d’un État englobé dans Israël. Nous voulons la fin de la violence et des effusions de sang. Nous voulons mettre fin aux souffrances de notre peuple, qui durent depuis 70 ans. La violence est l’outil des désespérés et de ceux qui ont perdu tout espoir en l’avenir. ”

Jabari a déclaré qu’il pensait que l’accent mis par son parti sur les questions économiques attirerait de nombreux Palestiniens, en particulier la jeune génération. “Nous avons besoin d’une percée”, a-t-il ajouté. «Les Palestiniens n’ont pas les moyens de faire la guerre à Israël. Les jeunes se soucient davantage d’une économie forte. Ils veulent des emplois. Ils veulent la stabilité économique. Regardez dans la bande de Gaza, où le taux de chômage a atteint 60% ou 70%. Nous ne pouvons pas continuer à vivre comme ça. ”

Jabari a déclaré que la plupart des Palestiniens partagent aujourd’hui son point de vue selon lequel la solution à deux États n’est plus viable. “Les accords d’Oslo ont échoué”, a-t-il déclaré. «La plupart des gens se rendent compte que la situation économique était bien meilleure avant les accords d’Oslo. Concentrons-nous maintenant sur la piste économique. Nous pouvons traiter la piste politique plus tard. Le peuple est pris en otage par Israël, l’Autorité palestinienne et le Hamas. La situation est très mauvaise et les gens veulent la stabilité économique. ”

Interrogé sur des accusations formulées par certains Palestiniens, qu’il tend à promouvoir la normalisation auprès d’Israël, Jabari a déclaré : «Près de 100% des Palestiniens font déjà des affaires avec Israël dans tous les domaines. Nous achetons de la nourriture d’Israël. Nous avons des liens industriels et commerciaux avec Israël. Chaque jour, quelque 200 000 Palestiniens entrent en Israël, légalement et illégalement, pour le travail et les affaires. Deux mille hommes d’affaires palestiniens ont des permis spéciaux pour entrer en Israël. Les permis s’appellent BMC – Businessman Cards. Nous vivons sous la domination israélienne. Avec qui devons-nous faire des affaires? Nous n’avons pas d’autre choix. “

Jabari a déclaré qu’il n’avait pas peur des menaces de la part de certains Palestiniens, y compris de la faction au pouvoir du Fatah. Des responsables de l’Autorité palestinienne et du Fatah l’ont accusé de collaborer avec l’administration américaine et des colons en Cisjordanie pour établir un leadership alternatif pour les Palestiniens.

“Malheureusement, nous avons été attaqués par le Fatah bien qu’ils n’aient pas lu notre programme”, a déclaré Jabari au Post. «Nous ne nous proposons pas comme alternative à l’OLP ou à l’Autorité palestinienne. Nous ne nous offrons même pas en tant que négociateurs avec Israël. Nous avons créé notre parti pour atteindre les objectifs de la majorité silencieuse parmi les Palestiniens, qui veulent la stabilité économique. Nous continuons à considérer l’OLP comme le seul représentant légitime des Palestiniens. Tout ce que nous disons, c’est que l’économie est notre priorité numéro un. »

En février dernier, Jabari a participé à une conférence économique israélo-palestinienne à Jérusalem, où l’ambassadeur américain en Israël, David Friedman, était le principal orateur. Dans son discours, Friedman a décrit Jabari comme un “homme de courage, doté d’une vision pratique, mais voué à la paix et à la coexistence”. L’administration américaine, a déclaré Friedman, “ne pourrait pas demander un meilleur partenaire pour cet effort. Je suis fier de vous appeler mon ami. “

PAR KHALED ABU TOAMEH

 4 MAI 2019 21:50

jpost.com

6 COMMENTS

  1. Quand je dis que la trahison fait partie du sang arabe, on me traite arabophon, mais la réalité est face à vous
    Depuis 70 ans que les Saoudes avec leur pétrodollars achètent les âmes des palestiniens
    Les sionistes on bien comprit ils font la même chose
    Les arabes se mettent contre l’Iran, par ce que les Saoudes leurs laissent des dollars
    Les Saoudes achètent les kurdes, les Druz, les afghans, les pakistanais et tant d’autre
    La trahisons des arabes à laissé des traces insumontables dans les sociétés arabe
    Même les marocains se mettent contre l’Iran, allez leurs demander pourquoi?
    Ces trahison depuis des décennies pour ne pas dire des siècles, n’a apporté que des pays arabes dépendants, colonisés, pauvre au sens général du terme
    Ces trahisons arabes ne permet jamais un pays de la région devenir un état indépendant et s’autosuffisant
    Regardez l’iraq, Libye, Syrie, Yémen, Soudan Afghanistan, Pakistan, et maintenant l’Iran, incapable de s’occuper de leurs citoyens, la guerre provoquées par les sionistes ne laisse pas une minute aux arabo musulmans de panser a autres chose que la guerre.
    Il est temps de foutre ces traîtres pour une bon fois de hors et penser à son indépendance
    Les palestiniens
    Quelque soit l’aide qui vien de l étranger, pensez à votre pays, votre famille, ne vous vendez pas pour des liasses de dollars la vie continue, vos enfants doivent pouvoir vivre en liberté et avec la fierté
    Aucun pays, aucune personne ne peux vous aider sauf vous meme

  2. En espérant que ce courageux bonhomme ne pratique pas la Takiya (politique du mensonge cher aux musulmans).
    Je lui souhaite bon courage dans son entreprise.

  3. attention comme d”habitude les arabes qui vivent sur les territoires israeliens veulent faire croire qu”ils veulent la paix et ils se preparent a reconnaitre le plan americain pour pouvoir beneficier de tous les avantages qu”ils esperent recevoir,le double langage est propre a leur culture.

  4. Et il ne faudrait surtout pas qu’il arrive à manipuler TRUMP car les musulmans et leur Taqiya ont le DROIT d’être malhonnête quand c’est pour conquérir une TERRE pour Allah !!!!
    Alors VIGILANCE avant tout !!!

  5. OUI , il a de bonnes idées mais qu’il ne s’imagine pas que l’ETAT NATION du Peuple JUIF devienne aussi ETAT NATION des arabo-musulmans !!! Il ne doit y avoir qu’un drapeau , qu’une langue , avec un PRESIDENT JUIF !!! DONC on revient à un ETAT Autonome au milieu d’ISRAEL , ce qui est déjà le cas, sauf que le Président de cet Etat , au lieu d’encourager le terrorisme comme actuellement , devra le combattre !!! Et ce Monsieur JABARI serait un bon Leader !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.