Twitter a annoncé aujourd’hui qu’elle a fermé plus de 235.000 comptes faisant la promotion du terrorisme depuis Février, dépassant de loin les 125,000 comptes suspendus au cours des sept mois précédents.

Ce qui porte le nombre total de ces suspensions à 360.000 depuis Juin 2015.

Depuis Février, « le monde a connu une nouvelle vague d’attentats terroristes meurtriers » a indiqué la firme  sur son blog. Les attaques liées à Daesh ou inspirées par le groupe terroriste ont eu lieu en France, en Allemagne, en Turquie, en Irak et en Floride, entre autres endroits. « Nous condamnons fermement ces actes et nous nous engageons à éliminer la promotion de la violence ou du terrorisme de notre plate-forme», a déclaré la société.

Ces deux dernières années, ce site de médias sociaux a fait face aux critiques l’accusant de ne pas en faire assez pour sévir contre les utilisateurs qui sont liés à Daesh et d’autres groupes terroristes ou qui font la promotion du terrorisme. A la suite de cela, twitter a commencé des suspensions de masse au début de 2014.

En Décembre dernier après l’attentat de San Bernardino, en Californie, le président Barack Obama a appelé les dirigeants de médias sociaux de « rendre plus difficile pour les terroristes d’utiliser la technologie pour échapper à la justice.» Plus tôt cette année, les responsables de la sécurité nationale de haut niveau, y compris le procureur général et directeur du FBI, a rencontré des hauts dirigeants de ces médias pour discuter des façons d’utiliser la technologie pour « perturber la propagation de la violence et de la radicalisation. »

Sur son blog, Twitter a pointé que les suspensions quotidiennes ont augmenté de plus de 80% depuis l’année dernière, avec des pics de suspensions immédiatement après les attaques terroristes.

«Notre temps de réponse pour suspendre ces comptes dénoncés, la durée pendant laquelle ces comptes sont ouverts sur Twitter, et le nombre de personnes qui les suivent ont tous diminué de façon spectaculaire, » a-t-il dit. « Nous avons également fait des progrès pour perturber la capacité de nuisance de ceux qui ont été suspendus et qui cherchent à revenir immédiatement sur la plate-forme. »

La société a déclaré qu’elle a augmenté les effectifs des équipes qui surveillent les posts 24h/sur 24. D’autre part de nouveaux outils pour aider à détecter les comptes suspects ont été mis en place et des personnes parlant couramment plusieurs langues ont été embauchées. La société a déclaré qu’elle collabore également avec d’autres sociétés de médias sociaux, pour le partage d’informations pour identifier les contenus terroristes.

« Il n’y a pas un« algorithme magique »pour identifier les contenus terroristes sur Internet », a déclaré la société. Mais twitter déploie des technologies telles que les outils exclusifs de lutte contre les spam pour compléter les rapports du public pour aider à identifier les personnes qui violent les politiques de l’utilisateur de Twitter. Au cours des six derniers mois, ces outils ont permis à l’entreprise d’identifier automatiquement plus d’un tiers des comptes faisant la promotion du terrorisme, qui ont finalement été suspendus,  a indiqué la compagnie.

Par ailleurs, Twitter travaille aussi avec les organismes chargés de veiller à d’application de la loi qui cherchent de l’aide dans la prévention ou la poursuite d’attaques terroristes. Il rend compte des demandes Le gouvernement veut obtenir un rapport avec des informations transparentes deux fois par an.

Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.