Une famille catholique polonaise, tuée par les nazis pour avoir aidé des juifs, en voie de béatification

 

Tôt le 24 mars 1944, une patrouille nazie a encerclé la maison de Józef et de Wiktoria Ulma à la périphérie du village de Markowa, dans le sud-est de la Pologne. Ils ont découvert huit Juifs qui avaient trouvé refuge auprès du couple et les ont exécutés.

La police nazie a ensuite tué la femme enceinte Wiktoria, âgée de 32 ans, et son mari de 44 ans. Comme les enfants du couple ont commencé à hurler à la vue de leurs parents assassinés, les nazis les ont abattus aussi: Stanisława, 8, Barbara, 7, Władysław, 6, Franciszek, 4, Antoni, 3, et Maria, 2 ans.

Il est possible que Wiktoria a accouché pendant le massacre car un témoin a dit plus tard qu’il avait vu un nouveau-né à côté de son corps.

Aujourd’hui, 77 ans plus tard, les causes de la sainteté de Józef et de Wiktoria – connues sous le nom de «Bons Samaritains de Markowa» – progressent.

Les catholiques polonais ont célébré l’anniversaire de leur mort lors d’une messe matinale dans la paroisse St. Dorothy à Markowa, dans l’archidiocèse de Przemyśl. L’archevêque Adam Szal de Przemyśl a présidé.

La liturgie est également tombée le jour de la Journée nationale du souvenir des Polonais sauvant les juifs sous l’occupation allemande.

L’archevêque s’est réjoui des progrès accomplis dans les causes du couple, actuellement connu sous le nom de Serviteurs de Dieu, titre utilisé au début des processus de canonisation.

«Nous rendons grâce pour l’exemple de la vie de la famille Ulma. Leur don de vie est pour nous un signe que nous devons parfois sacrifier nos vies pour sauver d’autres personnes. Aujourd’hui, nous demandons le don de leur béatification », a-t-il dit.

Dans son homélie, le P. Witold Burda, postulateur des causes, a fait l’éloge de Józef et de Wiktoria comme modèle pour les chrétiens.

«Les Ulmas mettent la loi de Dieu au premier plan chaque jour», a-t-il dit.

Se référant aux photos survivantes de la famille, il a déclaré: «Le sourire des enfants sur les photos me touche. Ces enfants se sentaient en sécurité, aimés par maman et papa. »

By CQVC – 29 mars 2021

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.