Pour des dizaines de millions de shekels et dans le cadre d’une procédure accélérée : le ministère de la Défense a acheté des véhicules blindés à Pelsan.

Les véhicules protégés produits par l’usine du Kibboutz Sasa sont du type « Sand Cat », basés sur une plate-forme Ford F-550. Selon les estimations, la portée de l’accord est de plus de 50 millions de shekels.

L’armée israélienne et le ministère de la Défense ont acheté dans le cadre d’une procédure accélérée 50 véhicules de combat protégés contre les coups de feu, avec l’escalade en Judée-Samarie en arrière-plan et en prévision des besoins  de sécurité en vue d’une nouvelle détérioration sur le terrain.

Les véhicules ont été achetés à Pelsan du kibboutz Sasa , qui développe et fabrique des véhicules blindés et des boucliers avancés. Les véhicules achetés sont disponibles pour une livraison immédiate et il sera donc possible de les intégrer dans les activités opérationnelles en cours des unités de Tsahal dans toute la Cisjordanie.

L’achat a été mené par l’Administration des achats du ministère de la Défense (Manhar), dans le cadre d’un processus d’appel d’offres accéléré, à l’issue duquel Pelsan a été sélectionné comme fournisseur des véhicules protégés de type « Sand Cat » basés sur la plate-forme Ford F-550.

Le ministère de la Défense ne précise pas le périmètre financier de l’accord avec Pelsan. Selon les estimations, la portée est d’environ 50 millions de shekels. Cependant, il est possible que la portée de la transaction soit à terme plus élevée, puisque l’accord signé entre le ministère de la Défense et Pelsan prévoit la fourniture d’un package de maintenance étendu pour les véhicules.

Le chef de l’administration des achats et directeur adjoint au ministère de la Défense, Avi Dadon, a déclaré que « la procédure d’achat rapide apporte une capacité opérationnelle importante et une réponse immédiate aux besoins de mobilité protégée des soldats de Tsahal ».

JForum.fr

2 Commentaires

  1. Combien de fois faudra-t-il rappeler aux uns et aux autres que la « Cisjordanie », ça n’existe pas. Il y a la Judée et la Samarie, à la rigueur la Judée-Samarie et c’est tout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.