Turquie: Erdogan reçoit l’Union européenne, pour apaiser les tensions

Les dirigeants de l’Union européenne sont attendus en Turquie ce mardi pour tenter d’impulser un nouveau départ aux relations entre Ankara et Bruxelles après des mois de tension.

La Turquie a récemment promis d’établir un « agenda positif », reste à voir ce que cela signifie. Charles Michel, le président du Conseil européen, et Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission, doivent rencontrer ce mardi le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, pour discuter des modalités de la reprise graduelle des relations entre l’Union européenne et la Turquie.

De nombreux sujets diplomatiques vont être abordés : il y a notamment la question des réfugiés, la dispute maritime gréco-turque en Méditerranée orientale, ainsi que le rôle de la Turquie dans les conflits en Syrie, en Libye et plus récemment au Nagorny Karabakh.

Après une année de tensions et d’invectives, dirigées notamment contre Emmanuel Macron, les responsables turcs ont multiplié les appels au dialogue avec les Européens ces dernières semaines. Les dirigeants européens ont demandé des « gestes crédibles » et des « efforts durables » de la part d’Ankara et l’ont placé sous surveillance jusqu’au mois de juin tout en agitant la menace de sanctions. Ils demandent maintenant des actes, pour qu’Ankara démontre dans les faits sa volonté d’apaisement.

Celle-ci survient alors qu’Ankara s’inquiète d’un possible durcissement américain à son égard, avec l’entrée en fonction d’une nouvelle administration démocrate à Washington.

Ankara attend une mise en avant de la vocation de la Turquie à rejoindre l’UE
En guise d’encouragement à la Turquie, l’UE s’est dite prête à engager la modernisation de l’Union douanière, à reprendre le dialogue à haut niveau suspendu en 2019 sur certains sujets comme la sécurité, l’environnement ou la santé, et à accorder certaines facilités de visas pour les ressortissants turcs.

De son côté, Ankara attend une modernisation de l’accord de l’Union douanière signé en 1995 et une mise en avant de la vocation de la Turquie à rejoindre l’UE en tant que pays candidat, a affirmé une source diplomatique à l’AFP. Sur la question des réfugiés, un accord de 2016 sur les migrants prévoyait que la Turquie limitait les entrées en Europe en échange d’un soutien financier de l’UE.

Le respect de cet accord a souvent été brandi comme une menace par le gouvernement turc, alors que le pays accueille près de quatre millions de réfugiés et de migrants, en majorité des Syriens. « L’UE n’a pas entièrement respecté ses engagements découlant de l’accord, notamment ses promesses financières », déplore cette source diplomatique turque. Ankara reproche à l’UE de n’avoir versé que 3,7 des 6 millions d’euros d’aide promis pour l’accueil des migrants. Bruxelles reproche de son côté à Ankara d’avoir arrêté de reprendre les migrants en situation irrégulière sur les îles grecques depuis le début de la pandémie de coronavirus.

La préconisation par Ankara de la création de deux Etats à Chypre, alors que Bruxelles soutient une réunification de l’île sous forme d’Etat fédéral, s’ajoute à la longue liste des discordes.

Et la politique intérieure du président turc peut difficilement laisser l’Union européenne silencieuse. Le président Erdogan vient en effet de retirer son pays d’un traité de lutte contre la violence faite aux femmes, ce qui a engendré des manifestations, et a lancé une procédure judiciaire pour interdire le parti prokurde HDP, troisième grande formation politique du pays.

Bruxelles a condamné ces développements, tout en restant engagé à travailler avec la Turquie si « la désescalade actuelle se poursuit ».

Fini les visio-conférences, cette fois Charles Michel et Ursula von der Leyen se rendent en Turquie. REUTERS/Pool/Olivier Hoslet

Par Julie Cloris Le 6 avril 2021 à 08h07

https://www.leparisien.fr/international/turquie-erdogan-recoit-lunion-europeenne-pour-apaiser-les-tensions-06-04-2021-7FE472AETVD5HHXG7M5Q7AS7FA.php

1 COMMENTAIRE

  1. La prostitution de l Europe/ dhimis suprême continue….
    Le souteneur turc/ nazi exulte …sa p…. européenne rapporte gros!
    A quand de la fierté de l honneur chez les pleutres élites européennes ???
    Tu m étonnes que le quai d Orsay n aime pas Israël courageux peuple autochtones…. cette maison close anti juive

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.