Frapper un ancien Président français, trois anciens premiers ministres et trois anciens ministres de fatwas : le tout dans un silence assourdissant !! 

Selon Le Figaro,  (voir article ci-joint) L’autorité religieuse égyptienne Dar el-Iftaa, chargée d’édicter des fatwas (avis religieux), a dénoncé hier dans un communiqué la mise en cause du Coran par 300 personnalités françaises ayant publié un manifeste « contre le nouvel antisémitisme ».

Le Gouvernement français va-t-il réagir ? Pour défendre nos valeurs, nos lois ?

Quand Amar Lasfar, Président des Frères Musulmans français (ex-UOIF), mouvement dénommé maintenant Les Musulmans de France, accuse les signataires de ce manifeste de « Blasphème » personne ne réagit.

L’accusation de Blasphème chez les Frères musulmans est souvent à l’origine d’une future action violente.

Alors, Mesdames et Messieurs les moralistes dont l’AFP ou madame la Garde des Sceaux, la virulence  est-elle du côté de ceux qui demandent à des autorités religieuses de frapper d’obsolescence des écrits qui appellent au meurtre des Juifs et des Chrétiens, ou plutôt du côté des mosquées d’Egypte et des Frères musulmans français ?

Plus que jamais fier d’avoir été un des 300 signataires de ce manifeste et solidaire de toutes celles et ceux qui l’ont signé.

François Heilbronn

www.lefigaro.fr

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.