Révolte contre le Hamas : un homme s’immole par le feu

0
1162

UN HABITANT DE GAZA S’EST IMMOLÉ PAR LE FEU POUR PROTESTER CONTRE LE RÈGNE DU HAMAS –

 

L’homme s’est publiquement immolé par le feu après avoir été expulsé de son appartement alors qu’il était incapable de payer le loyer.

Un habitant de Gaza s'est immolé par le feu pour protester contre le règne du Hamas - Rapport

Une fonctionnaire embauchée par le Hamas palestinien affiche des billets de banque en dollars US après avoir reçu son salaire payé par le Qatar à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 7 décembre 2018 (crédit: IBRAHEEM ABU MUSTAFA / REUTERS)
Des manifestations contre le Hamas ont eu lieu samedi à Khan Yunis et à Deir al-Balah, a annoncé Mako .
Un habitant de Gaza âgé de 32 ans s’est immolé par le feu après avoir été incapable de payer son loyer et expulsé de son domicile, l’homme a expiré. Ce rapport n’a pas été confirmé.

Des affrontements entre les habitants de la bande de Gaza et le Hamas ont éclaté à la suite du détournement des fonds du Qatar vers Gaza. 

La plupart des fonds sont destinés au Hamas.

Les médias palestiniens ont annoncé que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait engagé un dialogue avec le Qatar et l’Egypte afin de faire pression sur le Hamas pour qu’il empêche une guerre civile dans la bande de Gaza et assure la sécurité des manifestants.
PAR HAGAY HACOHEN
 16 MARS 2019 23:41

Les manifestations contre le Hamas se poursuivent dans la bande de Gaza

Palestinians wave flags during a protest backed by the Gaza territory’s Hamas rulers demanding Palestinian President Mahmoud Abbas, of the rival Fatah party, step down, at the main square in Gaza City, Sunday, Feb. 24, 2019
AP Photo/Adel Hana

Les manifestations contre le mouvement terroriste du Hamas se poursuivent dans la bande de Gaza, ont rapporté vendredi les médias palestiniens.

Les forces de sécurité de l’organisation avaient imposé un couvre-feu à Deir el-Balah, dans le centre de la ville côtière.

Aussi, des Palestiniens ont signalé des affrontements à Rafah, al-Bureij et Khan Younès.

Un mouvement de jeunesse a appelé à une grève générale dans les écoles de l’enclave.

Le Hamas a dispersé jeudi des manifestations réprimant une expression de mécontentement social.

Le Réseau palestinien d’organisations non-gouvernementales, qui regroupe plus d’une centaine d’organisations, avait condamné vigoureusement dans un communiqué “la campagne d’arrestations et d’atteintes commises par les forces de sécurité à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, contre les droits de dizaines de citoyens”.

Ces derniers réclamaient “pacifiquement une amélioration des conditions de vie”, a-t-il dit.

Les manifestations susceptibles de remettre en cause la gestion de Gaza par le Hamas sont rares et rapidement réprimées.

Le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, est fréquemment accusé de détourner les tensions intérieures en mobilisant contre Israël.

La bande de Gaza avait été le théâtre en janvier 2017 de manifestations contre la pénurie d’électricité, réprimées par les forces de sécurité.

Gaza se révolte contre le Hamas, le groupe terroriste tabasse son peuple

 

Plusieurs factions palestiniennes ont appelé samedi le Hamas à retirer ses forces de sécurité des rues et des principales places et à libérer les Palestiniens arrêtés pour avoir protesté contre les prix élevés et les taxes dans la bande de Gaza

L’appel a été lancé après que les manifestants se soient encore affrontés vendredi avec les forces de sécurité du Hamas dans différentes parties de la bande de Gaza.

Les manifestations, organisées sous la bannière “Nous voulons vivre !”, Sont organisées par des mouvements de jeunesse et plusieurs groupes palestiniens opposés au régime du Hamas dans la bande de Gaza.

Les manifestations généralisées sont considérées comme un défi majeur pour le Hamas, qui a pris le contrôle de la bande de Gaza de manière violente au cours de l’été 2007.

Les manifestants demandent au Hamas d’annuler sa décision d’imposer de nouvelles taxes, le taux de chômage élevé et la pénurie persistante d’électricité. La plupart des manifestations ont lieu à Jebalya, à Deir al-Balah, à Khan Yunis, à Nusseirat et à Al-Bureij.

Ces derniers jours, les agents de sécurité du Hamas ont eu recours à la force pour disperser des centaines de manifestants dans différentes parties de la bande de Gaza. Selon des journalistes palestiniens, des dizaines de manifestants ont été battus et arrêtés par des policiers et des miliciens du Hamas.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.