La justice absolue au Sahara peut être dangereuse

À la suite de l’annonce de Mike Pompeo sur les implantations de peuplement, il est temps de revenir sur la situation au Sahara. L’UE devrait réfléchir à deux fois – et vérifier les faits – avant de se ranger automatiquement du côté de la minorité sahraouie qui souhaite l’indépendance à l’égard du Maroc.

L’annonce faite au début de ce mois-ci par le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, dans laquelle il déclarait que les implantations de peuplement israéliennes n’étaient pas contraires au droit international, comportait également plusieurs clarifications.

L’une d’entre elles était que cette déclaration ne préjugeait pas du statut juridique des autres régions en conflit dans le monde.

Récemment, j’ai vu une moto s’engager dans une rue sans issue et j’ai demandé au conducteur pourquoi il l’avait fait. Sa réponse a été : “Le panneau indique qu’il n’y a pas d’entrée pour ceux qui souhaitent aller dans la rue Jabotinsky”. En d’autres termes, le conducteur déduit du panneau que la route mène effectivement à cette rue, même si le panneau était censé porter le message : «L’entrée à la rue Jabotinsky est interdite».

Ainsi, il est probable que dans d’autres régions du monde, l’annonce faite par Pompeo suscite des encouragements, tout comme d’autres seront déçus.

Même les détracteurs du président Donald Trump disent que l’ère Trump a redéfini notre monde. Ils concèdent que le 45ème président s’est engagé sur une voie très différente de celle qui a été essayée et qui a échoué pendant des décennies.

Après une époque où le bien pouvait être juste, Trump a hérité d’une époque dans laquelle la sagesse “éclairée” conventionnelle était que les puissants avaient toujours tort. Mais maintenant, Trump a changé cela et a poursuivi une politique dans laquelle la puissance ou la faiblesse de quelqu’un ne sont pas liées à la question de savoir s’il a raison ou tort.

L’un des endroits où l’annonce de Pompeo a été entendue haut et fort a été le Sahara Occidental.

La région est sous le contrôle des Marocains, mais une minorité d’habitants, comprenant des dizaines de milliers de personnes, souhaitent l’indépendance sur ce vaste territoire. Une source bruxelloise me disait déjà avant l’annonce de Pompeo que le Parlement européen était dans une période de turbulence et que de nouveaux comités seraient formés dans l’expectative des élections européennes de mai.

Cette période est connue pour l’immense pression internationale à laquelle le Parlement est confronté, dans le but de former les comités et de les associer à des groupes de pression de divers pays.

Le Front Polisario, qui représente 65 000 habitants du Sahara occidental et qui veut mettre fin à la présence du Maroc, est l’un des groupes de pression qui travaillent actuellement dans les couloirs du Parlement.

Le territoire du Sahara occidental est dix fois plus grand qu’Israël et environ la moitié de celui du Maroc, le pays qui compte la troisième plus grande population musulmane de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

L’Espagne a quitté le Sahara occidental en 1975, après quoi la Mauritanie, l’Algérie et le Maroc ont tenté de s’en emparer. La Mauritanie a finalement abandonné cet effort. L’Algérie, bien que ne cherchant plus activement son annexion, a néanmoins continué à s’en mêler en armant les rebelles contre le Maroc.

Le Maroc est le pouvoir de facto qui est responsable des habitants de la région et il a même construit une barrière physique pour délimiter ses frontières, mais les organismes officiels du monde entier ont jusqu’ici refusé d’accepter la région comme une partie légitime du royaume. Ironiquement, le Front Polisario veut la souveraineté sur une zone où il n’a aucun moyen de gouverner de manière viable en tant que puissance souveraine dans le désert.

Le Maroc a une économie très libéralisée. Il a récemment été classé 60ème dans une enquête classant la «facilité à faire des affaires» dans le monde entier. Israël est classé 49ème. Cela explique également pourquoi il n’a pas été plus agressif envers les séparatistes.

