Dans la nuit : un haut responsable du Jihad islamique a été éliminé, l’organisation menace : « Nous allons nous venger ».

Régulièrement Tsahal est obligé d’entrer à Jénine ou d’autres villages arabes pour essayer d’éradiquer les terroristes. Il faut croire que cette méthode est insuffisante puisque ces éliminations doivent se répéter sans cesse. L’autorité palestinienne qui a à sa charge un minimum de sécurité est totalement déchargée de cette tâche, alors qu’en sous-main, elle laisse faire, voire encourage les actes terroristes, sans payer le prix de sa politique. Israël semble combattre contre des lampistes, alors que les cerveaux de tous ces actes semblent à ce jour être épargnés

Ce soir, dans le cadre des actions des forces de sécurité à Jénine, deux terroristes de premier plan ont été éliminés – un haut commandant du Jihad islamique et le cousin du terroriste Zakaria Zabeidi. L’organisation a menacé de répondre : « Le massacre ne passera pas sans que l’ennemi paie le prix du crime odieux ». Le  Premier ministre Yaïr Lapid a déclaré : « C’est ainsi que l’on combat le terrorisme et que l’on protège les citoyens »

Les forces de Tsahal ont attaqué le village de Burkin près de Jénine cette nuit (entre mercredi et jeudi) afin d’arrêter un homme recherché pour activités terroristes. Au cours de l’opération des forces, il y a eu un échange de tirs nourri entre les combattants et de nombreux hommes armés qui ont déversé un feu nourri. L’échange de tirs s’est poursuivi pendant une longue heure. Les forces ont arrêté trois hommes recherchés, parmi lesquels Wasem Faiz, qui, selon des sources sécuritaires, prévoyait de commettre un attentat à la voiture piégée en territoire israélien.

Selon les Palestiniens, à la suite de la fusillade, au moins deux terroristes ont été tués et plusieurs autres ont été blessés. Les personnes tuées, selon les rapports palestiniens, sont Muhammad Ayman al-Saadi, un haut commandant de terrain du Jihad islamique dans la ville, et Naim Zabeidi, un cousin du terroriste Zakaria Zabeidi, qui est également considéré comme un haut responsable de l’organisation.

 

Les deux terroristes sont connus du système de sécurité et ont déjà purgé des peines de prison en Israël suite à des activités terroristes. Le Jihad islamique a menacé de venger la mort des deux militants. « Le massacre commis par l’occupation sioniste contre nos combattants de la résistance dans le camp de Jénine ne passera pas sans que l’ennemi paie le prix de ce crime odieux », indique le communiqué de l’organisation. En Israël, des préparatifs sont en cours pour la possibilité que l’organisation essaie de tirer des roquettes depuis Gaza sur le territoire israélien.

Les FDI ont signalé que lors d’une opération conjointe menée par des soldats de l’unité Dovdvan, la patrouille de Harov et le Shin Bet dans le village de Wadi Brokin, trois personnes recherchées soupçonnées d’être impliquées dans des activités terroristes ont été arrêtées. « Pendant l’activité, les combattants ont tiré sur des hommes armés qui leur ont tiré dessus. Des vulnérabilités ont été détectées », a-t-on rapporté.

Selon Tsahal, lors de l’échange de tirs, Muhammad Kassem Saadi, un éminent membre militaire des GAF, a été tué, responsable d’une série d’attaques par balles contre nos forces, armant des agents et tout cela sous la direction du quartier général des GAF. Naim Zabidi, un militaire impliqué dans des attaques par balles, a été tué par nos forces. De plus, les soldats de Tsahal ont localisé et confisqué trois armes de type M-16.

Dans le même temps, les forces ont opéré dans les villages de Dora et Deir Tzamat dans la division régionale de Yehuda et ont arrêté quatre personnes recherchées soupçonnées d’être impliquées dans des activités terroristes. Au cours de l’opération dans le village de Dora, les combattants ont localisé une arme à feu.

Deux autres personnes recherchées ont été arrêtées dans les villages de Beit Furik dans la division régionale de Shumron et dans le village d’Abu Shahidim dans la division régionale de Binyamin. Il n’y a pas de victimes parmi nos forces.

Les personnes recherchées qui ont été arrêtées et les moyens de combat qui ont été localisés ont été transférés aux forces de sécurité pour un traitement ultérieur. « Les forces de sécurité continueront d’agir avec détermination pour contrecarrer toute intention de nuire à la sécurité des citoyens israéliens », a déclaré le porte-parole de Tsahal. Le Premier ministre Yair Lapid a salué ce matin (jeudi) les activités de Tsahal et des forces de sécurité ce soir à Jénine.

Premier ministre Yair Lapid : « L’activité de Tsahal et des forces de sécurité ce soir à Jénine s’inscrit dans la continuité directe de notre politique intransigeante dans la lutte contre le terrorisme. Les deux responsables qui ont été déjoués, un commandant de terrain à Jénine et un membre du Jihad islamique, et un haut responsable des Brigades Al-Aqsa à Jénine, ont planifié et exécuté des attaques sur le territoire israélien.

Précisément en ces jours orageux, où des partis irresponsables tentent d’entraîner Tsahal dans un débat extrême et d’inciter les soldats contre leurs commandants, je tiens à exprimer ma reconnaissance aux forces de sécurité. C’est ainsi qu’on combat le terrorisme, c’est ainsi qu’on protège les citoyens d’Israël. Prenez soin de vous. »

Source médiatique indépendante Le Centre d’information palestinien sur Twitter a identifié au moins deux Palestiniens morts.

Les deux commandants du Jihad tués ont été identifiés comme Naim Jamal al-Zubaidi, le frère de Zakaria al-Zubaidi, et le commandant du bataillon de Jénine, Muhammad Ayman al-Saadi. Les personnes arrêtées sont Amir al-Salwan, Wassam Elfaid, Khaled Ararawi et Ahmad Alsos.

Deux commandants du Jihad éliminés à Jénine, le 01.12.22Jihad islamique Deux commandants du Jihad éliminés à Jénine, le 01.12.22

Les FDI ont arrêté un certain nombre de personnes recherchées dans le camp de réfugiés. En raison du nombre élevé de victimes, l’hôpital de Jénine a déclaré l’état d’urgence.

La situation sécuritaire en Cisjordanie a été tendue ces derniers temps. Au cours de l’opération en cours « Brise la vague », Tsahal a opéré en Cisjordanie presque quotidiennement, entraînant un nombre élevé de personnes arrêtées ainsi que de multiples échanges de tirs avec des blessés et des morts.

Le secrétaire général du Fatah à Djénine a décrété une grève générale en réaction à la mort de ces deux terroristes et a déclaré:  »Nous sommes en deuil pour ces shahidim que camp de réfugiés de Djénine ».

Les services de renseignements et de sécurité israéliens mettent en garde depuis plusieurs jours face à une probable escalade de la violence en Judée-Samarie.

Des soldats de Tsahal opèrent en Cisjordanie pendant l'opération Break the Wave en cours. (crédit : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)Des soldats de Tsahal opèrent en Cisjordanie pendant l’opération « Brise la vague » en cours. (crédit : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)

La semaine dernière, après que des hommes armés palestiniens ont enlevé le corps d’un adolescent druze-israélien dans un hôpital de Jénine, des manifestants druzes ont menacé d’entrer eux-mêmes dans la ville afin de récupérer le corps.

JForum.fr & Bhol

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.