Un citoyen arabe suédois espion du Hezbollah

0
194

Un Suédois soupçonné de transmettre des renseignements au Hezbollah arrêté

Hassan Khizran avait pour mission de recueillir des informations utiles sur Israël et de recruter des Arabes Israéliens qui deviennent des atouts exploitables par intégrer les rangs du Hezbollah. 

 

Un citoyen suédois soupçonné de transmettre des renseignements au Hezbollah est inculpé depuis dimanche, pour avoir transmis des informations sensibles, contacté un agent de l’espionnage étranger et avoir reçu de l’argent de la part d’une organisation terroriste.

 

Hassan Khizran, 55 ans, a été arrêté à l’Aéroport International de Ben Gurion le 21 juillet, en route pour une nouvelle infiltration en Israël.

Selon l’acte d’accusation, Khizran a rejoint le Hezbollah durant l’été 2009 en tant que source pour les renseignements. Il avait pour mission principale de recruter des Arabes Israéliens susceptibles de devenir des atouts pour le Hezbollah, car ayant des liens de proximité avec des Juifs Israéliens et surtout avec des responsables dans l’armée et le gouvernement, ce qu’il n’a pas réussi à établir, malgré les pressions de ses officiers-traitants terroristes.

 

Khizran at court (Photo: Avi Mualem)
Khizran au tribunal (Photo: Avi Mualem)

Il avait aussi pour tâche de recueillir des informations utiles et pertinentes sur Israël. A cette fin, il s’est rendu plusieurs fois en visite en Israël et a ensuite rencontré ses officiers-traitants du Hezbollah à Beyrouth pour leur livrer ces informations récoltées, selon l’acte d’inculpation.

Les officiers-traitants du Hezbollah de Khizran faisaient pression sur lui pour qu’il continue à élargir les premières informations qu’il leur a transmises par des documents visuels leur donnant plus d’indications détaillées, mais il dit avoir refusé de le faire.

Par Yoav Zitun

Publié le : 09.08.15, 10:35 / Israel News

Adaptation : Marc Brzustowski

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.