Le Front Polisario est dirigé par un groupe de dirigeants non élus. L’Algérie, qui a une taille cinq fois supérieure à celle du Maroc, mais compte juste un peu plus d’habitants, souhaite avant tout avoir accès à l’océan Atlantique pour pouvoir exporter son gaz naturel et son pétrole.

Les Nations Unies ont exercé des pressions sur l’Algérie et le Maroc pour parvenir à un accord à cet égard.

Rabat est traditionnellement ouverte aux discussions et aux compromis, et l’Algérie fait également preuve de souplesse. Fini les jours où il utilisait le Front Polisario contre le Maroc.

Ainsi, les efforts de l’Europe pour s’impliquer dans cette affaire n’ont pas aidé les tentatives de réconciliation, ils ont seulement renforcé les extrémistes, qui estiment pouvoir obtenir davantage de concessions diplomatiques ou au moins avoir plus de pouvoir de négociation.

Le point de vue réactionnaire considère le parti le plus faible comme le parti juste. C’est pourquoi les membres du Front Polisario ont reçu le soutien de membres du Parlement européen qui, eux aussi, favorisent les Palestiniens au détriment d’Israël, à la surprise de tous.

Tout récemment, la Cour européenne de justice a statué que les produits provenant de implantations juives situées au-delà de la Ligne verte ne pouvaient pas porter les étiquettes «Made in Israel».

L’UE a souligné qu’il était possible d’éliminer complètement les étiquettes, mais si vous indiquez un pays d’origine, vous ne devez pas qualifier les implantations de peuplement comme appartenant de fait à Israël. Mais cette affirmation est purement naïve, car on ne peut tout simplement pas se débarrasser du pays d’origine – les réglementations douanières et sanitaires l’exigent.

La même politique de manipulation a également été adoptée pour les produits fabriqués au Sahara Occidental, bien que cela n’ait presque aucun impact. Le PIB des centaines de milliers de personnes dans cette région est inférieur à 1 milliard de dollars, dont la moitié comprend des services, qui ne peuvent pas être étiquetés.

La pêche constitue la deuxième source de revenu national. Le Maroc a récemment conclu un accord avec l’UE en vertu duquel les produits de la mer de cette région peuvent être étiquetés «Made in Morroco».

Cela montre seulement la duplicité diplomatique complexe de la part de l’UE. Le Front Polisario voulait porter un coup douloureux au Maroc, mais les résultats réels sont dénués de sens. Comme nous l’avons vu de près, la bataille porte généralement sur les cœurs et les esprits, au détriment des gens, au point qu’ils doivent rester sans identité.

Le Maroc n’a aucun intérêt à faire en sorte que le conflit se poursuive. Il peut facilement intégrer les rebelles sur son territoire, s’ils comprennent qu’ils n’ont pas d’autre choix. C’est-à-dire s’ils se rendent compte qu’ils n’ont plus le financement algérien. Mais il est également évident que la poignée d’habitants du désert ne peut prétendre légitimement à un État ni à une véritable obtention de l’indépendance, ni même à l’autonomie, à moins que cette autonomie ne soit sous les auspices d’un des grands États africains.

Rien ne peut être plus dissuasif que la «justice absolue», la vision utopique qui a prévalu dans tous les parlements du monde, qui consiste à donner à chaque minorité ses aspirations nationales, quels que soient ses motivations et son histoire, sans tenir compte de la réalité. La vraie question de savoir si elle peut atteindre ses objectifs de manière viable.

Il n’existe aucun scénario réalisable dans lequel le peuple sahraoui puisse maintenir une entité souveraine. Le désir d’une justice absolue est donc un effort dangereux et peu judicieux.

L’administration Trump a abandonné cette vision radicale et estime que les États-Unis ne devraient pas être impliqués dans de tels conflits. Ou, comme l’a dit la duchesse dans Alice au pays des merveilles : “Si tout le monde s’occupait de ses propres affaires, le monde tournerait beaucoup plus vite qu’il ne le fait.”

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.