Au grand dam des Américains, Joe Biden réalise le troisième mandat d’Obama !

Un an après l’élection controversée qui l’a mis, pour quatre ans, à la tête des Etats-Unis, le Président Biden politiquement affaibli ne cesse de décevoir. Après la déroute du retrait d’Afghanistan et avant le fiasco programmé de la renégociation nucléaire avec l’Iran, la popularité du locataire de la Maison Blanche s’effrite. Plusieurs sondages confirment une tendance : Donald Trump serait réélu !

Tous les sondages publiés depuis plusieurs mois aux Etats-Unis le montrent : la cote de popularité du président Biden ne cesse de baisser, et elle exceptionnellement basse après moins d’une année en fonction. Et c’est sur les questions économiques, qui intéressent le plus l’électeur américain, que le désaveu est le plus cinglant. Les toutes dernières études d’opinion sur l’approbation ou la désapprobation quant à l’action de Joe Biden sont sans appel : entre 3 et 20 points de différence au profit des déçus, selon les différents instituts d’opinion. Et à la question de savoir si les Etats-Unis vont dans la bonne ou la mauvaise direction, c’est encore plus net : 33% pour la première option et 64% pour la seconde, selon l’institut Rasmussen.

Sur les élections à mi-mandat au Congrès qui auront lieu en novembre 2022, qui sont cruciales pour la capacité du président américain à gouverner, la moyenne de six instituts de sondages accordent actuellement 3,4% d’avance au Parti républicain : 45,7 contre 42,3%.

Enfin, et c’est un signe qui ne trompe pas, en cas de duel Biden-Trump en 2024, l’ancien président devancerait l’actuel locataire de la Maison-Blanche de un à quatre points.

L’arrivée de Joe Biden et des Démocrates à la Maison-Blanche avait été présentée par les médias mais aussi par de nombreuses chancelleries comme une « délivrance » après le mandat de Donald Trump à cause d’une aversion irrationnelle envers l’ancien président et les avertissements quant à une présidence Biden avaient été mis sous l’éteignoir tout comme les doutes sur ses facultés à gouverner.

 

Source : Shraga Blum

3 Commentaires

  1. Il ne faut pas être naïf. Trump ne pourra pas gagner si l’élection n’est pas honnête comme la dernière fois. Depuis 2020 et peut-être depuis longtemps le président est nommé et les « élections » ne sont qu’un amusement pour occuper les « gueux » du peuple.

    • C’est sur, Trump gagnera s’il a moins de voix. Comme la 1e fois.
      Ou alors il perdra s’il a moins de voix. Comme la seconde voix.
      Et de toutes façons, on s’en fout, on n’est pas américains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.