Comme tous les ans, les Forces de défense israéliennes ont commencé leur grand « nettoyage de printemps » avant Pessa’h, et demandent aux anciens soldats et aux réservistes de retourner tout le matériel militaire en leur possession, sous peine de passer en cour martiale accusés de vol.

L’armée a annoncé l’initiative sur son site officiel, et a même ouvert un site dédié à l’effort annuel sous le slogan: «Peu importe ce que vous revenez, nous ne poser des questions. »

La campagne a commencé le 20 Mars et se terminera le Avril 15. Jusqu’à présent, selon un rapport publié dans le Jerusalem Post, l’armée comptabilise déjà un retour de plus de 160 armes et de centaines de milliers de cartouches de munitions.

Le colonel Meirav Brikman, commandant de l’équipement Centre de l’armée israélienne, a déclaré: «des centaines de grenades, des briques explosives, des fusils d’assaut et des armes de poing » figuraient parmi les articles retournés, et même « un lanceur missiles datant des années 1980 et des mines terrestres. »

«Nous avons été surpris par ce que nous avons vu », a déclaré Brikman au Post. «Nous ne demandons pas aux gens pourquoi ils les avaient, en conformité avec les termes de notre campagne. »

Détenir de l’équipement militaire à l’extérieur d’une base militaire sans autorisation est une infraction pénale en Israël. A l’occasion de ce soi-disant « nettoyage de printemps », l’armée israélienne a promis de ne pas pénaliser les Israéliens et les résidents du retour du matériel ni d’exiger des explications sur la façon dont ils sont entrés en possession ce matériel ni si il a été utilisé ou non ni s’ils avaient prévu de l’utiliser.

Parmi les objets récupérés se trouvaient de très vieilles armes utilisées dans les guerres passées, y compris les armes qui ont servi au cours de la guerre d’indépendance qui ont été trouvées dans un kibboutz et un fusil britannique datant du 19ème siècle qui avait été donné à un historien pour une analyse et qui n’a jamais été restitué à son propriétaire.

Selon l’armée, les deux principales raisons pour demander aux Israéliens de rendre ces équipement sont la sécurité – prévenir que ces armes tombent aux mains d’entités hostiles – empêcher des accidents et  assurer la prévention de la détérioration de vieux explosifs et de munitions pas correctement stockées qui pourraient encore servir.

Les militaires ont dit que tout le matériel sera examiné et que ce qui est encore utilisable sera réutilisé.

Yoram Azulai, le Brigadier-général de l’armée israélienne responsable Logistique de Division a déclaré que la Division de la logistique menait cette opération en coopération avec la police israélienne et les autorités locales.

« Après deux guerres majeures, comme L’opération pilier de défense et Bordure protectrice, et en outre la réorganisation majeure de l’armée israélienne, au cours de laquelle de nombreuses unités ont été supprimées, il semblerait qu’un grand nombre d’équipements militaires pourrait devenir un danger pour l’environnement  », a déclaré Azulai, se référant aux guerres d’Israël contre le Hamas à Gaza en 2012 et 2014.

Il a dit que par le passé suite à un appel similaire de rendre les équipements militaires, l’armée avait récupéré des équipements militaires d’une valeur de 1,1 millions de dollars (4,5 millions de shekels)

Breitbart

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.