Robert Ménard ne voit pas de “différences” entre Marine Le Pen et Mélenchon

Par 

Auteur

/ Samedi 5 septembre 2020 à 09:5823

Robert Ménard. Photo © Michel Euler/AP/SIPA

Dans un entretien accordé au Point, le maire de Béziers est revenu sur les difficultés du Rassemblement national, faisant une comparaison entre les programmes des deux leaders politiques.

Robert Ménard n’a jamais été membre du Rassemblement national, et malgré le soutien du parti en 2014 pour son élection à la mairie de Béziers, il s’impatiente aujourd’hui. Dans cet entretien qu’il accorde au magazine Le Point, l’édile rappelle d’abord à quel point Marine Le Pen reste « une actrice incontournable de la scène politique » même s’il confie avoir des « divergences » avec elle. Mais il va plus loin. A la question, « pensez-vous que Marine Le Pen se ‘mélenchonise’ ? », Robert Ménard lance un pavé dans la marre. « J’ai beaucoup de mal à voir les différences entre les programmes du RN et de M. Mélenchon sur les questions économiques et sociales. Il n’y en quasiment pas », surenchérit-il. « Je pense que la France n’a pas besoin de ce discours un brin racoleur », ajoute-il.

Robert Ménard semble penser que Marine Le Pen est enfermée dans un parti dont les idées ne lui correspondent plus forcément. « Marine Le Pen n’arrive pas à reconnaître qu’une personne qui n’est pas de son bord politique puisse parfois avoir raison », avance-t-il. Il cite notamment la réforme des retraites et celle de la SNCF lancées par Emmanuel Macron, où il y a eu « de bonnes choses » dit-il même s’il serait allé plus loin. « On ne peut pas continuer, comme le fait le Rassemblement national, à faire croire aux Français qu’un statu quo est envisageable, vivable ou même souhaitable », tonne-t-il.

Une candidature de Marion Maréchal ?

Aujourd’hui, Robert Ménard plaide toujours pour que la leader du RN quitte le parti et se lance seule ; il reste ouvert aux discussions pour « travailler ensemble ». Enfin, il estime que leur « courant de pensée » est incapable de gagner pour le moment et ouvre la porte à trois hypothèses : se rapprocher avec les Républicains où la figure de François-Xavier Bellamy émerge ; une « candidature de témoignage » comme celle de Jean-Frédéric Poisson ou encore l’émergence d’une nouvelle figure : Marion Maréchal. Mais il alerte : « Je ne vais pas passer ma vie à attendre qu’une jeune fille se décide à vouloir faire de la politique. »

2 Commentaires

  1. Jean-Frédéric Poisson

    ce type qui a été propulsé a la mairie de Rambouillet par le gros Larcher et la Boutin ne peut pas se retrouver seul dans son bureau avec une jolie dame sans frétiller de la queue de poisson , bien sur

    peut etre ses origines de villeneuve la garenne, ou il se dit que son vrai nom ce fut Belhout….(poisson en arabe algérien)

    il est vrai que ses cheveux trés frisés et son faciès portent a y croire

    son épouse étant une jolie blonde aux yeux bleux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.